Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    
Publi info

Présentation vidéo - Audi Skysphere Concept : le transformer

Après avoir été dévoilé à Pebble Beach aux États-Unis l'an passé, le magnifique concept car Audi Skysphere est de passage à Paris cette semaine à l'occasion du salon Vivatech. L'occasion de découvrir un engin extraterrestre qui s'allonge à volonté et permet au roadster ultra-sportif de se transformer en voiture autonome ultra-confortable.

Skysphere, le roadster qui s'allonge à la demande.
Skysphere, le roadster qui s'allonge à la demande.

Inutile de prendre ses rêves pour des réalités. Inutile de s'imaginer au volant de ce roadster Audi Skysphere en allant visiter le salon Vivatech ou il est exposé jusqu'à samedi soir. Car de l'aveu même de son créateur, le designer Gaël Buzyn, c'est un concept car qui ne sera jamais fabriqué en série. Même si, pour nous consoler, ce directeur du bureau de style de la marque à Malibu aux États-Unis n'exclut pas le fait que certains éléments se retrouveront dans le futur sur des Audi de série. Mais pas question de voir dans ce Skysphere, une future R8 ou le prochain TT. Ceci n'est que le rêve d'une voiture électrique idéale, hélas.

Présentation vidéo - Audi Skysphere Concept : le transformer

Présentation vidéo - Audi Skysphere Concept : le transformer

 

Car tout le monde rêve d'une auto sportive, puissante, silencieuse et parfaitement dessinée. Et ce concept germano-américain coche toutes ces cases. Le long capot et la face arrière effilée forment un ensemble sobre et aérodynamique que vient troubler les angles acérés du profil. Un mélange des genres parfaitement heureux. Pour parvenir à ce résultat, les équipes de Buzyn affirment qu'ils se sont inspirés des Horch d'avant-guerre, les créations d'August Horch, le fondateur d'Audi.

Un long capot et des portières auxquelles on accède par l'avant pour rappeler les Horch d'antan.
Un long capot et des portières auxquelles on accède par l'avant pour rappeler les Horch d'antan.

Certes ces voitures des années 30 disposaient d'un capot très long, et comme le Skysphère, leurs charnières de portières se situaient à l'arrière. Mais c'est bien là les seules comparaisons possibles avec le roadster pétri de modernité. À commencer par les dizaines de leds qui ornent sa calandre. On peut se la jouer sobre et les utiliser avec parcimonie, ou carrément m'as-tu vu en éclairant toute la face avant. même effet wahou à l'arrière.

Un éclairage discret en mode roadster...
Un éclairage discret en mode roadster...
... et plus spectaculaire en mode autonome.
... et plus spectaculaire en mode autonome.

Dans l'habitacle de ce Skysphere, même étonnement, et même curieux mélange de sobriété et d'extravagance. Les deux sièges sont parés de velours et de microfibres et les contre-portes de bois d'eucalyptus et de bambou. Cet intérieur aux teintes bleutées tranche avec la planche de bord qui, d'un bord à l'autre, accueille un écran multimédia de plus de 140 cm de long. Mais pourquoi est-il coupé en deux ?

Un volant et deux dalles en mode roadster.
Un volant et deux dalles en mode roadster.
Un volant rétracté et une dalle unique de 140 cm en mode autonomie.
Un volant rétracté et une dalle unique de 140 cm en mode autonomie.

C'est le secret du roadster de 4,94 cm qui, d'un simple geste sur un bouton se transforme en GT autonome. Grâce à deux vérins électriques situés sur les côtés, l'auto s'allonge alors de 25 cm et s'abaisse de 10 cm pour atteindre 5,19 m. Alors que l'auto grandit, le volant se rétracte, les sièges reculent automatiquement et les deux écrans se rejoignent pour ne plus former qu'une seule et même dalle de plus de 1,40 m. Ainsi allongés, les deux occupants profitent d'un film ou d'une vidéo alors que le Skysphere les emporte à bon port. Un repos mérité après une escapade en roadster.

Abonnez-vous à la newsletter de Caradisiac

Recevez toute l’actualité automobile

L’adresse email, renseignée dans ce formulaire, est traitée par GROUPE LA CENTRALE en qualité de responsable de traitement.

Cette donnée est utilisée pour vous adresser des informations sur nos offres, actualités et évènements (newsletters, alertes, invitations et autres publications).

Si vous l’avez accepté, cette donnée sera transmise à nos partenaires, en tant que responsables de traitement, pour vous permettre de recevoir leur communication par voie électronique.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement de ces données, d’un droit de limitation du traitement, d’un droit d’opposition, du droit à la portabilité de vos données et du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle (en France, la CNIL). Vous pouvez également retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données : www.caradisiac.com/general/confidentialite/

Un roadster avec 642 ch sur le seul train arrière

La conduite de l'engin serait si donc fatigante ? Elle pourrait l'être en examinant sa fiche technique. Car elle affiche 642 ch et 750 Nm de couple envoyés sur le seul train arrière, et contrairement à sa transformation en voiture autonome de niveau 4, il convient de s'en occuper sérieusement pour qu'elle reste sur la route ainsi parée.

Un profil arrière que l'on aimerait retrouver sur une Audi de série.
Un profil arrière que l'on aimerait retrouver sur une Audi de série.

Mais autonome ou manuelle, la conduite du concept Audi reste du domaine du rêve, comme l'est son autonomie annoncée : 500 km. Ce qui, étant donné sa puissance et sa batterie de 80 kWh relève de l'utopie. Mais on peut rêver et c'est la raison d'être de ce Skysphere.

Photos (7)

Mots clés :

SPONSORISE

Actualité Audi

Toute l'actualité

Forum Audi

Commentaires ()

Déposer un commentaire