Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Pollution des transports et hausse des admissions aux urgences seraient liées

Dans Ecologie / Electrique / Santé

Pollution des transports et hausse des admissions aux urgences seraient liées

Une étude que l'Insee vient de publier annonce que la hausse des admissions aux urgences en France serait partiellement liée à la pollution atmosphérique engendrée par les transports, et notamment le monoxyde de carbone et les particules fines.

L'Insee vient de dévoiler une enquête sur la hausse des admissions aux urgences pour les problèmes respiratoires, et l'organisme lie directement cette hausse aux transports. Comment ? Tout simplement en mesurant les taux de monoxyde de carbone et de particules fines dans l'air les jours de grève des transports en commun, qui ont pour conséquence d'augmenter le trafic routier.

"La pollution de l’air issue du trafic automobile affecte la santé respiratoire des populations urbaines à très court terme. Les perturbations dans les transports en commun urbains un jour de grève permettent d’isoler des variations de pollution de l’air attribuables au trafic automobile. En cas de perturbation des transports en commun, une partie de la population se tourne vers le transport automobile : les temps de parcours sont alors plus longs, et la pollution de l’air augmente.

Le jour de la perturbation, la concentration en monoxyde de carbone est plus élevée. En conséquence, les admissions aux urgences pour affections aiguës des voies respiratoires supérieures sont significativement plus nombreuses. Les jours suivants, la concentration en particules fines dans l’air augmente, ainsi que les admissions aux urgences pour anomalies de la respiration." L'Insee a pris en compte des données dans des grandes villes (Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Lille, Paris, Nice, Nantes, Rennes ou encore Strasbourg, entre 2010 et 2015, sur 91 jours de grève).

Il s'agit donc ici surtout des affections de santé à "court terme", et non des problèmes plus graves comme les atteintes des bronches et des poumons. Les transports jouent donc un rôle important dans les pathologies comme les laryngites dans les jours qui suivent les épisodes de grève. 

En France, il faut également rappeler qu'en ce qui concerne les particules fines, le chauffage domestique au bois joue un rôle important avec, à lui seul, 44 % des rejets de particules de moins de PM2.5 dans l'Hexagone chaque année. La vallée de l'Arve, par exemple, est une des régions les plus polluées de France, à cause de sa géographie (dans une cuvette, avec stagnation des polluants), mais aussi et surtout à cause du chauffage domestique au bois et des axes routiers dans la vallée.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (33)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

C'est surtout que quand les transports sont en grève les gens squattent les hôpitaux publique pour décrocher un arrêt maladie et pas aller bosser.

Par

C'est les supertankers et pis la Chine, rien à voir avec la pollution des voitures ! Je le sais, je l'ai lu sur Facebook.

Par

En même temps, lorsque je vivais en région parisienne avec utilisation quotidienne de la moto, j'ai très rapidement investi dans un masque avec filtre à charbon actif...

Parce que la pollution on la sentait très bien. Un exemple tout simple: les cols de mes chemises étaient noirs de suie au bout d'une journée...

J'ai plus le même problème en Province...Mais j'ai gardé le masque, très utile également contre les pollens...

La Vallée de l'Arve prise en exemple est également fortement urbanisée, avec la présence de diverses usines...

Par

En réponse à Axel015

C'est surtout que quand les transports sont en grève les gens squattent les hôpitaux publique pour décrocher un arrêt maladie et pas aller bosser.

Mais non, ne soit pas si pessimiste vis-à-vis du savoir vivre Français.

Par

La pollution dans les centre villes du au transport n'est plus a démontrer, ainsi que les risques qu'elle fait courir au résidents, mais vous trouverez toujours des négationniste pour vous dire que non, sauf que eux n'habitent pas là.

Par

En réponse à pdumoulin

La pollution dans les centre villes du au transport n'est plus a démontrer, ainsi que les risques qu'elle fait courir au résidents, mais vous trouverez toujours des négationniste pour vous dire que non, sauf que eux n'habitent pas là.

On oublie par contre de dire que l'endroit le plus polluer de Paris en terme de particule fine c'est le métro, donc les transports en commun ! Mais ça compte pas, puisque seule la VOITURE est l'ennemie à abattre.

Par

En réponse à Axel015

C'est surtout que quand les transports sont en grève les gens squattent les hôpitaux publique pour décrocher un arrêt maladie et pas aller bosser.

Vous, par exemple ?

Par

En réponse à Axel015

On oublie par contre de dire que l'endroit le plus polluer de Paris en terme de particule fine c'est le métro, donc les transports en commun ! Mais ça compte pas, puisque seule la VOITURE est l'ennemie à abattre.

Milieu confiné… Ca ne signifie pas que le métro pollue plus que la voiture.

Par

En réponse à Absolute

Milieu confiné… Ca ne signifie pas que le métro pollue plus que la voiture.

On s'en fou de savoir qui pollue le plus avec les particules fines.

La question c'est plutôt : quel système de transport génère la plus forte concentration de particule fine au contact des humains non ? Sinon on peut discuter longtemps des particules fines rejeter dans l'espace par les fusées. :biggrin:

Enfin, ça revient à être pragmatique, ça n'a pas lieu d'être quand on parle d'écologie, mea-culpa.

Par

En réponse à Pretty Green

Vous, par exemple ?

Non, je vais en voiture au boulot. Je n'aime pas voyager debout, et y'a jamais de place assise sur ma ligne.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire