Publi info

Marché mondial : le SUV s'impose partout, sauf au Japon, et Nissan-Renault domine

Dans Economie / Politique / Marché

Ce n'est probablement pas une surprise pour vous si l'on vous dit que le SUV s'impose aujourd'hui un peu partout dans le monde, particulièrement sur les marchés développés. Le Japon reste toutefois un cas à part. Et le groupe qui domine à l'échelle mondiale est Renault-Nissan.

Marché mondial : le SUV s'impose partout, sauf au Japon, et Nissan-Renault domine

A la vue de cette image, le constat est clair : le SUV "roule" sur la planète. Il s'impose sur la plupart des marchés, avec, parfois, des parts presque délirantes. En Amérique du Nord, la part de marché des "voitures utilitaires sportives" approche doucement des 50 %. Mais il faut noter que dans ce cas de figure bien précis, le cabinet d'analyse Jato Dynamics prend en compte les pickups dans son calcul, ce qui explique ce chiffre impressionnant.

Dans une ère où l'on se rend compte qu'il faut faire des efforts pour la planète, les particuliers achètent ainsi des voitures de plus en plus grosses. Et, fatalement, de plus en plus lourdes. Le SUV affiche ainsi des bilans positifs presque partout à l'échelle mondiale, sauf au Japon, qui est un exemple très particulier. La culture japonaise et la fiscalité (qui incite les citadins à opter pour de petits véhicules) font que les particuliers "boudent" pour le moment le SUV, celui-ci ne représentant que 12 % des ventes totales sur le premier semestre.

Marché mondial : le SUV s'impose partout, sauf au Japon, et Nissan-Renault domine

Le SUV fait en tout cas des heureux. Le premier est l'alliance Renault-Nissan qui est largement en tête des parts de marché dans le monde. Le groupe franco-japonais tient à lui seul 12,2 % des ventes de SUV dans le monde, et cela, sans que Jato Dynamics ne semble tenir compte de Mitsubishi dans les calculs. Hors General Motors, les Asiatiques sont donc les plus gros pourvoyeurs de SUV dans le monde. Et ce, alors que ce genre de véhicule n'est pas plébiscité sur l'un de leur sol, à savoir le Japon. Paradoxal. Mais cela démontre la capacité de constructeurs comme Toyota ou Nissan à répondre à des demandes particulières, très éloignées des attentes des clients domestiques.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (39)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Russie 45%

pas la peine de se demander pourquoi Renault y lance l'Arkana....

Par

"Mais cela démontre la capacité de constructeurs comme Toyota ou Nissan à répondre à des demandes particulières, très éloignées des attentes des clients domestiques".

C'est sans doute le principal problème des constructeurs français depuis l'après-guerre.

S'ils avaient eu une vision globale du marché (comme l'ont les japonais et maintenant les coréens), Renault et PSA auraient sans doute dominé le monde automobile depuis des lustres.

Aujourd'hui, ils seraient l'équivalent de VW en terme de groupe (actuellement Renault est juste dans une alliance).

Par

Quel monde pourri… Du SUV à la Renault partout… Autant se déplacer à pieds.

Par

En réponse à Initiale Pastis

"Mais cela démontre la capacité de constructeurs comme Toyota ou Nissan à répondre à des demandes particulières, très éloignées des attentes des clients domestiques".

C'est sans doute le principal problème des constructeurs français depuis l'après-guerre.

S'ils avaient eu une vision globale du marché (comme l'ont les japonais et maintenant les coréens), Renault et PSA auraient sans doute dominé le monde automobile depuis des lustres.

Aujourd'hui, ils seraient l'équivalent de VW en terme de groupe (actuellement Renault est juste dans une alliance).

"juste dans une alliance"... à laquelle il contribue largement, sans oublier que c'est bien Renault qui a sauvé et remis sur pied Nissan aussi bien au Japon qu'au niveau international... et vu la situation de la marque à l'époque et la culture industrielle japonaise très particulière, c'est presque un miracle.

Merci Louis Schweitzer, un sacré visionnaire... même si c'est Ghosn à l'époque qui s'est occupé du dossier Nissan.

Par

En réponse à Timotey143

Quel monde pourri… Du SUV à la Renault partout… Autant se déplacer à pieds.

Bonne route. Au revoir et rdv sur un site de rando....

Par

En réponse à SiriusRST

"juste dans une alliance"... à laquelle il contribue largement, sans oublier que c'est bien Renault qui a sauvé et remis sur pied Nissan aussi bien au Japon qu'au niveau international... et vu la situation de la marque à l'époque et la culture industrielle japonaise très particulière, c'est presque un miracle.

Merci Louis Schweitzer, un sacré visionnaire... même si c'est Ghosn à l'époque qui s'est occupé du dossier Nissan.

Vus vous fatiguez encore à répondre ?

Par

Une curiosité des forums Renault, c'est qu'il y a un maximum de commentaires (violemment) anti Renault, chose qu'il ne me semble pas avoir vu pour les autres marques (peut-être un peu vw). J'aimerais que des sociologues donnent une explication. Au moins s'agit il d'une marque qui ne laisse pas indifférent.

Par

Je ne comprend pas cet acharnement sur les SUV, en quoi la berline offre plus que le SUV avec sa garde au sol réduite ou le coupé 2 place a banquette arrière pour les bambins ou la compacte avec son coffre ridicule ou le monospace avec son look de grosse brique, peut être que les consommateurs n'ont pas tort :bah:

Par

Quand on vous dit qu'il n'y a plus que les Japonais qui ont encore une certaine culture automobile...

Par

Au japon les gros véhicules sont fortement taxé à cause du manque de place. Normal que les SUV n'y perce pas. Le pays des K-cars à une longueur d'avance question logique environnementale pour l'automobile. Dommage d'ailleurs que la Honda S660 n'ait pas eu droit à une version plus musclé pour réussir ailleurs qu'au Japon.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire