Publi info
 

Les pneus neiges et toutes saisons : vraiment efficaces ? Une démonstration compliquée...

Dans Pratique / Sécurité

Année après année, la période hivernale voit se reproduire les mêmes scènes, dès que 3 flocons tombent sur nos routes. Routes bloquées, automobilistes coincés, c'est la panique. Se pose alors la question des pneus hiver ou 4 saisons. Mais sont-ils si efficaces ? C'est la réponse que nous sommes allés chercher sur le circuit de la Ferté Gaucher.

Les pneus neiges et toutes saisons : vraiment efficaces ? Une démonstration compliquée...

 

 

Disons-le d'entrée de jeu, c'est à l'initiative d'Euromaster, le spécialiste du pneu, que nous nous retrouvons de bon matin sur le circuit de la Ferté Gaucher, dans le 77 (Seine et Marne). Leur intérêt ? Faire un peu de com' et pourquoi pas, vendre un peu de pneu hiver ou 4 saisons cette année, avec notre aide. Aller, c'est de bonne guerre...

Mais surtout, ils ont bien fait les choses (on leur avait demandé avant, histoire de ne pas se déplacer pour rien). Ils ont prévu de nous faire tourner sur le circuit avec 3 voitures identiques (des Peugeot 308), montées avec trois types de pneus différents. Un jeu de pneus été, un second de pneus 4 saisons, et un dernier de pneus hiver. La taille de la monte est similaire (205-55-R16), la marque des pneus aussi (Michelin) pour rester à iso qualité de manufacturier. De quoi pouvoir comparer objectivement, ce qui n'est pas possible avec des tailles ou des marques différentes. Un bon point de départ donc.

 

Pour les tests, 3 Peugeot 308, montées avec la même taille de pneus, un jeu été, un autre quatre saisons, un dernier hiver. De quoi obtenir des comparaisons valables et freinage et comportement.
Pour les tests, 3 Peugeot 308, montées avec la même taille de pneus, un jeu été, un autre quatre saisons, un dernier hiver. De quoi obtenir des comparaisons valables et freinage et comportement.

Mais. Il y a ce matin-là comme un gros caillou coincé dans nos gommes. Oui. Contrairement à la semaine précédente, pendant laquelle on enfilait mitaines et gros bonnet, pendant cette journée, il a fait chaud, bien trop chaud : entre 9 et 12 degrés... La météo, en cette fin novembre, avait donc décidé de nous jouer des tours.

Du coup, pas évident de faire la démonstration de l'efficacité des pneus hivers. En effet, ils commencent à faire mieux que les gommes été à partir de 7 degrés. Entendez par-là "sous" les 7 degrés. Au-delà, ils perdent de leur efficacité, leur gomme devient trop souple, le comportement routier perd même de sa rigueur. Un phénomène dont on se rend peu compte sur la route, aux allures légales, mais qui apparaît très vite sur circuit.

 

La logique fut respectée

Et les lois de la physique, de la chimie du caoutchouc et de la logique ont été respectées. Sur les tests de freinage, et sur cette piste presque sèche et tiède, les pneus neige se sont montrés concrètement moins efficaces que les pneus été, et beaucoup moins efficaces que les 4 saisons. Pas de beaucoup. En moyenne, sur les mesures de freinage, ils se sont arrêtés 1,1 m plus loin dans mon cas, et 2 m sur le groupe de journalistes présents. Un groupe séparé en 2 d'ailleurs. Un détail qui a permis de constater une chose intéressante.

Ici, les résultats de la matinée concernant le freinage.
Ici, les résultats de la matinée concernant le freinage.

Le premier groupe, dont je faisais partie, et qui a effectué les tests le plus tôt le matin, lorsque les températures tournaient autour de 9 degrés, a constaté que dans ces conditions, c'était le pneu 4 saisons qui était le meilleur, devant le pneu été et le pneu hiver.

Le deuxième groupe, passé un peu plus tard, alors que la température était montée de 2 degrés encore, soit environ 11 degrés, a lui constaté que dans ces conditions encore moins hivernales, le classement changeait. Le pneu été passait devant, suivi du 4 saisons, puis de la gomme hiver.

La sensibilité des gommes à la température est donc élevée, et 2 degrés de différences peuvent rendre un pneu meilleur qu'un autre.

 

Lorsqu'il fait 9 degrés, le pneu quatre saisons est meilleur. Dès que les 12 degrés sont atteints, comme ce fut le cas en fin de matinée, avec une piste plus sèche de surcroît, le pneu été redevient le meilleur. Dans tous les cas, le pneu hiver est derrière. Ce qui n'était pas le but de la démonstration au départ... Sacrée météo !
Lorsqu'il fait 9 degrés, le pneu quatre saisons est meilleur. Dès que les 12 degrés sont atteints, comme ce fut le cas en fin de matinée, avec une piste plus sèche de surcroît, le pneu été redevient le meilleur. Dans tous les cas, le pneu hiver est derrière. Ce qui n'était pas le but de la démonstration au départ... Sacrée météo !

Tout cela est bien gentil, mais alors ? Les gommes hiver ? Elles ne servent à rien ? Pas du tout. Thomas Sanchez, pilote Euromaster, était lui présent la semaine précédente, pour les pré-tests de l'événement. Et il faisait autrement plus froid ! Entre 0 et 2 degrés en matinée. Et il l'affirme, sans surprise : "dans ces conditions, le pneu hiver freinait 4 m plus court à partir de 80 km/h ! Et le pneu été, déjà plus mauvais freineur de tous, laissait en plus apparaître un comportement moins rigoureux, avec beaucoup d'élargissement de trajectoire et de l'amplitude au survirage".

Les notes en termes de comportement. Pas de vérité statistique mais une image de la journée et dans ces conditions.
Les notes en termes de comportement. Pas de vérité statistique mais une image de la journée et dans ces conditions.

Mais nous, ce jour-là, nous avons constaté proprement l'inverse. Là où le pneu été se comportait fort honorablement, freinant fort et rigoureux en tenue de cap, sans flottement, le pneu hiver nous est apparu comme dénué de tenue latérale, mauvais en grip et moins mordant au freinage. Une sensation confirmée par les chiffres, nous l'avons dit plus haut. Le pneu hiver n'est jamais dangereux, en ce sens qu'il est très progressif et prévenant, toujours facilement contrôlable et même assez rigolo dans la mesure où, sur circuit, il rend la voiture joueuse. Mais au niveau de l'efficacité, à 12 degrés de température de piste, on repassera...

Le pneu 4 saisons, lui, se situe sans suspens entre les deux. Ni aussi bon qu'un pneu été dans les conditions estivales, il n'est pas non plus aussi efficace qu'une gomme hiver sous les 7 degrés. Le compromis qu'il représente est comme souvent moyen partout et dans toutes les situations.

Nous l'avons constaté en direct, sa température idéale, du moins pour l'efficacité au freinage, c'est entre 7 et 11 degrés. C'est pourquoi il s'est montré le meilleur pour le groupe passé le plus tôt dans la matinée. En dessous, le pneu hiver est meilleur, au-dessus, le pneu été reprend le dessus (le groupe de fin de matinée l'a constaté). Des résultats valables pour ce test, sur cette piste et dans la taille de pneu et la marque utilisée, évidemment, on ne peut non plus généraliser sur la base d'un échantillon de 12 journalistes...

Mais la tendance n'est pas surprenante.

 

Les Français font-ils l'effort de s'équiper ?

Ceci étant dit, que font les automobilistes français ? Ont-ils massivement investi dans des pneus hiver pour rouler lorsqu'il fait froid, conscient de ses meilleures performances sous les 7 degrés ? Pas vraiment... Mais Euromaster constate une percée du pneu 4 saisons.

La directrice marketing et communication de l'enseigne, Stéphanie Decompois, nous l'explique et résume : "En fait on constate que le pneu 4 saisons fait son entrée et progresse, assez largement, sur le marché du particulier.  Les clients qui roulent déjà en pneus été/pneus hiver gardent cette habitude, car ils veulent conserver un pneu [...] qui leur garantit un minimum de sécurité. Et ceux qui ne traversent pas souvent des conditions hivernales ou rudes préfèrent passer du pneu été au 4 saisons."

Les pneus neiges et toutes saisons : vraiment efficaces ? Une démonstration compliquée...

Et peuvent ainsi rouler toute l'année avec les mêmes gommes. Dans les chiffres cela se traduit par un marché du pneu été qui perd 3 %, mais représente encore 77,8 %. Le pneu hiver ne progresse que de 3 % par rapport à 2017, et représente 14,9 % du marché, tandis que le 4 saisons progresse, lui, de 41 % mais ne pèse encore que 7,3 % du marché.

 

En résumé, les scènes de panique aux premiers flocons risquent fort, cette année encore, de se reproduire si la neige est au rendez-vous de l'hiver.

 

Quant à nous, nous ne pouvons que regretter que la démonstration n'ait pu être faite. Mais comme on dit : "C'est le jeu ma pauv' Lucette". N'en reste pas moins que la littérature sur le pneu hiver est déjà existante, et bien établie. Il permet de se sortir de situations délicates d'adhérence bien mieux qu'un pneu été dès que la température passe sous les 7 degrés. Il lui est très supérieur en freinage et tenue de route sur sol blanc. Dans ces conditions-là, il se justifie pleinement. Quant au pneu 4 saisons, il fait ce qu'on lui demande, être moyen partout, et garde comme avantage de ne pas devoir passer d'une monte à l'autre. Ce qui explique certainement son succès actuel.

 

Portfolio (10 photos)

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (115)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

ça devrait être obligatoire des gommes hiver ... en hiver . ça parait con mais la preuve en est chaque hiver que des automobilistes le sont encore plus ...le fortement conseillé ne sert a rien , en France il faut obliger les gens , sinon ils ne comprennent pas

Par

Conclusion de l'article : le pneu été est mieux que les 2 autres à température douce, le pneu hiver meilleur qd il fait froid et le pneu 4 saisons moyen tt le temps....

Quels scoops !!! Merci Caradisiac :biggrin:

Par

De bons souvenirs de pneus cloutés, l'idéal sur la neige et le verglas. D'autres connaissent ?

Par

Étant 100% de l'année en pneus été, sur mes 2 voitures, comme beaucoup de Français, je pensais passer à une monte 4 saisons pour mon prochain changement.

Mais qu'en est il de l'usure et la durée de vie par rapport aux pneus été ? Quelle incidence lors d'un usage par temps chaud ?

Par

En réponse à Laspecialiste

Conclusion de l'article : le pneu été est mieux que les 2 autres à température douce, le pneu hiver meilleur qd il fait froid et le pneu 4 saisons moyen tt le temps....

Quels scoops !!! Merci Caradisiac :biggrin:

Ce qui serait intéressant, des tests sous la pluie ou sol mouillé pour les mêmes pneus. Pas bien compliqué à faire avec tuyaux d'arrosage...

Par

Je vois deux choses très dommages :

- pas de test sur la neige (quand on parle de pneus hier et 4 saisons...) même si on se doute des résultats.

- choisir comme pneu été un "Energy Saver" sachant qu'il n'est pas du tout réputé comme un très bon pneu été (gomme dur), un autre modèle comme le Primacy 3 ou 4 aurait certainement fait des résultats bien différent sur surface sèche, même à 9°C.

Par

:violon: Bon et sur la neige, ça donne quoi ?

Parce-que lors des départs en vacances, le test il est fait en vraie grandeur.

Et il suffit d'un charlot qui se paye des vacances à Courchevel mais "n'a pas les moyens d'investir dans des pneus neiges pour sa BM juste pour une semaine" pour bloquer des milliers de personnes sur la RN90 pendant tout un week-end.

Par

On devrait obliger les gens a mettre les pneus correspondants à la température extérieure!

- de 7°: pneus hiver, entre 7 et 11: pneu 4 saisons et au dessus de 11° pneus été.

Bien sûr si la température passe d'une tranche à l'autre dans la journée, il faut les changer.

avec des amendes élevées pour que les gens comprennent.

ça fera les pieds aux demoiselles manucurées!

Par

En réponse à Essaime

:violon: Bon et sur la neige, ça donne quoi ?

Parce-que lors des départs en vacances, le test il est fait en vraie grandeur.

Et il suffit d'un charlot qui se paye des vacances à Courchevel mais "n'a pas les moyens d'investir dans des pneus neiges pour sa BM juste pour une semaine" pour bloquer des milliers de personnes sur la RN90 pendant tout un week-end.

Sur la neige, tu mets tes chaussettes!

Par

En réponse à essence_d'atmo

Je vois deux choses très dommages :

- pas de test sur la neige (quand on parle de pneus hier et 4 saisons...) même si on se doute des résultats.

- choisir comme pneu été un "Energy Saver" sachant qu'il n'est pas du tout réputé comme un très bon pneu été (gomme dur), un autre modèle comme le Primacy 3 ou 4 aurait certainement fait des résultats bien différent sur surface sèche, même à 9°C.

Il s'agit de réaliser des tests avec les pneus de "monsieur-et-madame-tout-le-monde".

Les Energy Saver font très bien leur boulot pour un usage courant, non sportif. Ce sont même des pneus largement haut de gamme par rapport à certaines merdes 1er prix que certains osent mettre sur leur automobile.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire