Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Pics de pollution : bientôt la fin de la gratuité des transports en commun à Paris

Pics de pollution : bientôt la fin de la gratuité des transports en commun à Paris

Lors des journées de circulation alternée, les métros, bus et autres tramways étaient en accès libre dans la capitale. Une mesure à laquelle Valérie Pécresse, la présidente de la région, souhaite mettre fin car elle est trop coûteuse.

En 2017, il va y avoir du changement à Paris lors des pics de pollution. La très médiatique circulation alternée devrait être abandonnée au profit de l'utilisation des vignettes Crit'Air, qui classent les autos selon leur motorisation et date de première mise en service. La sélection des voitures autorisées à circuler dans la capitale ne se ferait plus avec les plaques d'immatriculation mais avec les pastilles colorées.

Autre évolution notable : la gratuité des transports en commun traditionnellement mise en place lors des épisodes de pollution devrait être abandonnée. Tel est le souhait de la présidente d'Ile-de-France Valérie Pécresse (Les Républicains), qui va présenter la mesure au syndicat des transports de la région (Stif). À la place, elle compte instaurer un ticket forfait à prix spécial, facturé 3,80 €.

Pour se justifier, le Stif met en avant le fait que chaque journée de gratuité représenterait un manque à gagner de quatre millions d'euros. Les six journées de circulation alternée en décembre auraient ainsi coûté 23 millions d'euros au Stif.

Le nombre de journées réglementées va exploser

Or du côté du Stif, on s'inquiète de la facture que pourrait engendrer en 2017 la gratuité lors des pics de pollution car la réglementation a été durcie. Auparavant, des restrictions de circulation pouvaient être mises en place après quatre jours consécutifs de prévisions d'émissions de particules fines supérieures au seuil d'alerte. Désormais, ce sera au bout de deux jours seulement, ce qui devrait augmenter le nombre de jours de circulation alternée.

Le ticket à 3,80 €, valable la journée, resterait avantageux car actuellement le plus abordable des forfaits pour un jour est affiché à 7,30 €. Le Stif estime d'ailleurs qu'avec sa mesure, il perdrait quand même 500 000 € par jour.

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Dernières vidéos

Commentaires ()

Déposer un commentaire