Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Les Français ne se sentent pas pris au sérieux par les concessionnaires

Les Français ne se sentent pas pris au sérieux par les concessionnaires

Deux tiers des automobilistes disent avoir déjà eu l'impression de ne pas être pris au sérieux par un garagiste ou un concessionnaire. De plus, une très large majorité pourrait se laisser tenter par l'achat chez un mandataire.

L'achat d'une voiture neuve est l'un des rares domaines où le Net n'a pas totalement remplacé le contact humain. Si on peut configurer le véhicule de ses rêves sur le Web, pour signer le bon de commande et réceptionner le véhicule, on passe toujours par un professionnel qui a pignon sur rue.

Pour cela, la grande majorité des Français continue de se rendre dans un garage traditionnel. Problème, à en juger par les résultats d'une étude réalisée par Caroom, comparateur en ligne de mandataires, pour beaucoup, cela se passe mal. 67 % des sondés indiquent avoir déjà eu l'impression de ne pas être pris au sérieux chez un garagiste ou un concessionnaire. Dans le détail, 54 % ont répondu « parfois » et 13 % « souvent ». Cela peut faire suite à une date de livraison approximative, une reprise peu intéressante ou des factures de réparation trop salées.

À noter que les résultats sont similaires pour les hommes et les femmes, ce qui montre qu'il y a une égalité ! On aurait pu penser par cliché que les femmes se sentiraient davantage flouées. En revanche, plus on avance dans les tranches d'âge, et plus le pourcentage de personnes non prises au sérieux est faible. Il est de 73 % pour les 18/29 ans et 58 % pour les plus de 50 ans.

Caroom, qui forcément s'est intéressé à son domaine, a voulu interroger le panel (1 200 automobilistes propriétaires d'une voiture) sur les mandataires. Et les concessionnaires devraient se méfier, car 85 % des personnes ont déclaré être prêtes à passer par cette voie pour changer de voiture. 1 sur 5 a même dit « oui certainement ». Ceux qui sont tentés par les mandataires indiquent que la raison numéro 1 est le prix moins cher. 73 % des sondés approuvent cette raison, avec une tendance plus forte chez les hommes (79 %) et les plus de 50 ans (80 %).

Parmi ceux qui ne sont pas tentés par les mandataires, 46 % avouent qu'ils n'ont pas confiance, 47 % disent qu'ils préfèrent essayer le véhicule en concession et 42 % pointent du doigt la prise en charge de l'entretien.

Mandataires et concessionnaires vont devoir faire les yeux doux aux Français pour les attirer de leur côté, car le potentiel de vente est là : 83 % des sondés envisagent d'acheter une voiture neuve dans les 5 ans.

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Dernières vidéos

Commentaires ()

Déposer un commentaire