Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Loi mobilité : un plan de désenclavement routier d'un milliard d'euros

Dans Economie / Politique / Politique

Loi mobilité : un plan de désenclavement routier d'un milliard d'euros

L'État va construire de nouvelles routes, "promises depuis des décennies". Pour les financer, la ministre des Transports a toujours en tête la vignette poids lourds.

La loi mobilité sera présentée demain par Élisabeth Borne. Dans une interview au JDD, la Ministre des Transports donne déjà quelques précisions sur ce texte, qui doit répondre notamment au malaise "des territoires qui se sentent abandonnés".

Elle déclare : "Nous allons investir 40 % de plus pour les transports dans nos territoires durant le quinquennat". L'accent sera notamment mis sur le réseau ferroviaire, pour augmenter l'offre de train. La ministre veut mettre fin au tout-TGV, qui a"poussé au tout-voiture beaucoup de nos concitoyens, laissés sans autre solution pour se déplacer."

La voiture ne sera pas oubliée. Le gouvernement semble heureusement conscient qu'à la campagne, on ne peut s'en passer. La ministre annonce une simplification du cadre juridique pour que les collectivités locales mettent plus facilement en place des véhicules en libre-service ou du covoiturage.

Côté réseau routier, l'État va investir et construire de nouveaux axes. Élisabeth Borne a confirmé un plan de désenclavement routier d'un milliard d'euros sur dix ans : "Ce sont des routes promises depuis des décennies, qui n'ont toujours pas vu le jour et qui alimentent le sentiment d'abandon". Reste que l'État est à la recherche d'une source de financement. Le projet d'une vignette poids lourds a été évoqué. En pleine tempête Gilets Jaunes, il semblait avoir été abandonné, mais la ministre n'est pas aussi catégorique : "aucune décision n'est prise. [...] Que les poids lourds étrangers contribuent à l'entretien des routes qu'ils empruntent, cela reste une bonne piste de travail".

Si l'État ne veut pas pousser les Français à abandonner trop vite leur voiture, il maintient le cap de la transition écologique pour le marché automobile. La ministre confirme l'objectif d'interdire la vente de véhicule essence et diesel d'ici 2040, mais ce ne sera pas inscrit dans la loi mobilité. Élisabeth Borne souhaite voir les ventes de voitures électriques multipliées par 5 d'ici 2022. En plus du bonus et de la prime à la casse, l'État va "augmenter la prise en charge du raccordement au réseau des bornes de recharge".

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (47)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

A quand un aménagement de la rn79

Par

Ce n'est pas elle qui ne veut pas de l'autoroute St-Etienne Lyon ?

Par

"Que les poids lourds étrangers contribuent à l'entretien des routes qu'ils empruntent, cela reste une bonne piste de travail".

C'est un moyen de développer le ferroutage pour tous les poids lourds qui transitent du Nord de l'Europe vers l'Espagne et inversement mais l'U.E risque de mettre une amende pour "entrave à la concurrence "par exemple... Et on risque de payer autrement.Ils ont intérêt à bien se renseigner avant de créer une taxe ou une vignette pour les poids lourds étrangers.

Par

"aucune décision n'est prise. "

Alors là, ça ne m'étonne pas, surtout après le positionnement de la FNTR par rapport à l'implication de camions dans le blocage ou les filtrages organisés par les gilets jaunes.

Pas grave tout ça, à vouloir trop cibler ça va leur revenir à la face comme un boomerang, pourtant ils pourraient admettre que la transition énergétique ça concerne tous les types de transports...et pas seulement les particuliers:bah:

Par

En réponse à matrix71

A quand un aménagement de la rn79

Tu es de Digouin Matrix ? :oui:

Par Profil supprimé

Plutôt que de construire des routes ou de bruler inutilement encore des tonnes de cash dans le ferroviaire, l'état devrait plutôt favoriser la décentralisation des boulots du tertiaire et inciter au télétravail.

Les grandes villes sont sursaturées de tafs de bureaux pendant que des villes de petites tailles à 100km à la ronde se désertifient.

Créons un bonus/malus pour redynamiser les campagnes et désengorger les villes des toutes ces sociétés qui n'ont aucune justification pour s'entasser toutes aux mêmes endroits ou dans les mêmes villes.

Par

bonjour ! dans les 3/4 des pays européens ! vignette à 40€ environ pour rouler sur de ""superbes autoroutes "" 1 an NOUS = nimes /lille = 80. € dans le stress

routes nationales avec platanes ; signalisation mal faite / village non dévié / carrefour hyper dangereux , ne parlons pas du réseau secondaire abjecte ( surtout vers chez moi ( gard )

espagne = autovia de partout gratuite / entretien des chaussées et signalisation = rien à redire !

on est devenue la lie de l' europe .. ce n'est que des prix de bouches ! ils feront rien du tout ; les services en ont plus rien à foutre !

jean-jacques honte à nos dirigeants

Par

En réponse à Profil supprimé

Plutôt que de construire des routes ou de bruler inutilement encore des tonnes de cash dans le ferroviaire, l'état devrait plutôt favoriser la décentralisation des boulots du tertiaire et inciter au télétravail.

Les grandes villes sont sursaturées de tafs de bureaux pendant que des villes de petites tailles à 100km à la ronde se désertifient.

Créons un bonus/malus pour redynamiser les campagnes et désengorger les villes des toutes ces sociétés qui n'ont aucune justification pour s'entasser toutes aux mêmes endroits ou dans les mêmes villes.

Bien vu. Les Ministères de L'Aménagement du Territoire avaient pour but de répartir les activités humaines et les infrastructures dans notre pays en suivant des "plans d'aménagement".

Apparemment ça ne fonctionnait pas puisqu'on les a supprimés.Serait-ce un échec de la décentralisation? Serait-ce un échec de la coopération entre les régions? On n'en sait rien mais on constate qu'on a mis entre temps des Ministères de la ville , de la cohésion des territoires et j'en passe tout ça pour en arriver là.

En effet la "transition écologique " passe bien par une réorganisation de la répartition des activités dans ce pays.

Par

En réponse à jiji30

bonjour ! dans les 3/4 des pays européens ! vignette à 40€ environ pour rouler sur de ""superbes autoroutes "" 1 an NOUS = nimes /lille = 80. € dans le stress

routes nationales avec platanes ; signalisation mal faite / village non dévié / carrefour hyper dangereux , ne parlons pas du réseau secondaire abjecte ( surtout vers chez moi ( gard )

espagne = autovia de partout gratuite / entretien des chaussées et signalisation = rien à redire !

on est devenue la lie de l' europe .. ce n'est que des prix de bouches ! ils feront rien du tout ; les services en ont plus rien à foutre !

jean-jacques honte à nos dirigeants

"les services en ont plus rien à foutre !"

Quand on voit le temps qu'ils mettent pour reboucher de "malheureux nids de poule" en fin d'hiver et lenombre de ronds-points et ralentisseurs pas toujours justifiés, on se demande comment ils pensent, comment ils décident...

Par Profil supprimé

En réponse à ZZTOP60

Bien vu. Les Ministères de L'Aménagement du Territoire avaient pour but de répartir les activités humaines et les infrastructures dans notre pays en suivant des "plans d'aménagement".

Apparemment ça ne fonctionnait pas puisqu'on les a supprimés.Serait-ce un échec de la décentralisation? Serait-ce un échec de la coopération entre les régions? On n'en sait rien mais on constate qu'on a mis entre temps des Ministères de la ville , de la cohésion des territoires et j'en passe tout ça pour en arriver là.

En effet la "transition écologique " passe bien par une réorganisation de la répartition des activités dans ce pays.

L'aménagement des territoires, cette grosse blague ... ça construit encore des immeubles de bureaux dans les périphéries des grandes villes. Le réseau de TEC est à la rue pour desservir ces nouveaux pôles et si tu as le malheur de pas habiter du bon côté, c'est encore plus la galère quand il faut se farcir une bonne partie du périph qui n'a pas été modifié depuis les années 70 ... avec le flux de circulation qu'il y avait à l'époque.

Le pire, c'est lorsque certains de ces immeubles n'ont pas provisionné suffisamment de places de parking ... car on entasse au maximum de simili cadres grattes papier dans des open-spaces surchargés (faut bien rentabiliser le coût du foncier vu que tout le monde s'entasse au mêmes endroits).

Ta bagnole qui t'attend sur le parking et dans laquelle tu peux passer des heures par jour ... occupe plus de place que toi, dans ton bureau devant ton écran à la con et tes 3m² de surface minimale légale obligatoire.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire