Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

Publi info
 

Les épisodes de froid ont accéléré la formation des nids-de-poule sur les routes

Les épisodes de froid ont accéléré la formation des nids-de-poule sur les routes

L'hiver s'en est allé, laissant derrière lui de nombreux trous dans nos routes. La situation est particulièrement mauvaise cette année, accentuée par les vagues de froid "Moscou-Paris" et le réseau laissé à l'abandon faute d'argent.

Ce n'est pas nouveau, on le constate chaque année : l'hiver met à rude épreuve les routes, accélérant la formation des nids-de-poule. Mais pour certains, il n'y a jamais eu autant de trous dans la chaussée. Gaspard Gantzer, ancien porte-parole de François Hollande s'est ainsi posé la question dans un tweet, illustrant son propos avec des images.

 

Le phénomène a été accentué par les deux dernières grandes vagues de froid, surnommées "Moscou-Paris". Avec la chute des températures, l'eau qui s'est infiltrée sous la chaussée gèle, prenant alors du volume. Ce phénomène soulève la couche d'asphalte, qui se fragilise et finit par s'effondrer avec le dégel et le passage des véhicules.

Dans le Parisien, la direction de la voirie de la mairie de Paris reconnaît l'importance des dégâts au niveau de la capitale, surtout pour le périphérique et ses bretelles d'accès. Au point qu'une équipe spéciale a été mise en place pour effectuer des tournées tous les deux ou trois jours afin de reboucher les trous. Des agents peuvent même être envoyés en urgence combler des cratères au cœur de la circulation, sous protection policière. Tout cela a un coût.

Évidemment, les nids-de-poule ne touchent pas que la capitale. Aucune région n'est épargnée. Et aux quatre coins du pays, on pointe l'état des routes, faute d'argent. Les collectivités sont en charge de la quasi-totalité de l'entretien du réseau français. Mais leur budget est de plus en plus serré, avec la baisse des dotations de l'État. Les investissements pour le réseau routier sont donc réduits et un phénomène de cercle vicieux se met en place : faute d'entretien, les routes s'abîment, les nids-de-poule se forment, ceux-ci sont bouchés à l'économie et ces réparations ne tiennent pas sur le long terme. Pour éviter les gruyères, une remise à zéro est nécessaire, mais jugée souvent trop onéreuse.

Mots clés :

Commentaires (40)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Et oui mais rassurez Avec les 80 kmh ils vont gagner encore plus de Fric

Par

A force de pousser les gens à achèté des 4x4 alors qu' on a pas besoin de ca et les voitures grandissent de plus en plus la taille des pneu augmente et voici les dégâts....

Par

En réponse à gokhan1369

A force de pousser les gens à achèté des 4x4 alors qu' on a pas besoin de ca et les voitures grandissent de plus en plus la taille des pneu augmente et voici les dégâts....

Et tu crois que les pneus extra-larges comme sur le véhicule de ta photo de profil ne bousillent pas les routes ?

Par

La nouvelle citroën C4 Cactus avec ses amortisseurs à butée hydraulique arrive à temps. Les routes de plus en plus défoncées appellent aujourd'hui à plus de confort de suspensions.

Par

En réponse à gokhan1369

A force de pousser les gens à achèté des 4x4 alors qu' on a pas besoin de ca et les voitures grandissent de plus en plus la taille des pneu augmente et voici les dégâts....

Plus les pneus sont gros, plus la roue s'use ? Ce serait plutôt l'inverse, pourtant : moins de contrainte car répartie sur une plus grande surface de contact pneu/route.

D'autant que ces SUV (pas 4x4) ne sont pas vraiment plus lourds que les berlines dont ils dérivent.

Par

... Le Paris-Moscou, au train oú se dégradent nos routes : nids de poule qui risquent d'endommager les pneus, les contaminations qui augmentent les risques d'impacts...

Sans compter en ce moment, les centaines de mètres de gadoue sur les chaussées dans les zones rurales . Une des pires années quant à l'état des routes.

Par

En Belgique aussi, l’état des routes déjà mauvais hier est devenu épouvantable.

Et les ridicules réparations de fortune qui parfois durent quelques jours (!!) n’arrangent rien du tout.

A un moment donné, il faudra TOUT refaire, mais qui et comment on payera ?

Qui j’ai bien une idée, mais comment...

Par

Oh mon dieu....il a caillé disons pendant 10 jours cet hiver et l'on vient causer d'une terrible source de dégradation...pire que si Attila et sa terrible horde de Huns étaient de retour ( là où il passe, le goudron ne repousse pas ).

On vit vraiment dans un monde impitoyable....

Du coup, je comprend mieux cet insatiable besoin de SUV qu'ont nos compatriotes....

Par

Macron n' aura plus qu' à se baisser pour ramasser les ..oeufs ..!!

Par

Pas de soucis le gouvernement bosse (ardûment) pour éviter que la dégradation des routes nuise à la sécurité, ils prévoit une baisse à 70...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire