Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Présentation statique - Volksagen ID.4 GTX : vraiment sport ?

Dans Nouveautés / Nouvelles versions

Volkswagen réinterprète le plaisir de conduire avec un nouveau blason apposé sur son SUV électrique ID.4. Le GTX affiche certes une confortable cavalerie, reste à savoir si cette sportivité new age ne cache pas uniquement une belle opération marketing.

Présentation statique - Volksagen ID.4 GTX : vraiment sport ?

Les lettres ont un sens, et Volkswagen n’a jamais pris le risque de dévoyer les définitions de son abécédaire. Le mythique GTI a certes dû, depuis quelques années, faire de la place au GTE, pour la performance apportée par l’électrique, puis le GTD, pour nommer les diesels plus puissants. Mais avec GTX, la marque allemande fait revivre, d’une nouvelle manière, une appellation que l’on a connue sur les Jetta et Scirocco des années 80. Aujourd’hui, c’est le SUV 100% électrique ID.4 qui étrenne ce badge, bientôt déployé sur d’autres modèles de la gamme. De quoi créer la confusion chez les puristes. X pour la sportivité présumée de ce beau bébé de près de deux tonnes ? Ou sa transmission intégrale permise par son nouveau moteur avant ? La marque ne tranche pas et semble vouloir faire d’une pierre deux coups. Plus globalement, les ambitions affichées sont claires : 70% des ventes en tout électrique dès 2030, et la fin des voitures thermiques en 2040.

Avec l'ID.4 GTX, Volkswagen réinterprète la sportivité, en électrique. Pertinent ?
Avec l'ID.4 GTX, Volkswagen réinterprète la sportivité, en électrique. Pertinent ?
Hormis le badge, feux arrière 3D et nouveau diffuseur permettent de reconnaître ce GTX.
Hormis le badge, feux arrière 3D et nouveau diffuseur permettent de reconnaître ce GTX.

 

En attendant, cet ID.4 GTX ne devrait pas traîner la patte. La puissance cumulée de ses deux moteurs est de 299 ch, de quoi le propulser jusqu’à 100 km/h en seulement 6,2 secondes. Soit, au dixième près, le brio revendiqué par la dernière Golf GTI. Belle perf’. En bonne électrique qui se respecte, l’ID.4 GTX ne délivre cette puissance totale en crête (régime max pour les moteurs thermiques) que sous certaines conditions : batterie chargée au-delà de 88%, température de fonctionnement de celle-ci entre 23 et 50°, et pendant 30 secondes. Sans tous ses critères réunis, la puissance se retrouve « quelque part » entre les 204 ch du modèle classique et les près de 300 ch du GTX.

Les feux de jour à LED spécifiques rappellent ceux de la Golf GTI.
Les feux de jour à LED spécifiques rappellent ceux de la Golf GTI.
Le sigle GTX se retrouve également sur les flancs, sous les rétroviseurs.
Le sigle GTX se retrouve également sur les flancs, sous les rétroviseurs.
Les feux arrière adoptent un nouveau traitement 3D.
Les feux arrière adoptent un nouveau traitement 3D.

 

 

 

 

 

Rodolphe Chevalier, chef du service produit électromobilité pour la marque, nous précise que le poids du deuxième moteur devrait lester le train avant d’une centaine de kilos maximum. L’homologation, et donc la fiche technique définitive, étant en cours de finalisation. Mais outre les performances, le dynamisme de ce GTX devrait profiter de quelques modifications : « En termes de comportement, on aura des réglages un peu plus fermes. Le DCC (amortissement piloté) sera lui aussi moins typé confort. Dans les modes de conduite, il y aura également un mode « Traction » qui va optimiser la motricité selon les situations » nous précise Rodolphe Chevalier. Des optimisations qu’il faudra vérifier au volant, d’ici quelques semaines.

C'est à Clairefontaine, au pied du château des Bleus, et en compagnie de Bixente Lizarazu, que l'on a pu approcher ce nouveau ID.4 GTX.
C'est à Clairefontaine, au pied du château des Bleus, et en compagnie de Bixente Lizarazu, que l'on a pu approcher ce nouveau ID.4 GTX.
Partenaire de longue date de la FFF, Volkswagen accompagne de nombreux clubs amateurs licenciés vers une mobilité électrique (voitures à disposition, bornes de recharges, etc.).
Partenaire de longue date de la FFF, Volkswagen accompagne de nombreux clubs amateurs licenciés vers une mobilité électrique (voitures à disposition, bornes de recharges, etc.).

 

Pour cette première rencontre avec l’ID.4 GTX, Volkswagen a choisi le fief de son partenaire de longue date, la FFF. C’est donc à Clairefontaine, haut lieu du football français, et avec la présence de Bixente Lizarazu, ambassadeur VW pour l’électromobilité, que nous avons pu voir en vrai ce GTX. Avec sa teinte rouge inédite, ses bas de caisse couleur carrosserie et ses boucliers avant et arrière légèrement remaquillée, le GTX rehausse son allure. Les passages de roues sont généreusement garnis de jantes pouvant aller jusqu’à 21 pouces, les feux de jour à LED sont un clin d’œil à ceux de la Golf GTI et les feux arrière profitent d’un traitement 3D spécifiques. À bord, les sièges plus enveloppants accompagnent un revêtement bleu foncé et des surpiqûres rouges sur la planche de bord et les contre-portes. Dehors comme dedans, ce GTX suggère davantage qu’il ne montre ostensiblement. Une question de goût, mais l’ensemble a fière allure.

Présentation statique - Volksagen ID.4 GTX : vraiment sport ?
Présentation statique - Volksagen ID.4 GTX : vraiment sport ?

 

 

 

 

 

 

Pour le reste, ce GTX partage tout avec ses frères de gamme, à savoir une batterie de 77 kWh, une autonomie qui devrait se situer tout juste sous les 500 km et une recharge rapide en courant continu 125 kW permettant de récupérer environ 300 km d’autonomie en 30 minutes. En France, la marque n’a pas encore communiqué les tarifs de cette nouvelle version qui trône au sommet de la gamme ID.4, mais ils devraient flirter avec les 60 000 €.

Portfolio (11 photos)

En savoir plus sur : Volkswagen Id.4

SPONSORISE

Actualité Volkswagen

Toute l'actualité

Commentaires (46)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

60k euros, c'est stratosphérique, réservé à une élite...

Par

Le sport statique.... nouveau concept ! :biggrin:

Par

De toute évidence cet étron déchaîne les passions vu le nombre de com' à la minute.

Cette stature de Toyota Yaris pour plus de 60K c'est formidable.

A ce prix on a une Jaguar XF 2021 HSE de moins de 10.000kms.

Par

Gtx comme 103 spx, il faut pédaler au bout de 3 montés:brosse:

Par

En réponse à lorenzozozozo

De toute évidence cet étron déchaîne les passions vu le nombre de com' à la minute.

Cette stature de Toyota Yaris pour plus de 60K c'est formidable.

A ce prix on a une Jaguar XF 2021 HSE de moins de 10.000kms.

Faut dire que ce croisement de Dolly, la copine de Nemo et d'une Aubergine n'a pas grand chose pour enthousiasmer les foules ! :-)

Par

En réponse à lorenzozozozo

De toute évidence cet étron déchaîne les passions vu le nombre de com' à la minute.

Cette stature de Toyota Yaris pour plus de 60K c'est formidable.

A ce prix on a une Jaguar XF 2021 HSE de moins de 10.000kms.

Ou une Porsche Boxster ou cayman.

Par

Bien triste époque pour l'automobile...

Par

A peine 350kms réels en autonomie...rien à faire ils n'y arrivent pas !!

Par

Les 299ch ? Quand il fait beau mais pas trop, que la batterie a plus de 88% soit quasi jamais à part pour les tests, et pendant 30 secondes soit pas longtemps... c'est le même gars qui avait fait les tests de pollution des tdi ? Il est sacrément tordu quand même...

Par

En réponse à lorenzozozozo

De toute évidence cet étron déchaîne les passions vu le nombre de com' à la minute.

Cette stature de Toyota Yaris pour plus de 60K c'est formidable.

A ce prix on a une Jaguar XF 2021 HSE de moins de 10.000kms.

Mais même si cet ID4 est moche, à quel moment tu vas comparer une berline diesel avec un SUV électrique.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire