Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Prise en mains - Peugeot e-Expert : l'électrique, c'est bien

Dans Nouveautés / Nouvelles versions

Le Peugeot Expert passe en mode tout électrique et devient e-Expert sans rien perdre de ses propriétés utilitaires, ni de son offre très large pour tous les professionnels. Un véhicule convaincant.

C'est un Expert comme les autres, sauf que lui est électrique
C'est un Expert comme les autres, sauf que lui est électrique

Tout change et rien ne change… De loin, c’est un Peugeot Expert. Même silhouette, même gabarit. De près aussi. Pas de changement. Seuls quelques détails dévoilent le caractère de cet Expert d’un nouveau genre. Sur l’aile avant gauche, une trappe donne la réponse. C’est ici que se branche l’Expert et qui en fait un Peugeot e-Expert. 100 % électrique, comme ses cousins de la famille PSA que sont le Citroën e-Jumpy et l’Opel Vivaro-e. Ce nouveau fourgon compact vient épauler la gamme Expert thermique. De cette famille, cet e-Expert reprend la quasi-totalité des caractéristiques utilitaires. Comme ses frères, il est décliné en trois longueurs : Compact à 4,60 m., Standard à 4,95 m et Long à 5,30 m. Il est proposé en version fourgon, cabine approfondie à cinq ou six places, et plancher cabine. Il peut donc être transformé et aménagé, et pourra adopter une cellule frigorifique ou être équipé d’une benne.

Toutes les capacités utilitaires des modèles thermiques sont conservées.
Toutes les capacités utilitaires des modèles thermiques sont conservées.

Pas de changement non plus pour les volumes utiles. Les batteries étant installées sous le plancher, elles n’empiètent pas dans l’espace de chargement et les volumes sont rigoureusement les mêmes que sur les thermiques : 4,6 m³ pour le Compact, 5,3 m³ pour le Standard et 6,1 m³ pour le Long. Dans tous les cas, ces valeurs peuvent être augmentées de 0,5 m³ en choisissant l’option ModuWork, constituée d’une banquette trois places à l’avant, d’une trappe dans la cloison et du siège passager relevable. Gain de volume mais aussi de longueur utile : 1,16 mètre de plus, c’est pratique pour qui transporte des charges longues. En fait, seule la charge utile évolue, puisque son maximum peut dépasser les 1 200 kilos sur les trois versions, avec l'option charge utile augmentée. Elle est globalement d’une tonne sur les autres modèles.

Deux niveaux d'autonomie

Le e-Expert est équipé d’un moteur électrique développant 100 kW, soit 136 chevaux. Deux capacités de batterie sont proposées, 50 kWh ou 75 kWh. La première apporte une autonomie de 230 kilomètres selon le cycle WLTP. Elle est disponible sur les trois longueurs. La seconde affiche une autonomie de 330 kilomètres. Elle est proposée sur les versions Standard et Long. Pour la charge, c’est du classique. Deux types de chargeurs embarqués sont disponibles, le premier, livré de série, est un monophasé de 7,4 kW. Le second est un triphasé de 11 kW, et c’est une option. Les temps de recharge varient selon le niveau d’autonomie choisi et le type de charge. Sur une prise 16A, c’est 15 heures pour la batterie de 50 kWh et 23 heures pour la 75 kWh. Depuis une Wall Box, avec le chargeur embarqué 7,4 kW, c’est 7 h 30 pour la 50 kWh et 11h20 pour la 75 kWh. Via un chargeur 100 kW, il est possible d’atteindre 80 % de la charge en 30 minutes pour la 50 kWh et 45 mn pour la 75 kWh.

Sur la route, le e-Expert s'avère très agréable à conduire.
Sur la route, le e-Expert s'avère très agréable à conduire.

Un comportement de haute tenue

Les présentations étant faites, voyons ce que vaut ce nouvel Expert. À l’usage, sur les quelques kilomètres effectués au cours de cette prise en main à bord d'un 75 kWh, concédons qu’il s’est avéré très convaincant. Il s’apprivoise très facilement, presque au point d’en faire oublier qu’il est électrique. Le couple instantané, les reprises comme les accélérations apportent une conduite souple tout en restant dynamique. Le comportement routier, notamment en stabilité, est de très bon niveau. Pas de surprise en fait. Les batteries, installées sous le plancher, abaissent le centre de gravité et confèrent un comportement dynamique de premier ordre. Tout juste pourra-t-on reprocher à l’ensemble d’être un peu bruyant. Les bruits de roulement, les résonances diverses et variées sont bien présentes. Là aussi, c’est assez normal. Il n’y a pas de bruit moteur pour « absorber » les autres bruits. Ces derniers prennent donc le dessus. Autre désagrément sonore, le sifflement du moteur électrique. Un son ténu mais aigu, presque strident et agaçant à la longue. Perceptible à basse vitesse, il est gommé par les bruits aérodynamiques dès que la vitesse est plus élevée.

100 kW, ça décoiffe !

De façon très classique, trois modes de conduite sont proposés sur cet e-Expert : Eco, Normal et Power. La sélection se fait non par un levier de vitesses mais via une commande sur la console, inhabituelle et peu facile à utiliser. Le premier mode réduit la puissance à 60 kW, soit environ 80 chevaux. C’est bon pour l’autonomie, moins pour l’agrément. Le deuxième sera le plus utilisé. Du classique, confort et facilité d’usage avec 80 kW (environ 110 chevaux) sous le pied. Quant au dernier, il est clairement orienté puissance avec ses 100 kW, soit 136 chevaux. Mais comme nous sommes dans le monde des utilitaires, il n’est pas ici question de faire des chronos mais de maintenir de bonnes performances lorsque le véhicule est en charge.

Le Peugeot e-Expert accueille des cadrans spécifiques, apportant toutes les informations nécessaires.
Le Peugeot e-Expert accueille des cadrans spécifiques, apportant toutes les informations nécessaires.
Prise en mains - Peugeot e-Expert : l'électrique, c'est bien

Deux modes de freinages sont également au menu. Le premier, standard, ne diffère guère des performances d’un freinage sur véhicule thermique. Le second s’obtient en activant la position B, comme Brake, sur le module de commande. La récupération est alors fortement accentuée et le ralentissement très net. Jumelé à un freinage « à la pédale », le résultat est assez brutal mais très efficace. Comme déjà constaté sur d’autres véhicules électriques, c’est surprenant au début pour le conducteur mais cela risque de l’être encore plus pour le conducteur du véhicule qui vous suit… L’équipement de ce Peugeot électrique est correct. Les espaces de rangements sont nombreux et bien répartis. Il se dote d’une console centrale inédite, accueillant les commandes spécifiques à l’électrique, comme le choix du mode de conduite, ou la commande de boîte « e-Toggle », qui donne accès aux positions Drive, Neutre, Marche arrière, Parking et Brake. Les écrans apportent toutes les informations nécessaires sur la consommation d’énergie, le sens des flux, le niveau de récupération, et toutes autres données plus ou moins indispensables. Signalons que le frein à main électrique est de série tout comme l’affichage tête haute.

La planche de bord est fonctionnelle et complète. Les sièges mériteraient un peu pus de confort.
La planche de bord est fonctionnelle et complète. Les sièges mériteraient un peu pus de confort.

Côté tarifs, le Peugeot e-Expert démarre à 36 100 € HT en version Standard Premium. Il est à partir de 37 250 € HT pour la version Compact Urban et 36 800 € HT pour la version longue en Premium.

Bien à tous points de vue

Au bilan de cette prise en main, le Peugeot e-Expert est un véhicule très convaincant. Agréable à conduire, véritable utilitaire « comme un thermique », la force de cet e-Expert réside aussi dans son offre très large, permettant de répondre à une multitude de demandes et de besoins professionnels. Avec ses frères jumeaux de PSA, il a tous les atouts pour se faire une place au soleil, c’est sûr.

Prise en mains - Peugeot e-Expert : l'électrique, c'est bien

Portfolio (16 photos)

En savoir plus sur : Peugeot Expert

Peugeot Expert

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (16)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Par rapport à une version thermique équivalente, quelle est la différence de prix?

Juste au dessus des commentaires, il y a la rubrique "en savoir plus": il faudrait changer la photo de l'EXPERT (il a encore l'ancien système d'immatriculation).

Par

Pour de la livraison urbaine type "dernier kilomètre" ... pourquoi pas.

Mais vive le "silence" de l'électrique ... entre les bruits de roulement non maitrisés et le sifflement aigu du moteur électrique, je sais pas si c'est pas pire qu'un vieux diezout polluant qui claque. Belle évolution ...

Par

Parfait pour les artisans des grandes métropoles qui auront accès au futures ZFE et le stationnement gratuit pour leur journée de boulot. Par contre pour ceux qui font des kms entre chaque chantier dans la journée, ce n’est pas intéressant.

Par

Sic "100kW ça décoiffe"

C'est très inquiétant.

Déjà qu'aujourd'hui les conducteurs de camionnette sont tous à fond sur la file de gauche, surtout en fin de journée car il ne faut surtout pas rater l'apéro d'une minute ... qu'est ce que ça être avec un VE de 100kW.

Les automobilistes regrettent le temps des Estafettes et autres HY tôlés qui plafonnaient à 90km/h par vent arrière

Par

Il sera(i) intéressant de connaître la part des ventes entre petite et grosse batterie, pour savoir notamment si c'est un point crucial pour les acheteurs.

Par

En réponse à ceyal

Sic "100kW ça décoiffe"

C'est très inquiétant.

Déjà qu'aujourd'hui les conducteurs de camionnette sont tous à fond sur la file de gauche, surtout en fin de journée car il ne faut surtout pas rater l'apéro d'une minute ... qu'est ce que ça être avec un VE de 100kW.

Les automobilistes regrettent le temps des Estafettes et autres HY tôlés qui plafonnaient à 90km/h par vent arrière

T'inquiète: je crois déjà que la vitesse max plafonne à 130-135, mais la chute de l'autonomie à vitesse max calmera vite leurs ardeurs. :bah:

Par

en revanche, oui, en ville, les départs canon et arrêts très rapides seront légion.

Par

En réponse à ceyal

Sic "100kW ça décoiffe"

C'est très inquiétant.

Déjà qu'aujourd'hui les conducteurs de camionnette sont tous à fond sur la file de gauche, surtout en fin de journée car il ne faut surtout pas rater l'apéro d'une minute ... qu'est ce que ça être avec un VE de 100kW.

Les automobilistes regrettent le temps des Estafettes et autres HY tôlés qui plafonnaient à 90km/h par vent arrière

Sur autoroute tu n en croisera que très peu rassure toi.

Par

En réponse à fedoismyname

Il sera(i) intéressant de connaître la part des ventes entre petite et grosse batterie, pour savoir notamment si c'est un point crucial pour les acheteurs.

puisque ce véhicule est plutot destiné à la ville, meme pas sur que la grosse batterie soit la plus choisie.....

Par

Enfin le reveil, le monde de l'utilitaire a un vrai VE. Pourvu que l'on force un peu la main pour favoriser le VE utilitaire a la place du thermique.

Biensur PSA fabrique un vehicule avec le materiel dispo 1 moteur 1 electronique et 2 batterie.

Ça choque moins en utilitaire les artisants livreur et autre ont l'habitude de se contenter de peu.

L'effort numeros 1 sera a faire sur l'efficience et surtoit le bruit, pour reellement soulager les gars qui bossent.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire