Publi info
 

Michelin désigné meilleur employeur aux États-Unis

Dans Economie / Politique / Social

Michelin désigné meilleur employeur aux États-Unis

Petit cocorico. Michelin est arrivé en tête du classement 2018 des meilleurs employeurs aux USA, devant les incontournables Google, Facebook ou Apple.

Un joli titre honorifique pour un fleuron de l'industrie française. Le groupe Michelin a été sacré meilleur employeur des États-Unis. Le manufacturier devance ainsi les entreprises de la Silicon Valley et est même la seule entreprise non américaine dans le Top 10 édition 2018. Dans ce palmarès, Michelin était 34e l'année dernière.

Le classement a été dévoilé au début du mois par le magazine Forbes. Il est réalisé par un bureau d'études qui a interrogé de manière anonyme plus de 30 000 salariés américains qui travaillent dans des sociétés qui emploient au moins 1 000 personnes.

Il leur a été demandé s'ils étaient prêts à recommander leur employeur. Michelin a donc été plébiscité par ses employés, puisqu'il a obtenu la note quasi parfaite de 9,9/10 ! Au pays de l'Oncle Sam, le Bibendum a 19 sites de production, et fait travailler plus de 20 000 personnes. Cité par le Figaro, David Stafford, directeur des ressources humaines de Michelin aux États-Unis, a déclaré : "Nous offrons des opportunités d'évolution à nos salariés. [...] les gens ont besoin d'appartenir à une entreprise et pas seulement à un business. Ici, les gens arrivent pour un travail. Et ils restent pour une carrière".

Mots clés :

Commentaires (53)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

ah Mi ké line :bien:

Par

En réponse à zemik

ah Mi ké line :bien:

...et ton employeur ricain, il est classé à quel rang Myke ?

Par

En réponse à roc et gravillon

...et ton employeur ricain, il est classé à quel rang Myke ?

il doit être très mal classé :ptdr:

enfin d'un point de vue GGT :biggrin:

Par

ça prouve donc bien, que même une boîte française, quand elle n'est pas emmerdé toute les semaines par des syndicaux pleurnichards et fainéants, peux offrir de très bonnes conditions de travail.

Et quand on connait celles de Google, Apple et cie, on comprend ce que ça veut dire.

Par

En réponse à Corvintetö

ça prouve donc bien, que même une boîte française, quand elle n'est pas emmerdé toute les semaines par des syndicaux pleurnichards et fainéants, peux offrir de très bonnes conditions de travail.

Et quand on connait celles de Google, Apple et cie, on comprend ce que ça veut dire.

Je ne pense pas qu'aux états unis, les employés ont les mêmes protections qu'en France .

Par

"Ici, les gens arrivent pour un travail. Et ils restent pour une carrière."

En France, tu viens pour un cdi, tu repars avec un stage.

Par

En réponse à Corvintetö

ça prouve donc bien, que même une boîte française, quand elle n'est pas emmerdé toute les semaines par des syndicaux pleurnichards et fainéants, peux offrir de très bonnes conditions de travail.

Et quand on connait celles de Google, Apple et cie, on comprend ce que ça veut dire.

Décidément c'est pas la pilule que t'as gobé, c'est toute la boîte...

Par

En réponse à Maître_Yoda

"Ici, les gens arrivent pour un travail. Et ils restent pour une carrière."

En France, tu viens pour un cdi, tu repars avec un stage.

Si t'est pas doué en dehors d'être syndiqué on y peut rien

Par

N'oubliez pas

Les syndicalistes ont tellement l'habitude de rien faire que quand ils font grève ils appellent ça une journée d'action.

Par

En réponse à 360Magnum

Si t'est pas doué en dehors d'être syndiqué on y peut rien

Dit le type qui a arrêté l'école en 4ème techno.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire