Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Pénurie : pas assez de carburant plus suffisamment de stations ?

Dans Pratique / Autres actu pratique

André Lecondé

Pénurie : pas assez de carburant plus suffisamment de stations ?

La semaine a coulé plus vite que le carburant sorti des pompes en fonction dans les stations-service, prises d’assaut par des automobilistes refusant le piège des raffineries bloquées. Pour mieux s’y enferrer. Une situation compliquée pour des usagers qui se faisaient pourtant entendre dire par ses dirigeants qu’il n’y avait pas de pénurie. Et si cette conjoncture révélait aussi les faiblesses d’un maillage de distribution de carburants qui s’est réduit comme peau de chagrin depuis les années quatre-vingt ?

Depuis un peu plus de 30 ans, la France a perdu 35 000 stations-service sur son territoire. Et le peu qui reste périclite, sous le joug de mise aux normes environnementales coûteuses, de difficultés économiques et d’une concurrence marquée du sceau des grandes surfaces. Résultat ? Il est dressé par les artisans de l'automobile (FNAA) et les maires ruraux (AMRF) qui ont adressé une lettre ouverte au Président de la République.

La FNAA et l’AMRF rappellent ainsi que, du fait d’un maillage de distribution de carburants déjà structurellement faible en France comparé à nombre de pays européens, 17 millions de Français (1/4 de la population) doivent habituellement faire 5,2 km pour atteindre une première station. Dans 38 départements, les automobilistes doivent même rouler entre 15 et 38 minutes pour trouver une seconde station. Une insécurité qui pousse à vouloir sticker au plus vite pour s’assurer du lendemain… Et accélérer ainsi les conditions d’une pénurie.

Inquiètes pour le destin immédiat de milliers d’entreprises et pour le quotidien des Français directement concernés, la FNAA et l’AMRF ont décidé d'interpeller solennellement le Président de la République, François Hollande, à travers une lettre ouverte. Elles demandent la mise en place d’une politique publique forte en faveur des stations-service traditionnelles pour leur permettre de poursuivre leurs activités ainsi que l’organisation d’une réunion en urgence regroupant tous les acteurs. Un débat qu’il serait intéressant d’ouvrir.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire