Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Les essais de Soheil Ayari - Jaguar F-Type SVR : animal très très méchant

Dans Nouveautés / Les essais de Soheil Ayari

575 ch, 700 Nm, 4 roues motrices et une ligne à couper le souffle, voici comment on pourrait caractériser la Jaguar F-Type SVR, modèle le plus puissant jamais construit par la marque britannique. Un jouet extraordinaire à ne pas mettre entre toutes les mains. Et cela tombe bien puisque nous avons la personne la plus à même de dompter ce fauve, notre pilote maison : Soheil Ayari.

Les essais de Soheil Ayari - Jaguar F-Type SVR : animal très très méchant

Jaguar a toujours eu dans son histoire des modèles iconiques. On pense bien évidemment aux mythiques Type D et XKSS  des années 50 ou, plus récemment à la XJ220. Parallèlement à cela, le constructeur britannique se distingue régulièrement par la production de versions radicales issues de modèles de série. On peut citer par exemple la XKRS.

Les essais de Soheil Ayari - Jaguar F-Type SVR : animal très très méchant

Les essais de Soheil Ayari - Jaguar F-Type SVR : animal très très méchant

 

 Suite au rachat par l’indien Tata en 2008, les passionnés du félin auraient pu craindre le pire, en particulier une possible perte de l’ADN de la marque, mais il n’en fut rien. Bien au contraire, Jaguar traverse une période particulièrement faste avec une densification de la gamme (arrivée sur le segment des SUV, avec le F-Pace, et prochaine introduction sur le marché électrique suite au concept i-Pace révélé au salon de Los Angeles) qui s’accompagne d’une augmentation des ventes. Tous les voyants sont donc au vert.

Jaguar profite de cette période florissante pour présenter la version la plus aboutie de sa F-Type, dénommée SVR. Conçue par le service SVO (Special Vehicle Operations), elle représente tout simplement le top du top. Bien évidemment, elle reprend les lignes magnifiques du coupé, agrémentées toutefois de quelques particularités esthétiques, tels le kit carrosserie, les magnifiques jantes 20 pouces ou l'aileron arrière en carbone. Comme sur toute bonne GT qui se respecte, l’habitacle est loin d’être spartiate. Les matériaux ont été choisis avec soin. On trouve du cuir, de l’alcantara et cette version bénéficie également de quelques petites touches d’exclusivité. On est à mille lieues des sportives dépouillées.

Les essais de Soheil Ayari - Jaguar F-Type SVR : animal très très méchant

Comme on pouvait s’y attendre, les principales évolutions portent sur la technique, avec une cure d’allégement de 25 kg, due majoritairement à l’adoption d’une ligne d’échappement en titane plus légère à elle seule de 16 kg. Heureusement, diront les esprits chagrins, car cette SVR pèse tout de même 1 700 kg, de quoi susciter quelques réserves sur son dynamisme. Un questionnement a vérifié bien évidemment sur la piste.

Comme souvent chez Jaguar, la caractériste la plus impressionnante est la sonorité. La F-Type était déjà dotée d’un des sons les plus magiques du marché, il devient juste démoniaque et ce, dès la mise en route. Tout simplement jouissif, quoiqu'un peu moins pour vos voisins au petit matin ! Sous le capot, on retrouve toujours le V8 5.0 litres de la R, mais celui-ci gagne 25 ch pour atteindre 575 ch et faire de cette SVR la Jaguar la plus puissante de toute l'histoire de la marque. Ajoutez à cela une transmission intégrale de série et des réglages de châssis dédiés à cette version et vous obtenez un gain en matière de performances avec une vitesse maximale de 322 km/h à la place de 300 km/h. Le 0 à 100 km est pour sa part abattu en 3,7 s.

En résumé, cette F-Type SVR est plus puissante et plus légère. Un cocktail détonnant d’autant plus quand votre test se déroule en plein hiver à 3°C sur une piste détrempée. Inutile de vous dire que le talent de notre pilote maison Soheil Ayari va être mis à rude épreuve.

Jaguar F-Type SVR : 139 500 €

La SVR est bien évidemment la version la plus onéreuse de la gamme F-Type. Notre modèle d’essai flirtait avec les 150 000 € en raison de nombreuses options. Citons par exemple le pack Technologie (régulateur de vitesse, Bluetooth, système audio Meridian 380 W et système de navigation sur carte SD) à 4 590 €, le toit panoramique à 1 173 € ou le pack Confort (tapis de sol, système d'entrée sans clé et commande électrique du coffre) à 949 €. Et pour ceux qui n’ont pas de problème de trésorerie, il est possible de choisir la version cabriolet contre un modique supplément de 7 000 €.

Les essais de Soheil Ayari - Jaguar F-Type SVR : animal très très méchant

REMERCIEMENTS

Nos plus vifs remerciements au circuit des Ecuyers qui nous a accueillis chaleureusement.

Le circuit des Ecuyers se situe dans le département de l'Aisne à 90 km de Paris. Cette piste vous propose de multiples animations dont des stages de pilotage auto et moto.

Tel : 03 23 70 98 61

http://www.circuitdesecuyers.com

Les essais de Soheil Ayari - Jaguar F-Type SVR : animal très très méchant

Informations techniques

Taux d'émission de CO2 (NEDC) :

269 g/km - malus : 20000 €

Début de commercialisation du modèle :

Janvier 2017

A titre d'exemple pour la version (2) COUPE 5.0 V8 575 SVR AWD BVA8.

1,31 m1,92 m
4,47 m
  •  2 places
  •  310 l / NC

  •  Auto. à 8 rapports
  •  Essence

Portfolio (27 photos)

En savoir plus sur : Jaguar F-type Coupe

Jaguar F-type Coupe
  • Comparatifs (0)

  • Avis (0)

  • Fiches techniques (0)

  • Sur le forum

  • En savoir plus

SPONSORISE

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Zut on avait pas remarqué :bah: :biggrin:

Par

Une carrosserie pour les gouverner toutes !

Par

Je me refuse d'opter pour un SUV. Ils des des facilités, comme l'accès, les bordures,... mais l'effet bateau que cela apporte, non !

Bien que le Formentor, je n'aurais pas craché dessus si Cupra faisait partie des marques sélectionnées par mon employeur.

Par

En même temps, plus il y a de demande, plus il y a d'offre, et inversement

Par

Jamais de SUV pour moi. Hors de question d'augmenter encore un peu plus les parts de marché

Par

Perso un SUV pourquoi pas pour ma part, si je vivais hors réseau dans un environnement hostile.

Tant qu'on roule sur du bitume pas besoin d'un SUV. J'ai pas de problème de dos, ni de complexe d'infériorité, ni des mioches encombrants à trimballer. :biggrin:

Par

Il est temps que les autorités publiques s'engagent dans une limitation davantage renforcée de ce type de carrosserie, bien trop négative pour le réchauffement climatique.

Mais aussi que les journalistes automobiles fassent davantage leur travail de sensibilisation auprès de leurs lecteurs, en rappelant plus souvent, données comparatives à l'appui, les avantages (consommation, coût d'acquisition, assurance, entretien, agrément de conduite) des autres formes d'automobiles (break, berline, monospace).

Par

En réponse à Hayven5

Il est temps que les autorités publiques s'engagent dans une limitation davantage renforcée de ce type de carrosserie, bien trop négative pour le réchauffement climatique.

Mais aussi que les journalistes automobiles fassent davantage leur travail de sensibilisation auprès de leurs lecteurs, en rappelant plus souvent, données comparatives à l'appui, les avantages (consommation, coût d'acquisition, assurance, entretien, agrément de conduite) des autres formes d'automobiles (break, berline, monospace).

Il est temps que les autorités publiques s'engagent dans une limitation davantage renforcée de ce type de carrosserie, bien trop négative pour le réchauffement climatique.

Mais aussi que les journalistes automobiles fassent davantage leur travail de sensibilisation auprès de leurs lecteurs, en rappelant plus souvent, données comparatives à l'appui, les avantages (consommation, coût d'acquisition, assurance, entretien, agrément de conduite) des autres formes d'automobiles (break, berline, monospace).

Le consommateur sait ce qu'il achète et s'en fou de consommer 0.5L / 100 km en plus.

Le consommateur s'en fou également aussi du réchauffement climatique tant que ça ne concerne pas ce qu'il consomme personnellement.

Par

En réponse à Axel015

Perso un SUV pourquoi pas pour ma part, si je vivais hors réseau dans un environnement hostile.

Tant qu'on roule sur du bitume pas besoin d'un SUV. J'ai pas de problème de dos, ni de complexe d'infériorité, ni des mioches encombrants à trimballer. :biggrin:

Perso un SUV pourquoi pas pour ma part, si je vivais hors réseau dans un environnement hostile.

Tant qu'on roule sur du bitume pas besoin d'un SUV. J'ai pas de problème de dos, ni de complexe d'infériorité, ni des mioches encombrants à trimballer. :biggrin:

En fait t as le seum mais tu veux pas te l avouer :biggrin:

Par

En réponse à Hayven5

Il est temps que les autorités publiques s'engagent dans une limitation davantage renforcée de ce type de carrosserie, bien trop négative pour le réchauffement climatique.

Mais aussi que les journalistes automobiles fassent davantage leur travail de sensibilisation auprès de leurs lecteurs, en rappelant plus souvent, données comparatives à l'appui, les avantages (consommation, coût d'acquisition, assurance, entretien, agrément de conduite) des autres formes d'automobiles (break, berline, monospace).

Il est temps que les autorités publiques s'engagent dans une limitation davantage renforcée de ce type de carrosserie, bien trop négative pour le réchauffement climatique.

Mais aussi que les journalistes automobiles fassent davantage leur travail de sensibilisation auprès de leurs lecteurs, en rappelant plus souvent, données comparatives à l'appui, les avantages (consommation, coût d'acquisition, assurance, entretien, agrément de conduite) des autres formes d'automobiles (break, berline, monospace).

Caradisiac l'a déjà fait, plus d'une fois :

https://www.caradisiac.com/breaks-contre-suv-d-occasion-le-grand-match-186687.htm

https://www.caradisiac.com/suv-break-monospace-ludospace-minivan-quelle-voiture-pour-la-famille-182732.htm

https://www.caradisiac.com/commentaires/plus-gourmands-moins-performants-et-plus-chers-que-les-berlines-a-quoi-servent-les-suv-182746.htm

https://www.caradisiac.com/le-break-fait-de-la-resistance-188300.htm

Tu peux constater le résultat avec ces nouveaux chiffres de vente : tout le monde veut son SUV, même si c'est complètement irrationnel, c'est la mode ! Une seule chose à faire : attendre qu'elle passe...

Par

Zut on avait pas remarqué :bah: :biggrin:

Par

Une carrosserie pour les gouverner toutes !

Par

Je me refuse d'opter pour un SUV. Ils des des facilités, comme l'accès, les bordures,... mais l'effet bateau que cela apporte, non !

Bien que le Formentor, je n'aurais pas craché dessus si Cupra faisait partie des marques sélectionnées par mon employeur.

Par

En même temps, plus il y a de demande, plus il y a d'offre, et inversement

Par

Jamais de SUV pour moi. Hors de question d'augmenter encore un peu plus les parts de marché

Par

Perso un SUV pourquoi pas pour ma part, si je vivais hors réseau dans un environnement hostile.

Tant qu'on roule sur du bitume pas besoin d'un SUV. J'ai pas de problème de dos, ni de complexe d'infériorité, ni des mioches encombrants à trimballer. :biggrin:

Par

Il est temps que les autorités publiques s'engagent dans une limitation davantage renforcée de ce type de carrosserie, bien trop négative pour le réchauffement climatique.

Mais aussi que les journalistes automobiles fassent davantage leur travail de sensibilisation auprès de leurs lecteurs, en rappelant plus souvent, données comparatives à l'appui, les avantages (consommation, coût d'acquisition, assurance, entretien, agrément de conduite) des autres formes d'automobiles (break, berline, monospace).

Par

En réponse à Hayven5

Il est temps que les autorités publiques s'engagent dans une limitation davantage renforcée de ce type de carrosserie, bien trop négative pour le réchauffement climatique.

Mais aussi que les journalistes automobiles fassent davantage leur travail de sensibilisation auprès de leurs lecteurs, en rappelant plus souvent, données comparatives à l'appui, les avantages (consommation, coût d'acquisition, assurance, entretien, agrément de conduite) des autres formes d'automobiles (break, berline, monospace).

Il est temps que les autorités publiques s'engagent dans une limitation davantage renforcée de ce type de carrosserie, bien trop négative pour le réchauffement climatique.

Mais aussi que les journalistes automobiles fassent davantage leur travail de sensibilisation auprès de leurs lecteurs, en rappelant plus souvent, données comparatives à l'appui, les avantages (consommation, coût d'acquisition, assurance, entretien, agrément de conduite) des autres formes d'automobiles (break, berline, monospace).

Le consommateur sait ce qu'il achète et s'en fou de consommer 0.5L / 100 km en plus.

Le consommateur s'en fou également aussi du réchauffement climatique tant que ça ne concerne pas ce qu'il consomme personnellement.

Par

En réponse à Axel015

Perso un SUV pourquoi pas pour ma part, si je vivais hors réseau dans un environnement hostile.

Tant qu'on roule sur du bitume pas besoin d'un SUV. J'ai pas de problème de dos, ni de complexe d'infériorité, ni des mioches encombrants à trimballer. :biggrin:

Perso un SUV pourquoi pas pour ma part, si je vivais hors réseau dans un environnement hostile.

Tant qu'on roule sur du bitume pas besoin d'un SUV. J'ai pas de problème de dos, ni de complexe d'infériorité, ni des mioches encombrants à trimballer. :biggrin:

En fait t as le seum mais tu veux pas te l avouer :biggrin:

Par

En réponse à Hayven5

Il est temps que les autorités publiques s'engagent dans une limitation davantage renforcée de ce type de carrosserie, bien trop négative pour le réchauffement climatique.

Mais aussi que les journalistes automobiles fassent davantage leur travail de sensibilisation auprès de leurs lecteurs, en rappelant plus souvent, données comparatives à l'appui, les avantages (consommation, coût d'acquisition, assurance, entretien, agrément de conduite) des autres formes d'automobiles (break, berline, monospace).

Il est temps que les autorités publiques s'engagent dans une limitation davantage renforcée de ce type de carrosserie, bien trop négative pour le réchauffement climatique.

Mais aussi que les journalistes automobiles fassent davantage leur travail de sensibilisation auprès de leurs lecteurs, en rappelant plus souvent, données comparatives à l'appui, les avantages (consommation, coût d'acquisition, assurance, entretien, agrément de conduite) des autres formes d'automobiles (break, berline, monospace).

Caradisiac l'a déjà fait, plus d'une fois :

https://www.caradisiac.com/breaks-contre-suv-d-occasion-le-grand-match-186687.htm

https://www.caradisiac.com/suv-break-monospace-ludospace-minivan-quelle-voiture-pour-la-famille-182732.htm

https://www.caradisiac.com/commentaires/plus-gourmands-moins-performants-et-plus-chers-que-les-berlines-a-quoi-servent-les-suv-182746.htm

https://www.caradisiac.com/le-break-fait-de-la-resistance-188300.htm

Tu peux constater le résultat avec ces nouveaux chiffres de vente : tout le monde veut son SUV, même si c'est complètement irrationnel, c'est la mode ! Une seule chose à faire : attendre qu'elle passe...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire