Publi info

PSA : ventes en baisse mais rentabilité record

Dans Economie / Politique / Finance

PSA : ventes en baisse mais rentabilité record

Si PSA a vu ses ventes plonger au premier semestre 2019, le groupe a su maintenir son chiffre d'affaires et a fait progresser sa marge opérationnelle.

Côté ventes, le premier semestre 2019 est à oublier pour PSA, avec un recul des livraisons de 12,8 % (1,90 million de véhicules). Sur ce point, le groupe a été plombé par Peugeot, dont les ventes ont plongé de 23,7 %.

Côté finances, le bilan à la moitié de l'année est plus positif. Le groupe a plus que limité la casse pour le chiffre d'affaires, avec 38,34 milliards d'euros, en recul de seulement 0,7 %. Pour la partie automobile, le recul est de 1,1 % à 30,38 milliards d'euros. Ces baisses limitées s'expliquent notamment par une amélioration du mix produit et des prix de ventes. Autrement dit, PSA vend davantage de grands modèles plus onéreux. C'est l'effet SUV, avec par exemple le lancement réussi du Citroën C5 Aircross, qui fait suite à celui du Peugeot 3008.

Le résultat opérationnel courant du groupe a progressé de 10,6 % à 3,33 milliards d'euros. Celui pour la division automobile s'envole même de 12,6 % à 2,66 milliards d'euros. Résultat, PSA atteint un niveau de rentabilité record avec 8,7 %, y compris sur la division automobile, soit une hausse de quasiment un point par rapport au premier semestre 2018. Outre l'effet du mix produit, il y a l'avantage d'une baisse des coûts. Les synergies apportées avec l'achat d'Opel portent leurs premiers fruits.

    Mots clés :

  • PSA

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (82)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

En réponse à gignac31

Commentaire supprimé.

Quelle fine analyse....

Par

En réponse à gignac31

Commentaire supprimé.

"rino lui il vend que de la clio à 15000 balles..."

"rino vend rien au dessus de 20 000 balles.."

15.000 ou 20.000, Gignac le gilet jaune?

Par

Chapeau à PSA! Réussir à refourguer leurs daubes aussi chères...il reste beaucoup de pigeons sur cette terre bien que souvent il s'agisse uniquement de bidochons de groland! Mais les chiffres de vente à la baisse ne mentent pas

Par

En réponse à Breaking bad

"rino lui il vend que de la clio à 15000 balles..."

"rino vend rien au dessus de 20 000 balles.."

15.000 ou 20.000, Gignac le gilet jaune?

Le jaune est dans le verre.... s'il arrive sur le gilet, c'est par capillarité !:biggrin:

Par

En réponse à Richard934

Quelle fine analyse....

Le mec est un grand connaisseur, ça se voit. :bien:

Par

La rentabilité, c'est aussi la baisse des coûts de fabrication, en détruisant des emplois en France.

Les 205 et 206 étaient fabriquées en France, la 207 un mix de France, de Slovaquie et d'Espagne, et la 208-I quasiment tout en Slovaquie. Pour la 208-II, plus aucune usine d'assemblage en France !

Et la 2008-II suit le même chemin, en quittant Mulhouse pour Vigo en Espagne...

Parlez-moi des volumes de ventes des 3008 et C5 Aircross, ce sont de petits volumes en comparaison (bonnes ventes uniquement sur le marché national).

Donc, oui assez facile de faire de la rentabilité dans ces conditions !!

Par

En même temps c'est leur stratégie: vendre moins mais vendre mieux.

Enfin "mieux"... ça dépend pour qui.

C'est mieux pour les actionnaires mais pas mieux pour les clients, qui payent des véhicules bien trop chers pour ce qu'ils sont vraiment. L'effet "waouh" du i-cockpit et de la qualité PERÇUE jouent beaucoup.

Attention à ce que les ventes ne baissent pas trop et que l'effet waouh du i-cockpit ne s'affaiblisse pas, la concurrence généralisant maintenant ce genre de systèmes. Surtout avec le concurrent direct RENAULT qui a grandement amélioré sa qualité perçue et lance sont "smart cockpit"... avec des prix plus justes.

Par

En réponse à -Nicolas-

La rentabilité, c'est aussi la baisse des coûts de fabrication, en détruisant des emplois en France.

Les 205 et 206 étaient fabriquées en France, la 207 un mix de France, de Slovaquie et d'Espagne, et la 208-I quasiment tout en Slovaquie. Pour la 208-II, plus aucune usine d'assemblage en France !

Et la 2008-II suit le même chemin, en quittant Mulhouse pour Vigo en Espagne...

Parlez-moi des volumes de ventes des 3008 et C5 Aircross, ce sont de petits volumes en comparaison (bonnes ventes uniquement sur le marché national).

Donc, oui assez facile de faire de la rentabilité dans ces conditions !!

En quoi le volume est un problème si la valeur ajoutée est 2 fois supérieur ?

Votre analyse est bidon et ne veut rien dire.

Par

Une telle rentabilité est-elle une bonne nouvelle ? Pour le constructeur, oui, pour le client, certainement pas.

Quoique certaines marques nous ont habitués à se gaver sur le dos des consommateurs.... :-)

Par

Super nouvelle. Au final en Afrique Peugeot vendait de vieux modèles à des prix très bas. Certes ça pesait sur les ventes globales, mais en terme de valeur nette on était proche du 0 pointé. Mieux vaut vendre moins pour plus cher et avec plus de marge. Que de pousser les volumes de ventes à ec de gros rabais et des modèles low cost. Enfin, reste le cas de la Chine à traiter de toute urgence ainsi que l'arrivée aux USA qui fera le plus grand bien à Peugeot :bien:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire