Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Pourquoi Volvo intégrera un Lidar à ses voitures dès 2022

Dans Futurs modèles / Technologie

Ingrédient indispensable de la conduite autonome, le Lidar ou radar laser sera intégré dans les futures Volvo. Une stratégie toute tracée pour le constructeur qui veut autonomiser progressivement la conduite de ses véhicules.

Une intégration discrète pour cet élément appelé à devenir indispensable.
Une intégration discrète pour cet élément appelé à devenir indispensable.

Dans la petite excroissance au-dessus du pare-brise des futures Volvo se cachera un mini-radar laser qui émet continuellement des millions de pulsations pour se créer une cartographie 3D permanente de l’environnement du véhicule. Le Lidar, c’est son nom, est devenu un des éléments essentiels pour permettre la conduite autonome, en complément des caméras et des radars classiques, apportant chacun son type de données (3D, 2D, informations contextuelles, reconnaissance d’objets, de vitesses, etc.). L’ensemble des informations de ces précieux capteurs sont compilées, comparées, analysées pour déterminer avec le plus de précision les conditions exactes de l’environnement du véhicule et donc, la conduite à y adopter.

Le module Lidar Luminar Iris est particulièrement compact et fin.
Le module Lidar Luminar Iris est particulièrement compact et fin.

Une réelle intégration

L’intégration du Lidar de chez Luminar dans les futures Volvo semble particulièrement discrète, bien loin des plots rotatifs géants posés sur les galeries de toit des premiers modèles il y a des années. Cela semble mieux aussi que ce qu’a pu faire Audi d’ores et déjà en série sur ses haut de gamme, A8 en tête, avec les petits Lidars signés du français Valeo. De nombreuses autres marques cherchent à se frayer une place sur ce futur marché juteux du radar laser, entre équipementiers automobiles, start-up dédiées ou encore spécialistes de l’armement, souvent dans la Silicon Valley ou en Israël. Tous les constructeurs ou prestataires de services devront en passer par ce capteur, mis à part ceux qui restent convaincus qu’un ensemble de caméras et de radars suffisent, comme Tesla pour son Autopilot.

La vision du Lidar permet de modéliser l’environnement de l’auto sur la route.
La vision du Lidar permet de modéliser l’environnement de l’auto sur la route.

Chez Volvo, une nouvelle plateforme modulaire nommée SPA2 sera inaugurée par la future génération du gros SUV XC90 attendue pour 2022. Mais il n’est pas question de conduite 100 % autonome ou de robots taxis à ce stade. Le constructeur, avec Luminar, promet une conduite déléguée possible sur autoroute lorsque les conditions le permettent, en combinaison avec le logiciel spécifique de Zenuity (voir ci-dessous). Sans les mains sur le volant et sans les yeux sur la route.

Les évolutions des différentes fonctionnalités autonomes se feront au fur et à mesure via des mises à jour à distance (« over the air »). Le Lidar vendu à un coût qu’il assure raisonnable par Luminar (vraisemblablement entre 450 et 900 €) propose un champ de vision de 120°, une détection des autres véhicules jusqu’à 250 m (500 m pour de gros objets), avec une précision au centimètre près. La start-up américaine assure travailler avec 12 des 15 plus gros constructeurs (dont Toyota), elle a été fondée en 2012, emploie 350 personnes et a été financée à hauteur de 222 millions d’euros par des fonds d’investissement. Volvo est un de ses contributeurs minoritaires.

La vision périphérique est indispensable pour la conduite autonome.
La vision périphérique est indispensable pour la conduite autonome.

Une stratégie de longue date

Depuis 2016, Volvo poursuit une stratégie très volontaire en matière de conduite autonome avec pour but ultime d’arriver à zéro mort sur les routes. Le rythme des collaborations avec différents acteurs s’est accéléré ces dernières années : association avec Uber (avec un malheureux accident mortel à la clé), joint-venture avec l’équipementier spécialisé dans la sécurité automobile Autoliv, suivie de la création de leur coentreprise Zenuity (logiciel de conduite autonome) et de l’association avec NVIDIA (informatique embarquée et intelligence artificielle), mise en place de Drive Me, un test de conduite autonome en cadre réel de grande ampleur à Göteborg (Suède), partenariat avec Baidu (le Google chinois) et enfin, association avec Luminar pour l’équipement de lidars.

Priorité donc à l’électrification et à la conduite autonome pour la marque suédoise du groupe chinois Geely, ce dernier se concentrant à l’avenir sur le développement des moteurs thermiques. En plus de sa propre marque, Geely détient aussi Polestar et Lynk & Co, ultra high-tech, ainsi que la vénérable marque anglaise Lotus ou… s’est associé avec Daimler pour le développement des futurs modèles Smart.

Bilan

Volvo bénéficie des moyens colossaux de sa maison mère, le chinois Geely, pour s’assurer une bonne place dans la course à la conduite autonome. Avec une stratégie claire et tranchée (limitation de vitesse à 180 km/h, objectif zéro mort, électrification, mise en place progressive de phases d’autonomie…), la marque premium sino-suédoise joue une carte très spécifique, se donnant une capacité technologique particulièrement importante.

Sachant que le chemin de la conduite autonome, au fur et à mesure de ses différentes phases passe par des moments de conduite active et de la délégation de conduite dans certaines situations (ici, sur les autoroutes), gageons que les effets bénéfiques de cette recherche intense commenceront par porter leurs fruits, partiellement, mais rapidement. Reste au législateur à autoriser le déblocage de ce type de délégation de conduite, aujourd’hui interdite en Europe.

Conduite autonome : où en sont les autres constructeurs ?

Les annonces concernant le développement de projets de conduite autonome, les alliances entre constructeurs et les investissements stratégiques sont légion. Au point qu’il est difficile de faire précisément un état des lieux à un instant T. Chez les français, le groupe Renault Nissan a signé un accord avec Waymo (voir notre article) pour l’étude de services de mobilité autonome, tandis que PSA conduit des tests dans le cadre de son programme AVA (Autonomous Vehicle for All). Volkswagen et Ford viennent d’annoncer leur alliance via l’investissement dans la start-up Argo AI, dédiée à la conduite autonome, BMW et Daimler joignent leurs forces pour le développement d’une plateforme technologique commune, tandis que General Motors développe ses services de VTC autonomes Cruise, Tesla fourbit ses armes avec des fonctions avancées de son Autopilot… Bref, tous les grands constructeurs sont sur les rangs, même si peu d’entre eux annoncent d’ores et déjà intégrer des Lidars à leurs véhicules de série dès 2022 comme Volvo.

 

SPONSORISE

Actualité Volvo

Toute l'actualité

Forum Volvo

GPS

Par chapiau Le 10 Août 2020 à 12h58

Commentaires (49)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

https://youtu.be/_47utWAoupo

Par

Le Lidar voit a 250m.

La Volvo est limitee a 180 km/h.

Temps de reaction = 1sec ; cest a dire 50m à 180 km/h.

Distance dárret a 130 km/h sous la pluie : 250m.

...

Le Lidar ne permettra donc pas zero mort sur l'Autobahn ?

Par

Enfin une avancée sécuritaire chez Volvo :bien: On attendait un peu d'innovation depuis longtemps

Par

Une des conditions sine qua non à la démocratisation de la conduite autonome est l'accès à la 5G, notamment. Pour le moment, plusieurs États, dont certaines régions en Suisse, posent des moratoires interdisant cette technologie. Du coup, à mon avis c'est pas pour demain le rêve autonome de Volvo. Et je ne parle même pas des contraintes légales en cas d'accident...

Par

En réponse à JimmyNeutron

Le Lidar voit a 250m.

La Volvo est limitee a 180 km/h.

Temps de reaction = 1sec ; cest a dire 50m à 180 km/h.

Distance dárret a 130 km/h sous la pluie : 250m.

...

Le Lidar ne permettra donc pas zero mort sur l'Autobahn ?

1 seconde de temps de réaction ?

C'est pas des humains. Ces calculateurs réagissent plusieurs milliers de fois en 1 dixième de seconde.

Et puis dans l'absolu.

-C'est pas parce qu'on est sur l'authoban qu'il faut rouler comme un con.

- Si il n'y a des morts que là....

Par

Donc, on va "imposer" aux acquereurs de VOLVO, un equipement supplementaire, non-operationnel au debut...

Un surcout qui sera perdu si la technologie ne se developpe pas pour de multiples causes...

Si la conduite autonome est avortée, ils seront contents les propriétaires de VOLVO d'avoir payé un truc au final inutile..

Le pire, ils pourront meme pas le demonter pour l'accrocher au dessus de la cheminée..

Par

Aujourd'hui, les constructeurs nous vendent des voitures au cas ou.

Le SUV avec 7 places "au cas ou, vous transportiez les cousins" , chose qui n'arrivera que 2 fois au cours de la vie de l'auto...

(Hormis pour les familles nombreuses evidemment, qui, elles ont un reel besoin de cela)

Le SUV avec un immense coffre "au cas ou vous déménagez l'armoire normande de tata Huguette", chose qui n'arrivera jamais.

Et en 2022, on va nous vendre un LIDAR "au cas ou la conduite autonome devient possible" ou bien "la conduite autonome est possible, mais uniquement en OUZBEKISTAN", pays ou personne n'ira ...

Par

En réponse à S65v12

https://youtu.be/_47utWAoupo

Une paire de rotules, une !

Par

Cette semaine , deux conducteurs de Volvo m'ont refusé sèchement la priorité au passage piétons. Ces personnes ( plutôt âgées ) se moquent du code de la route et sont plus soucieuses de leur sécurité personnelle que de celle des piétons.

Par

En réponse à S65v12

https://youtu.be/_47utWAoupo

Le véhicule n'était pas équipé du détecteur de piéton...vraiment con ces vendeurs.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire