Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Projet de loi des finances 2021 : hausse des prix du SP95 E10 annulée (MAJ)

Dans Economie / Politique / Marché

Audric Doche , mis à jour

Projet de loi des finances 2021 : hausse des prix du SP95 E10 annulée (MAJ)

Le fameux "PLF" (Projet de loi des finances) définissant le budget de l'Etat pour le prochain exercice est tombé. En plus d'un réajustement de la prime à la casse, du bonus écologique et du malus, il faut aussi noter la hausse fiscale sur le SP95 E10, qui sera aligné sur les autres carburants.

Mise à jour 13/10 : Anticipant visiblement la colère d'une partie des automobilistes et voulant rester cohérent avec la politique de réduction de certains impots (locaux, notamment), le gouvernement fait demi tour sur le sujet du SP95-E10 : "conformément au choix de ne pas augmenter les impôts et les taxes des Français, Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, et Olivier Dussopt, ministre délégué chargé des Comptes publics, précisent qu’il n’y aura pas de changement de la fiscalité sur l’essence SP 95-E10 et SP 95-E5. En conséquence, le Gouvernement accueillera favorablement, au cours des débats à l’Assemblée nationale sur le projet de loi de finances pour 2021, les propositions des parlementaires visant à maintenir le niveau actuel de fiscalité de l’E10 et de l’E5".

Jusqu'à aujourd'hui, l'ajout d'éthanol dans des proportions pouvant aller jusqu'à 10 % dans le SP95 permettait à ceux qui le désiraient de bénéficier d'un tarif préférentiel par rapport au SP95 classique, qui s'est toutefois raréfié chez les distributeurs. Mais cet écart fiscal va disparaître : dans son projet de loi des finances, le gouvernement annonce un alignement progressif de la fiscalité de tous les carburants à court terme.

"Enfin, les trois tarifs de TICPE pour les essences traditionnelles seront progressivement alignés sur une période de deux ans, de façon à supprimer le tarif réduit dont bénéficie l’E10, qui constitue un soutien direct à l’énergie fossile", précise le document du PLF 2021.

Pour l'instant, le gouvernement ne touche qu'à la fiscalité des carburants fossiles. Et même s'il avait annoncé ne plus y revenir, cela paraît presque logique en cette transition massive vers la mobilité électrique. En revanche, qui de l'E85 ? Si le gouvernement est aujourd'hui capable de revoir à la hausse les taxes sur l'E10, rien ne l'empêche alors dans le futur de revoir les énormes avantages de l'E85. Avec, dans ce cas précis, un écroulement du marché (toujours minoritaire en France) si le carburant venait à grimper.

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire