Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

L'UFC Que Choisir appelle à l'Etat à demander aux assureurs auto de rembourser leurs clients

Dans Economie / Politique / Marché

L'UFC Que Choisir appelle à l'Etat à demander aux assureurs auto de rembourser leurs clients

L'Union fédérale des consommateurs demande à l'Etat d'intervenir pour encourager les assureurs à rembourser les clients qui n'ont, pour la plupart, pas pu se déplacer pendant deux mois. Les économies réalisées par les assureurs seraient de l'ordre de 2,2 milliards d'euros.

Entre la baisse des revenus de certains cotisants et les économies réalisées par les assureurs automobiles, l'UFC Que Choisir demande à l'Etat de réagir pour inciter les spécialistes du secteur à rembourser les assurés.

"Le confinement met sous tension le budget des consommateurs. Ils sont tout d’abord nombreux à subir une baisse de leurs revenus : salariés en activité partielle ou qui voient la suppression des heures supplémentaires, mais également la perte de ressources pour nombre de travailleurs indépendants, de micro-entrepreneurs et de précaires. A cette baisse de revenu s’ajoute une augmentation du coût de certains produits de première nécessité et surtout le maintien des dépenses contraintes (loyers, remboursement d’un emprunt, assurances, etc.), qui représentent plus du quart de leurs dépenses (28 %).

Parmi ces dépenses pré-engagées, les consommateurs s’acquittent de près de 500 euros TTC par an et par véhicule au titre de leurs cotisations d’assurance automobile. Alors que les deux tiers des primes sont habituellement affectés (68 %) à l’indemnisation des sinistres, la chute du trafic automobile et des accidents profite à plein aux assureurs, comme l’ont déjà reconnu trois mutuelles, qui ont consenti des gestes tarifaires envers tout ou partie de leurs clients."

Selon l'Union des consommateurs, la fréquence des accidents corporels aurait chuté de 91 % durant le confinement et "devrait rester durablement en deçà de sa moyenne historique". Conséquence directe : les assureurs ont bien moins de sorties d'argent depuis le 17 mars.

"Pour que la baisse des cotisations soit strictement égale à celle des indemnisations, les assureurs doivent diminuer davantage le montant des primes. En effet, ces dernières comprennent des taxes proportionnelles qu’ils collectent pour l’État. En conséquence, le scénario médian de l’association appelle à une réduction de 2,2 milliards d’euros des cotisations, soit une baisse de 50 euros par automobile et 29 euros par moto", précise l'UFC Que Choisir.

 

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (56)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

De ces voleurs ceux-là. Toujours là pour pomper le fric mais quand on a besoin d’eux là ça essaye de grapiller le moindre centime...

Par

Après c'est la libre concurrence les assurances. On impose pas ces tarifs à une assurance.

Si votre assurance ne baisse pas, rien ne vous empêche d'en changer pour leur forcer la main à baisser leur tarif.

Par

Enfin faut bien qu'il vivent ces gens là aussi

Par

Une baisse de 50€ par contrat. Mais qu’est ce que je vais faire de tout cet argent ? C’est trop en une fois je saurais jamais gere.

Par

En réponse à Maître_Yoda

De ces voleurs ceux-là. Toujours là pour pomper le fric mais quand on a besoin d’eux là ça essaye de grapiller le moindre centime...

Ce sont des entreprises à but lucratif pas des ONG les assurances, quelques choses qui te dépasses j'imagine. Dans la doctrine communiste : recherche de gain/profit = mal absolu : toute entreprise se doit d'être déficitaire pour le bien commun.

Tu roules en Traban j'espère pour rester fidèle à ta doctrine ? :buzz:

Par

En réponse à Axel015

Ce sont des entreprises à but lucratif pas des ONG les assurances, quelques choses qui te dépasses j'imagine. Dans la doctrine communiste : recherche de gain/profit = mal absolu : toute entreprise se doit d'être déficitaire pour le bien commun.

Tu roules en Traban j'espère pour rester fidèle à ta doctrine ? :buzz:

Il a quand même pas tort. Les assurances sont la pour encaisser mais quand faut payer y’a plus personne

Par

En réponse à Axel015

Ce sont des entreprises à but lucratif pas des ONG les assurances, quelques choses qui te dépasses j'imagine. Dans la doctrine communiste : recherche de gain/profit = mal absolu : toute entreprise se doit d'être déficitaire pour le bien commun.

Tu roules en Traban j'espère pour rester fidèle à ta doctrine ? :buzz:

Sauf qu'on le voit bien à l'heure actuelle, hormis pour une ou deux officine bancaires, qui donnent également dans l'assurance, c'est la défilade organisée chez les assureurs... A but lucratif, soit, malhonnêtes (cf l'assureur du hellfest),

c'est déjà plus difficile à entendre.

Par

il faut que cet argent serve à indemniser les petit commerce comme l'a fait Credit Agricole, Credit Mutuel et CiC.

Par

En réponse à Ajneda

Enfin faut bien qu'il vivent ces gens là aussi

Ben va les aider avec ton argent alors

Par

Moi je suis a la MMA , j'ai envoyer un mail de quoi il retourne , bah rien , juste le klm a l'année qui & rembourser

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire