Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Marché de l'occasion : beaucoup d'arnaques selon la répression des fraudes

Dans Economie / Politique / Marché

Marché de l'occasion : beaucoup d'arnaques selon la répression des fraudes

Faux kilométrage, fausse première main, non-présentation du contrôle technique avant la vente, le marché de l'occasion est une véritable jungle. La DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) s'est justement penchée sur cette activité et note qu'une vente sur deux est frauduleuse, qu'elle soit faite par un professionnel ou par un particulier.

L'achat d'un véhicule d'occasion peut pour certains se montrer comme un véritable parcours du combattant. Entre l'abondance de l'offre selon les modèles, les types de vendeurs (particuliers, professionnels), le kilométrage, le suivi de l'entretien et l'expertise de l'auto lors de la visite, le nombre de variables qui peut faire passer de l'achat d'un beau modèle à l'acquisition d'une "saucisse" est important.

 

La DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) a réalisé une étude sur le marché de l'occasion et cette répression des fraudes s'est rendu compte qu'il y avait énormément d'abus de la part des vendeurs. Cela peut aller du simple fait de jouer sur les mots, comme lorsque l'on vend un véhicule de "première main" en profitant du système actuel où le véhicule n'est immatriculé qu'une seule fois durant toute sa vie. Ceci ne veut bien entendu pas forcément dire qu'il s'agit effectivement d'une première main...

 

Plus grave cependant, les ventes où le contrôle technique n'est fourni qu'après la signature du bon de commande, ou encore les compteurs kilométriques trafiqués, cela arrivant apparemment plus souvent que ce que l'on peut imaginer, la DGCCRF citant même un exemple d'un casseur ayant revendu un véhicule affiché à 55 000 km alors qu'il avait en réalité 347 000 km.

 

Le marché de l'occasion ayant explosé ces dernières années, le taux de fraude serait passé de 20 % en 2012 à plus de 47 % l'an dernier. Tout ceci pour dire qu'il faut plus que jamais être vigilant lors de l'achat d'une auto d'occasion et qu'il faut examiner avec soin le véhicule...

 

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire