Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Nissan présente l'Ariya, un SUV coupé électrique

Selon les mots du constructeur, ce SUV électrique marque le début d'une nouvelle ère pour Nissan. L'Ariya sera disponible en deux ou quatre roues motrices et deux tailles de batterie.

Nissan présente l'Ariya, un SUV coupé électrique

En grande difficulté, Nissan a dévoilé fin mai son plan de relance, nommé Nissan Next. Il comporte les deux grands volets habituels de ce genre de plan : des mesures d'économies (comme la fermeture de l'usine de Barcelone) et une offensive de nouveautés, selon deux grands axes, qui sont les SUV et les électriques. Et l'un des premiers lancements majeurs du Nissan Next fait la synthèse des deux, il s'agit de l'Ariya.

Le japonais n'hésite d'ailleurs pas à dire qu'il commence un nouveau chapitre de son histoire avec ce modèle. Ce SUV coupé est important à plus d'un titre. Il lance la nouvelle offensive de l'Alliance sur le marché de l'électrique avec le privilège d'inaugurer en série la très attendue plate-forme CMF-EV, une base modulaire spécialement pensée pour les modèles électriques, qui sera reprise par Renault en 2021. La priorité de sa mise au point explique d'ailleurs pourquoi Nissan n'a pas plus rapidement développé sa gamme d'électriques, alors que la Leaf fête ses 10 ans. Autant attendre la CMF-EV pour proposer d'autres véhicules branchés, notamment un SUV.

Nissan présente l'Ariya, un SUV coupé électrique

Porte-drapeau du renouveau de Nissan, l'Ariya a carrément le droit à un logo inédit. On découvre en effet un nouvel emblème. Rétroéclairé ici, il a des formes simplifiées. Ce logo prend place dans une grande calandre, mais comme c'est un modèle électrique, la grille est fermée. Celle-ci est encadrée par deux grands sabres lumineux.

De manière générale, l'Ariya est un SUV coupé aux formes assez lisses et aux proportions influencées par la nouvelle base CMF-EV. Ainsi, la partie avant est plus compacte. La forme élancée du profil est marquée par la ligne de chrome qui surligne le vitrage latéral, qui remonte à sa fin pour former une petite pointe de carrosserie. La lunette est très inclinée. À l'arrière, l'Ariya opte pour un bandeau de feux, sur lequel sont inscrites en grand les lettres de Nissan. L'Ariya mesure 4,60 mètres de longueur.

Nissan présente l'Ariya, un SUV coupé électrique

L'intérieur se fait épuré, avec une architecture horizontale. Il y a deux écrans de 12,3 pouces en enfilade pour l'instrumentation et le multimédia, sans casquette, un volant à deux branches et une fine bande pour les aérateurs. La planche de bord et le tunnel central ont un aspect flottant. Le plancher à l'avant est d'ailleurs totalement dégagé. Des commandes haptiques et tactiles sont cachées dans les inserts décoratifs. Le coffre a un volume allant jusqu'à 468 litres.

L'Ariya va multiplier les variantes techniques. Déjà cinq versions sont annoncées. Il y a deux déclinaisons deux roues motrices, avec un seul moteur à l'avant, de 160 et 178 kW, soit 217 et 242 ch. Le premier a une batterie de 63 kWh (capacité utile), le second de 87 kWh, ce qui donne des autonomies de 360 et 500 km (estimations WLTP).

Nissan présente l'Ariya, un SUV coupé électrique

Il y a ensuite des variantes quatre roues motrices nommées "e-4orce", avec deux moteurs électriques, un sur chaque essieu. Il y a un modèle de 205 kW, soit 279 ch, avec la batterie 63 kWh, pour une autonomie de 340 km, un modèle de 225 kW, soit 306 ch, avec la batterie 87 kWh, pour une autonomie de 460 km, et un modèle Performance de 290 kW, soit 394 ch, avec la batterie de 87 kWh, pour une autonomie de 400 km. Ce dernier passe de 0 à 100 km/h en 5,1 secondes. Cela aurait fait une bonne Nismo. Nous avons posé la question à Nissan sur l'arrivée d'une telle version sportive, la marque a laissé entendre que c'était envisageable.

Le type de charge est Combo CCS. Les versions à batterie 63 kWh sont équipées d'un chargeur de 7,4 kW pour un usage domestique, tandis que les versions 87 kWh comprennent un chargeur triphasé de 22 kW pour recharger son véhicule à domicile. Le modèle peut également supporter une charge rapide allant jusqu'à 130 kW.

Côté technologies, l'Ariya reçoit une nouvelle évolution de la conduite semi-autonome ProPilot, avec la prise en compte des données routières. Pour l'avoir, il faudra être patient, car l'Ariya n'arrivera pas en Europe avant la rentrée 2021. Il sera produit au Japon.

Portfolio (12 photos)

SPONSORISE

Actualité Nissan

Toute l'actualité

Forum Nissan

Commentaires (87)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

3 2 1 partez! Pour ma part, je ne suis pas fan de SUV mais celui là apporte un design qui change de ce que l'on voit traditionnellement.

Par

Très intéressant :bien:

Il faut mettre des bornes rapides et ce sera parfait!

Par

Et surtout, il faut préciser le prix. Les design intérieurs et extérieurs sont quand même autrement plus sexys que l'ID3 de VW.

Par

moi je le trouve particulièrement moche, notamment à l'arrière. L'interieur a l'air bien excepté le tableau de bord immonde...avec ses deux tablettes rapondues en guise d'instruments.....

Perso je n'y vois pas la voiture qui va sauver Nissan...seul un prix agressif pourra rendre cette voiture interessante.

Par

Décidément je n'adhère pas du tout au design des pays Asiatiques, vraiment trop tortueux !

Par

Comme toujours, difficile de juger sans le prix.

On rappellera une énième fois que les SUV électrique Skoda devrait démarrer à 32 k€ pour une taille semblable.

A un prix similaire pourquoi pas.

Par

En réponse à Powertrain

Très intéressant :bien:

Il faut mettre des bornes rapides et ce sera parfait!

et quid du prix d'une recharge complète......

Par

En réponse à Bernard108

Décidément je n'adhère pas du tout au design des pays Asiatiques, vraiment trop tortueux !

Alors l’Hermite, votre mauvaise foi fait mal aux yeux tellement elle est invraisemblable, ce suv est tout sauf tortueux, au contraire sa ligne est fluide et extrêmement simple, contrairement à certains suvs de chez PSA, en somme c'est son pays d'origine qui vous froisse, pour moi mention spéciale pour le tableau de bord la aussi la simplicité allie la discrétion et la clarté des commandes tout pour avoir une ergonomie de premier plan, sympa! Bien le Bonjour et bonne route à tous...

Par

En réponse à tointoin2

Alors l’Hermite, votre mauvaise foi fait mal aux yeux tellement elle est invraisemblable, ce suv est tout sauf tortueux, au contraire sa ligne est fluide et extrêmement simple, contrairement à certains suvs de chez PSA, en somme c'est son pays d'origine qui vous froisse, pour moi mention spéciale pour le tableau de bord la aussi la simplicité allie la discrétion et la clarté des commandes tout pour avoir une ergonomie de premier plan, sympa! Bien le Bonjour et bonne route à tous...

Ce qui est intéressant c'est que les constructeur osent s'affirmer on a vraiment des différence notable entre un véhicule asiatique, américain ou allemand par exemple, les différences s'accentue et c'est tant mieu !, y'en à pour tout les gouts

Par

Dieu qu'il est vilain... Bon, c'est une affaire de goût...

Mais plutôt que de pondre sans cesse des bestiaux de 2 tonnes et 250cv, à quand un VE relativement léger, avec 150ch pour 600 ou 700km d'autonomie réelle, parce que la, ça plafonne toujours à 500 car trop lourd, trop puissant, suv...

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire