Publi info

Pétrole : les producteurs prêts à s'entendre pour maintenir la hausse des prix

Dans Economie / Politique / Budget

Pétrole : les producteurs prêts à s'entendre pour maintenir la hausse des prix

Les principaux pays producteurs décideront fin juin s'ils reconduisent leurs accords pour limiter la production et réduire les stocks d'or noir, ce qui pour le moment semble fort probable. Les prix dans les stations devraient donc rester élevés.

Emmanuel Macron pourrait le dire à nouveau : l'envolée des prix des carburants depuis le Nouvel An, "ce n'est pas Bibi", c'est la faute au pétrole. En réponse à la forte mobilisation des gilets jaunes, le chef de l'État avait annulé la hausse des taxes prévue le 1er janvier.

Même si les taxes représentent une part énorme du prix final, environ 60 %, la hausse dans les stations est donc causée par la progression des cours de l'or noir. Au 2 janvier, le baril de Brent était à moins de 45 €. Il a terminé la semaine dernière à près de 65 €, soit 45 % de hausse en quatre mois et demi.

Si vous êtes un fidèle lecteur, vous connaissez déjà les raisons, que nous avons pu évoquer à plusieurs reprises. La principale vient d'un accord des principaux pays producteurs, membres de l'Opep, pour limiter la production et les stocks au cours du premier semestre 2019, afin de relancer les cours. À cela s'ajoutent les nombreuses tensions géopolitiques, plusieurs concernant directement des pays gros exportateurs de pétrole, notamment l'Iran et le Venezuela.

Malheureusement, cela pourrait ne pas s'arranger. Le ministre saoudien de l’Énergie Khalid al-Falih a fait savoir qu'il y avait un consensus entre l'Opep et ses alliés pour reconduire au deuxième semestre 2019 la volonté de réduire les stocks.

Mais en réalité, rien n'est encore acté. Khalid al-Falih a lui même précisé que les choses peuvent changer dans les prochaines semaines, la décision devant être prise fin juin. Des sources citées par Reuters indiquent même que l'Arabie Saoudite et la Russie envisagent une augmentation de la production. Tout dépendra de l'évolution des marchés d'ici un mois.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (32)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Je n’arrive pas à comprendre pourquoi nos dirigeants ne mettent pas en place des carburants à prix fixes :

Explication : si l’on détermine un prix au litre de 1,40 € ( c’est un exemple) quelque soit le prix du baril, et en cas de fluctuations, l’etat Sera gagnant lorsque le baril baisse, et perdant lorsqu’il monte.

Si c’est bien préparé , il n’y aura aucune différence à la fin de l’annee en terme de recettes fiscales , et le consommateur ne subira pas le stress permanent des variations de prix.

Par

Les carburants sont chers à cause de la double taxe (TVA sur la TICPE) pratiquée chez nous, c'est unique au monde.

Macron et toute la clique sont des misérables limaces soumises aux milliardaires et financiers.

Par

En réponse à WJMM88

Les carburants sont chers à cause de la double taxe (TVA sur la TICPE) pratiquée chez nous, c'est unique au monde.

Macron et toute la clique sont des misérables limaces soumises aux milliardaires et financiers.

C'est unique au monde... lol, quel monde ? Va chez nos voisins italiens, c'est plus cher que chez nous... Franchement, au regard du SMIC, on est loin d'être un des pays où il est le plus cher de se déplacer.

Par

En réponse à PM13580

Je n’arrive pas à comprendre pourquoi nos dirigeants ne mettent pas en place des carburants à prix fixes :

Explication : si l’on détermine un prix au litre de 1,40 € ( c’est un exemple) quelque soit le prix du baril, et en cas de fluctuations, l’etat Sera gagnant lorsque le baril baisse, et perdant lorsqu’il monte.

Si c’est bien préparé , il n’y aura aucune différence à la fin de l’annee en terme de recettes fiscales , et le consommateur ne subira pas le stress permanent des variations de prix.

Si c'est bien préparé ? Comment tu fais pour savoir un an à l'avance les variation du prix du pétrole ? Ta proposition ne sert a rien, elle ne fait que lisser à l'année les variations, tu crée juste une usine a gaz qui ne change rien à moyen terme, et les gens se prendront des +40% a la nouvelle année lors de la nouvelle évaluation sans rien avoir vu venir... c'est sur que c'est moins de stress...

Par

En réponse à Juxee2

C'est unique au monde... lol, quel monde ? Va chez nos voisins italiens, c'est plus cher que chez nous... Franchement, au regard du SMIC, on est loin d'être un des pays où il est le plus cher de se déplacer.

A propos de SMIC, lorsque j'ai commencé à conduire (en 1971) avec un heure de SMIC, je pouvais me payer 3.5 litres d'essence, et aujourd'hui on peut s'en payer 7 litres ...

Par

En réponse à bruno35115

A propos de SMIC, lorsque j'ai commencé à conduire (en 1971) avec un heure de SMIC, je pouvais me payer 3.5 litres d'essence, et aujourd'hui on peut s'en payer 7 litres ...

Et oui la courbe est favorable pour nous , même si ça nous parait cher , mais à comparer du prix ds logements ou autres bien de consommation qui nous plombes bien plus , ( prix des voitures toujours plus sophistiqué , assurance , CT , répression etc ... qu'ont n'avait pas il y a 30 ans ) la courbe lier à l'énergie ( pétrole ) devrait être bien plus haute .

Bien de remettre à plat ce point .

Par

Mouais, c'est pour aider un peu le marché de l'électrique ?

Dans tous les cas, les vacances d'été arrivent, ça ne va pas baisser avant la fin de cette période.

Par

En réponse à bruno35115

A propos de SMIC, lorsque j'ai commencé à conduire (en 1971) avec un heure de SMIC, je pouvais me payer 3.5 litres d'essence, et aujourd'hui on peut s'en payer 7 litres ...

Vrai sauf que dans les 70's on avait tous du boulot pas loin à vélo ou en solex ...

Par

En réponse à PM13580

Je n’arrive pas à comprendre pourquoi nos dirigeants ne mettent pas en place des carburants à prix fixes :

Explication : si l’on détermine un prix au litre de 1,40 € ( c’est un exemple) quelque soit le prix du baril, et en cas de fluctuations, l’etat Sera gagnant lorsque le baril baisse, et perdant lorsqu’il monte.

Si c’est bien préparé , il n’y aura aucune différence à la fin de l’annee en terme de recettes fiscales , et le consommateur ne subira pas le stress permanent des variations de prix.

Comment est-il possible de pondre une pareille ineptie ?

Et l’État se met en faillite comme la Grèce si le baril flambe comme en 2007 ?

Par

l'été le baril sera a 75/80$$ souriez les gens -)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire