Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Passages à niveau: enfin une mission parlementaire!

Dans Pratique / Sécurité

Près d'un an après le drame de Millas, le gouvernement charge une députée de travailler à une meilleure sécurisation des passages à niveau. Quelque 155 d'entre eux sont considérés comme dangereux.

15% des accidents graves se concentrent sur 1% des passages à niveau.
15% des accidents graves se concentrent sur 1% des passages à niveau.

Onze mois après l’accident survenu à Millas (Pyrénées-Orientales), dans lequel 6 collégiens avaient trouvé la mort et d’autres avaient été blessés, on apprend que le Premier ministre lance une mission parlementaire sur la sécurisation des passages à niveau.

Celle-ci a été confiée à Laurence Gayte, députée des Pyrénées-Orientales. Son travail consistera à jauger de l’efficacité d’actions mises en œuvre par le passé afin de déterminer lesquelles pourraient être pérennisées, faire un bilan de ce qui existe à l’étranger, et identifier quels acteurs et  quels moyens juridiques et financiers déployer pour sécuriser les ouvrages jugés prioritaires.

Ceux-ci sont au nombre de 155 aujourd’hui, sur les 15 405 répertoriés sur le territoire. On entend par là des ouvrages qui ont connu plusieurs accidents sur une période de 10 ans et/ou des ouvrages qui connaissent un fort trafic routier ou ferroviaire (liste complète figurant en pièce jointe de cet article). Et les pouvoirs publics de rappeler que 15% des accidents graves se concentrent sur 1% des passages à niveau.

Rappelons que les accidents avec un train ont causé la mort de 28 personnes en 2017, chiffre auquel s’ajoute celui de 22 blessés selon le dernier bilan de la Sécurité routière. L’année précédente, la SNCF avait de son côté répertorié 111 collisions, 31 tués et 15 blessés graves.

Si les infrastructures se montrent parfois défaillantes (on trouve encore des passages à niveau sans barrière de sécurité ni feux de signalisation automatiques), les conducteurs sont aussi souvent fautifs. En 2015, un sondage TNS Sofres montrait que 20% d’automobilistes reconnaissaient avoir déjà franchi un passage à niveau sans tenir compte de la signalisation.

Programme national de sécurisation des passages à niveau_Liste passages à niveau.pdf

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire