Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac 20 ans    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Lotus développe un nouveau format commercial pour la voiture électrique

Lotus développe un nouveau format commercial pour la voiture électrique

Pour accompagner le lancement de sa supercar électrique Evija et préparer la venue d'autres modèles à batteries, Lotus s'associe à un fournisseur d'énergie installé au Royaume-Uni afin de proposer une solution "tout en un".

Lotus, qui rappelons-le est aujourd'hui une filiale de Geely, a changé de direction stratégique depuis sa reprise par le géant chinois, qui grossit son portefeuille au fil des ans (Volvo, Proton, Lynk&Co, Lotus...). Désormais, il est temps de se tourner vers l'avenir avec de nouveaux produits pour capter une clientèle qui n'aurait pas nécessairement pensé à Lotus. Pour cela, la petite marque anglaise compte lancer des modèles inédits : si l'Evija est une supercar de niche, ce qui suivra sera plus "grand public" et à plus fort potentiel de vente qu'une Elise (dont le renouvellement approche).

Mais ce n'est pas tout : Lotus annonce la collaboration avec Centrica, un fournisseur d'énergie du groupe British Gas pour fournir un service "tout en un". Le véhicule ne sera plus vendu seul, mais avec des services liés à l'énergie. Lotus parle notamment de "minimiser les émissions et générer des revenus en fournissant de l'électricité au réseau". En clair, les clients pourront brancher leur auto à domicile et se faire payer lorsqu'ils "reversent" l'énergie électrique de leurs batteries dans le réseau national, via la technologie "V2G" (Vehicle to grid).

Autre détail intéressant : Lotus explique que le "nouveau partenariat va permettre d'établir une nouvelle infrastructure de recharge" pour les produits Lotus. La marque anglaise se dirigerait-elle vers un format à la Tesla ? Probablement. Mais espérons tout de même qu'il ne s'agisse pas d'un nouveau système propriétaire réservé à une marque : rappelons en effet que seuls les véhicules Tesla peuvent se brancher sur leurs bornes Superchargers.

SPONSORISE

Actualité Lotus

Toute l'actualité

Forum Lotus

Commentaires (19)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Heu ?

Alimenter le réseau électrique local grâce à sa batterie de voiture..

Même si c'est une hypersportive avec une batterie hallucinante, il n'empêche ce n'est pas une installations en panneaux PV, ça ne va rien rapporter, c'est juste pour faire le buzz.

Le truc sera plus inutile qu'autre chose.

Genre 'oui grâce à ma voiture je fais de l'ecopartage électrique. C'est du Smartgrid. Je participe aux efforts éco responsables pour la planète. Je suis un éco citoyen.'

Pendant ce temps là voiture gaspille plus de 1500cv en équivalent de puissance électrique en deux heures d'utilisation...

C'est très eco responsable

Par

A plus de 2m€ TTC l'unité, ils peuvent faire ce genre de plan comm ...

Avec une production limitée à 130 exemplaires (et des chiffres de vente globaux confidentiels de toute façon pour ce constructeur), ça doit bien faire rire les (gros) multimillionnaires qui recevront un micro chèque via le V2G.

V2G super technologie d'ailleurs, comment faire des cycles de batterie à son véhicule électrique sans prendre un seul km au compteur. C'est bien connu, la batterie, c'est un organe "mature", on peut lui coller des cycles supplémentaires sans problème.

Par

Joli la photo...enfin le retour du look intemporel de l'Esprit....après le design manquait de charisme.

Par

En réponse à n1cool

Heu ?

Alimenter le réseau électrique local grâce à sa batterie de voiture..

Même si c'est une hypersportive avec une batterie hallucinante, il n'empêche ce n'est pas une installations en panneaux PV, ça ne va rien rapporter, c'est juste pour faire le buzz.

Le truc sera plus inutile qu'autre chose.

Genre 'oui grâce à ma voiture je fais de l'ecopartage électrique. C'est du Smartgrid. Je participe aux efforts éco responsables pour la planète. Je suis un éco citoyen.'

Pendant ce temps là voiture gaspille plus de 1500cv en équivalent de puissance électrique en deux heures d'utilisation...

C'est très eco responsable

À 15 euros (20000€/1300 cycles) le tarif de l'usure d'un cycle de batterie, ça va faire cher l'option smartgrid ! :biggrin:

Et je suis sûr que t'auras encore des possesseurs d'électriques décérébrés qui viendront te dire qu'ils "gagnent de l'argent" en revendant leur électricité ! :buzz:

:areuh:

Par

En réponse à Aznog

A plus de 2m€ TTC l'unité, ils peuvent faire ce genre de plan comm ...

Avec une production limitée à 130 exemplaires (et des chiffres de vente globaux confidentiels de toute façon pour ce constructeur), ça doit bien faire rire les (gros) multimillionnaires qui recevront un micro chèque via le V2G.

V2G super technologie d'ailleurs, comment faire des cycles de batterie à son véhicule électrique sans prendre un seul km au compteur. C'est bien connu, la batterie, c'est un organe "mature", on peut lui coller des cycles supplémentaires sans problème.

Désolé je n'avais pas vu ton com avant de poster le mien :jap:

Par

En réponse à n1cool

Heu ?

Alimenter le réseau électrique local grâce à sa batterie de voiture..

Même si c'est une hypersportive avec une batterie hallucinante, il n'empêche ce n'est pas une installations en panneaux PV, ça ne va rien rapporter, c'est juste pour faire le buzz.

Le truc sera plus inutile qu'autre chose.

Genre 'oui grâce à ma voiture je fais de l'ecopartage électrique. C'est du Smartgrid. Je participe aux efforts éco responsables pour la planète. Je suis un éco citoyen.'

Pendant ce temps là voiture gaspille plus de 1500cv en équivalent de puissance électrique en deux heures d'utilisation...

C'est très eco responsable

Le V2G est sensé fonctionner comme un réservoir d'énergie. La voiture rendra de l'énergie qu'elle a stocké dans les batteries si le réseau à un pic de consommation. Elle ne créé pas d'énergie, elle ne fait que la stocker. Le problème de cette technologie, c'est le risque de partir avec une batterie à moitié vide si le réseau a pomper juste avant le départ. Après, si c'est configurable pour chaque utilisateur, peut-être que cette solution sera viable. Mais j'en doute.

Par

En réponse à clefdedouze

Le V2G est sensé fonctionner comme un réservoir d'énergie. La voiture rendra de l'énergie qu'elle a stocké dans les batteries si le réseau à un pic de consommation. Elle ne créé pas d'énergie, elle ne fait que la stocker. Le problème de cette technologie, c'est le risque de partir avec une batterie à moitié vide si le réseau a pomper juste avant le départ. Après, si c'est configurable pour chaque utilisateur, peut-être que cette solution sera viable. Mais j'en doute.

Je bosse dans le domaine , évidemment que c'est le client qui définira ce qu'il est possible de pomper dans sa batterie , c'est pas open bar ...

"Eh marcel , on va pomper dans la caisse de dédé comme ça ce con ne pourra pas rentrer chez bobonne , bien fait pour ta gueule dédé, ahahaha" .... non mais sérieux :sol::roll:

Par

En réponse à n1cool

Heu ?

Alimenter le réseau électrique local grâce à sa batterie de voiture..

Même si c'est une hypersportive avec une batterie hallucinante, il n'empêche ce n'est pas une installations en panneaux PV, ça ne va rien rapporter, c'est juste pour faire le buzz.

Le truc sera plus inutile qu'autre chose.

Genre 'oui grâce à ma voiture je fais de l'ecopartage électrique. C'est du Smartgrid. Je participe aux efforts éco responsables pour la planète. Je suis un éco citoyen.'

Pendant ce temps là voiture gaspille plus de 1500cv en équivalent de puissance électrique en deux heures d'utilisation...

C'est très eco responsable

Hélène l#boboécolodonneusedeleçongauchisante te l'expliquera tellement bien !

Par

En réponse à clefdedouze

Le V2G est sensé fonctionner comme un réservoir d'énergie. La voiture rendra de l'énergie qu'elle a stocké dans les batteries si le réseau à un pic de consommation. Elle ne créé pas d'énergie, elle ne fait que la stocker. Le problème de cette technologie, c'est le risque de partir avec une batterie à moitié vide si le réseau a pomper juste avant le départ. Après, si c'est configurable pour chaque utilisateur, peut-être que cette solution sera viable. Mais j'en doute.

De mon avis, ce sera géré avec un contrat spécifique stipulant bien que dans le cas où il y a injection d'énergie depuis une batterie dans le réseau, cet apport sera compensé par une aide financière car le client possesseur de l'auto à batterie, accepte la possibilité dans certains cas de ne pas pouvoir avoir la pleine charge de son véhicule.

Dans un domaine proche mais pas identique, RTE demande de faire de l'effacement auprès des industriels qui sont gros consommateurs lors des jours PPI. Cet effacement qui se caractérise pour le client par la non possibilité de jouir de son outil à plein potentiel reçoit une compensation (intéressante) lorsqu'il fait de l'effacement. Je ne pense pas qu'ils puissent faire autrement, sinon, personne n'accepterait.

Par

En réponse à clefdedouze

Le V2G est sensé fonctionner comme un réservoir d'énergie. La voiture rendra de l'énergie qu'elle a stocké dans les batteries si le réseau à un pic de consommation. Elle ne créé pas d'énergie, elle ne fait que la stocker. Le problème de cette technologie, c'est le risque de partir avec une batterie à moitié vide si le réseau a pomper juste avant le départ. Après, si c'est configurable pour chaque utilisateur, peut-être que cette solution sera viable. Mais j'en doute.

J'avais bien compris le principe ^^

Mais je pense que la batterie si tu la connectes au réseau électrique, elle va se décharger automatiquement jusqu'à ce que tu coupes l'alimentation de manière manuelle ou automatique à travers un seuil qui déclenche automatiquement l'arret d'envoi de courant électrique.

Pour une installation de PV que j'ai chez moi, je gagne de l'argent en revendant l'électricité selon un contrat de 20 ans mais surtout ce que les gens ne savent pas c'est que la production injecté dans le réseau sert à alimenter juste le réseau local de quelques centaines de mètres.

Les voisins en fait vont consommer la production personnelle de mon installation PV, et là ça sera la même chose pour la batterie de cette voiture.

A la place de consommer du courant provenant d'un station électrique locale puis modifier par un transformateur proche du domicile, les voisins s'alimenteront d'abord avec l'électricité envoyé par la batterie de la voiture qui est la source électrique la plus proche.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire