Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Mortalité routière : une baisse et un record en octobre

Mortalité routière : une baisse et un record en octobre

C'est le mois d'octobre le moins meurtrier jamais connu depuis la mise en place des statistiques de l'accidentalité sur les routes.

Selon les données de l'ONISR, 252 personnes ont perdu la vie sur les routes le mois dernier. C'est un résultat en baisse de 8 % par rapport à octobre 2018. Et Emmanuel Barbe, le délégué interministériel à la sécurité routière, a souligné qu'il s'agit "du mois d'octobre le moins meurtrier que nous ayons connu", dans l'histoire de ces statistiques. Il y avait eu 274 morts l'année dernière, 319 en 2017.

La Sécurité Routière indique toutefois que la baisse concerne "essentiellement les piétons en agglomération, particulièrement touchés l'an dernier". La mortalité des automobilistes, des motocyclistes et des cyclistes augmente légèrement. Cette amélioration d'octobre permet d'avoir un bilan 2019 stable, avec 2 695 tués au cours des dix premiers mois de l'année.

L'autre bonne nouvelle d'octobre, c'est que le nombre d'accidents a aussi bien reculé, avec 5 093 cas, soit une baisse de 7,4 %. C'est aussi l'un des meilleurs résultats pour octobre. Le nombre de victimes a reculé de 4,3 % à 6 665. Ces indicateurs sont également stables depuis janvier.

La Sécurité Routière espère maintenant que cette amélioration depuis la rentrée (la mortalité avait baissé de 2,8 % en septembre) va se poursuivre pour avoir un bilan 2019 positif. Pour cela, elle compte notamment sur l'effet du déploiement des radars tourelles, avec 450 cabines en service d'ici Noël.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (27)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

« La Sécurité Routière indique toutefois que la baisse concerne "essentiellement les piétons en agglomération, particulièrement touchés l'an dernier". La mortalité des automobilistes, des motocyclistes et des cyclistes augmente légèrement. Cette amélioration d'octobre permet d'avoir un bilan 2019 stable, avec 2 695 tués au cours des dix premiers mois de l'année. »

Mais ils vont nous dire la main sur le coeur sur tous les plateaux télé que c’est grâce au 80 :colere:

Par

J aimerais bien connaître le ratio automobiliste/motard , cycliste et piéton. Les 2 dernières catégories ne font qu augmenter et les chiffres totaux baissent. Donc cela veut dire que les morts hors agglo baissent donc ça sert à rien de saouler avec tous ces radar et baisses de limitation

Par

Pas la peine de polémiquer longuement sur le sujet. Si la mortalité est en hausse, il faut encore plus de radars pour la faire baisser et quand elle baisse, il en faut aussi plus car, compte-tenu des bons résultats, il ne faut pas s'arrêter en si bon chemin. Bref, faut payer.

Par

En réponse à medicaldpt

Pas la peine de polémiquer longuement sur le sujet. Si la mortalité est en hausse, il faut encore plus de radars pour la faire baisser et quand elle baisse, il en faut aussi plus car, compte-tenu des bons résultats, il ne faut pas s'arrêter en si bon chemin. Bref, faut payer.

C'est exactement ça ^^

Et bien entendu, le 80 a sauvé... des piétons :buzz:

Par

Selon l'INSEE, le nombre de décès en France en 2018 est d 614 000 personnes.

Sur les routes, nous sommes aux alentours de 3 500 par an soit 0,57% !!

Pourtant l'Etat nous emm..... comme pas possible alors qu'il y a des sujets bien plus importants sur la table et ceci depuis bien longtemps.

Source : https://www.insee.fr/fr/statistiques/2383440

Par

On sait depuis longtemps qu'en ce qui concerne les véhicules, la mortalité dépend de la météo : plus il pleut, moins il y a d'accidents car les conducteurs sont plus attentionnés.

Mais curieusement, il n'y a pas d'indicateur simple qui corrèle le chiffre de morts avec la météo.

Par

(..)

La Sécurité Routière espère maintenant que cette amélioration depuis la rentrée (la mortalité avait baissé de 2,8 % en septembre) va se poursuivre pour avoir un bilan 2019 positif.

(..)

un bilan positif?

c'est quoi?

0 mort et des naissances ? :confused::biggrin:

Par

En réponse à ceyal

On sait depuis longtemps qu'en ce qui concerne les véhicules, la mortalité dépend de la météo : plus il pleut, moins il y a d'accidents car les conducteurs sont plus attentionnés.

Mais curieusement, il n'y a pas d'indicateur simple qui corrèle le chiffre de morts avec la météo.

Donc le réchauffement climatique accentuant les effets météorologiques de grosses pluies, tempêtes serait un atout formidable pour sauver de nouvelles vies sur les routes ?

Trump va adorer :tourne:

Par

En réponse à king crimson

C'est exactement ça ^^

Et bien entendu, le 80 a sauvé... des piétons :buzz:

+1

mais in fine, sécurité routière et écologie sont du pain béni en terme d'excuses pour ramener du fric dans les caisses de l'état.

Par

En réponse à ceyal

On sait depuis longtemps qu'en ce qui concerne les véhicules, la mortalité dépend de la météo : plus il pleut, moins il y a d'accidents car les conducteurs sont plus attentionnés.

Mais curieusement, il n'y a pas d'indicateur simple qui corrèle le chiffre de morts avec la météo.

C'est surtout que les gens bougent moins quand il fait mauvais.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire