Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Quels constructeurs vont devenir 100 % électriques ?

Dans Ecologie / Electrique / Véhicules électriques

, mis à jour

Quels constructeurs vont devenir 100 % électriques ?

Avec les interdictions de vente de voitures thermiques qui se préparent, c'est indiscutable : la voiture du futur sera électrique. Des marques veulent prendre de l'avance sur les réglementations et ont déjà officialisé leur conversion. Mini vient de s'ajouter à la liste.

En Europe, la réglementation CAFE impose depuis 2020 un quota de CO2 pour les voitures vendues. La future norme Euro 7, attendue d'ici 2025, devrait quasiment mettre fin aux blocs thermiques purs. Puis il y aura les premières interdictions de vente pour les modèles non hybrides ou électriques, entre 2030 et 2040, et assurément une Euro 8 encore plus punitive. Le constat est donc simple : face à des normes et lois de plus en plus sévères, les constructeurs sont obligés d'électrifier leur gamme.

Certains ont déjà pris les devants avec un choix radical : ils ont décidé d'accélérer leur calendrier et d'aller rapidement au bout du chemin en promettant une gamme 100 % électrique. Le mouvement a plutôt été initié chez les firmes haut de gamme, sûrement rassurées par le succès et la popularité de Tesla. Mais il commence à faire des émules chez les firmes plus généralistes, avec une première grosse annonce du genre du côté de Ford.

On fait le point sur ceux qui ont officialisé leur bascule du thermique vers l'électrique.

Alpine

À peine relancé, Alpine s'apprête déjà à prendre une nouvelle direction. La bonne nouvelle est que Luca de Meo, nouveau patron du Groupe Renault, a assuré à la firme au A fléché un avenir. Mais il a décidé d'en faire un label 100 % électrique. Trois véhicules sont déjà annoncés : une citadine, un crossover compact et un nouveau coupé, qui prendra la relève de l'A110. Ce dernier sera mis au point avec Lotus, un partenaire bien utile pour partager les coûts. Le crossover reprendra la nouvelle base électrique de l'Alliance, CMF-EV.

Quels constructeurs vont devenir 100 % électriques ?

Bentley

Shocking ? Alors que Porsche compte proposer des 911 thermiques le plus longtemps possible, Bentley a déjà acté une transition vers l'électrique pour toute sa gamme. Adieu donc V8 et W12 ! L'évolution va se faire en deux étapes. En 2026, toute la gamme sera électrifiée, avec de l'hybride rechargeable ou du 100 % électrique. Le premier modèle du genre sera lancé en 2025, il reposera sur une base développée actuellement par Audi. Le passage au tout électrique se fera en 2030.

Ford

Une annonce inattendue. Ford a annoncé que sa gamme de véhicules particuliers en Europe sera entièrement disponible en 100 % électrique en 2030. Et la marque nous a bien précisé qu'il n'y aura plus que ce type de moteur au programme à la fin de cette décennie, il en sera donc fini du thermique et même de l'hybride rechargeable. Pour l'instant, la marque n'a que la Mustang Mach-E en magasin. Le premier modèle électrique conçu en Europe sera prêt en 2023. Les lancements vont donc ensuite s'enchaîner pour avoir toute cette gamme branchée.

Jaguar

Quels constructeurs vont devenir 100 % électriques ?

Une décision radicale prise par le nouveau patron de Jaguar Land Rover, Thierry Bolloré (l'ancien directeur général de Renault). Et la transformation sera rapide, puisqu'elle sera complète dès 2025. Toute la gamme va donc changer d'ici là. Et visiblement, Thierry Bolloré a souhaité partir d'une page blanche, puisqu'il a envoyé à la poubelle le projet de nouvelle XJ électrique, dont le développement était pourtant bien avancé ! L'homme n'a toutefois rien dit de plus sur la construction du nouveau portefeuille de produits. Il ne s'est même pas avancé sur la date de sortie du premier véhicule "nouvelle génération".

Mini

Le constructeur britannique est le dernier à avoir officialisé cette bascule vers le 100 % électrique. Elle se fera d'ici le début des années 2030. Mini ne compte pas se précipiter, annonçant que de prochains modèles proposeront bien des blocs électriques, mais existeront encore en thermique. Ce sera ainsi le cas du remplaçant du Countryman en 2023. Le dernier modèle thermique sera commercialisé en 2025. L'objectif est d'avoir 50 % des ventes en électrique en 2027. Avant donc une montée progressive vers les 100 %.

Volvo

Le suédois s'était déjà fixé un objectif ambitieux : 50 % de ses ventes en tout électrique d'ici 2025… alors qu'à ce jour, il n'a que le XC40 Recharge Twin en magasin ! Et il a donc déjà fixé l'étape suivante : 100 % en 2030. Les nouveautés vont ainsi s'enchaîner, pour petit à petit chasser l'essence, même sous forme d'hybride rechargeable. Il y aura d'ici fin 2021 le C40, un SUV coupé dérivé du XC40.

Ceux qui sont déjà 100 % électriques

Il y a bien sûr les labels qui ont été créés directement en tant que marque électrique. Tesla est évidemment l'exemple le plus célèbre… et le plus populaire. Car après, soit ce sont des marques très discrètes sur nos routes (le chinois Aiways ou le spécialiste des supercars branchées Rimac), soit ce sont des marques aux airs de start-up, avec des débuts compliqués (Lucid, Rivian).

Du côté des constructeurs qui ont commencé leur vie en thermique et se sont convertis au 100 % électrique, on a Smart, les Fortwo et Forfour n'existant plus qu'en variante EQ.

 

SPONSORISE

Actualité Alpine

Toute l'actualité

Forum Alpine

Commentaires (144)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

C'est inévitable et tout le monde va y passer. Les marques de PSA avaient prévu d'y passer vers 2035 et je pense que le cap sera maintenu.

C'est juste une question de temps.

Par

Chacun verra ce qu'il peut dans ces déclarations incitatives...On peut y voir aussi que en passant par 12 000 suppressions d’emplois et la fermeture de six usines, dont celle de Blanquefort en Gironde, l’électrique est une sorte d' Eldorado pour Ford. En attendant, Ford va commercialiser six modèles au superéthanol E85 moins coûteux, ce qui n'est pas malau passage.Mais surtout, les véhicules électriques sont moins chères à fabriquer que les voitures thermiques (Patron Ford Europe)« L’annonce de la transformation de notre site de Cologne est l’une des plus importantes de Ford en plus d’une génération », Selon lui, les constructeurs sont contraints d’opérer cette mutation face à la croissance de la demande, à la sensibilisation de l’opinion publique et des clients au changement climatique mais aussi sous la pression de normes d’émissions de plus en plus strictes.

Autre avantage, même s’il est moins mis en avant par les constructeurs : les véhicules électriques sont moins coûteux à fabriquer que les voitures thermiques alors qu’ils sont vendus plus cher. D’où une progression des marges même si les volumes vendus sont moins importants.C'est donc lui qui confirme....

D’autres constructeurs ont bien compris l’enjeu et vont suivre....

En somme, ça fera peut-être du bien à la planète et surtout au portefeuille des investisseurs....:bah:

Par

En réponse à DD333

C'est inévitable et tout le monde va y passer. Les marques de PSA avaient prévu d'y passer vers 2035 et je pense que le cap sera maintenu.

C'est juste une question de temps.

Ce qui est inévitable c'est le signature de l'arrêt de mort des constructeurs qui feront cette connerie

Par

C'est assez drôle c'est effet d'annonce des constructeurs.

C'est bien vu, en fait.

Aujourd'hui, pour travailler son image de marque, quelques soit le secteur industriel et plus particulièrement le secteur automobile, il faut se présenter comme "écolo-responsable". Après être réellement écologique n'a pas vraiment d'importance, c'est l'image qui compte avant tout. D'autant plus en cette période de COVID, en tant de crise on promet toujours un avenir vertueux car les gens s'imaginent toujours à tord qu'un grand changement attends toujours la société après ce genre d'évènement. Alors qu'en fait, rien ne va changer, si ce n'est l'appétence du peuple à se protéger contre les "menaces" au sens large.

En fait, ça n'engage absolument pas les constructeurs. Les effets d'annonce sont persuasifs pour l'image actuelle de la marque, c'est à ça que ça sert.

En réalité, les constructeurs répondront à la demande, tout simplement dans la mesure des normes imposées. Ni plus, ni moins.

Tout en sachant que : avoir une gamme 100% électrique revient pour Mercedes à dire : on a du AMG sur toute la gamme.

C'est pas pour autant que ça représente une énorme part de marché.

De plus, l'euphorie liée à l'électrique va se frotter à des problèmes de taille :

- La concurrence chinoise qui maitrise de bout en bout la VE, quand nous on fait des assemblages de produits étrangers. A l'image d'un pseudo smartphone français "Wiko".

- Les probables scandales écologiques liés à la massification de la voiture électrique. (extraction du lithium, massification des batteries dans les déchèteries à ciel ouvert, etc...)

- Les prix du carburant qui devrait logiquement baisser (si la demande s'écroule avec la VE, le prix s'écroule) rendant le thermique concurrentiel.

- L'électricité qui va devenir rare et chère en France avec la fin du nucléaire.

- L'autophobie : même si elle est moins présente avec la VE, la VE reste une voiture et en France une voiture c'est le mal. En France, ce qui n'est pas collectif c'est le mal par définition (c'est le reliquat des origines catholiques de notre pays à contrario des pays protestants)

- Le fait, qu'il sera de plus en plus dur de tout mettre sur le dos des thermiques (pollution, CO², viole des bébés phoques) quand celles-ci représenteront un parc en circulation amoindri par la VE. Ex : Quand Paris sera toujours aussi pollué avec 50% de thermiques en moins, pourra t'on toujours tout mettre sur le dos du thermique aujourd'hui bouc-émissaire facile ? Pas sur.

Par

Les constructeurs ne peuvent plus se permettre de temporiser au risque de disparaitre, ils se sont totalement décrédibilisés avec le diesout-gate auprès de leur soutient politique et populaire, ils essayent de se faire oublier mais personne n’oublie... les Chinois sont sur leurs talons et se rapprochent dangereusement de plus en plus... la rupture technologique batterie est sur le point de s'imposer partout dans le monde car elle ne dépend absolument pas du seul marché bagnole mais de tout le reste, le marché bagnole est le plus visible médiatiquement mais a perdu en rémunération... la puissance financière a largement changé de camp et depuis longtemps... la numérisation est globale donc impossible que la bagnole en reste là ou elle en est...

Par

Une GT ou une berline de grande livrée /luxe qui ne fait que 400à 600 km avec un plein d'essence peut être plus aisément remplacée par une motorisation électrique avec tout les gadgets qui vont avec .

Un taycan c'est 400 km et une 911 environ 600km.

Par

Des marques à sanctionner. Il ne faut pas mettre les œufs dans le même panier.

Par

J'ose pas imaginer le poids du futur flagship bentley full électrique :orni:

Va falloir le permis poids lourds pour les chauffeurs :fresh:

Par

En réponse à ZZTOP60

Chacun verra ce qu'il peut dans ces déclarations incitatives...On peut y voir aussi que en passant par 12 000 suppressions d’emplois et la fermeture de six usines, dont celle de Blanquefort en Gironde, l’électrique est une sorte d' Eldorado pour Ford. En attendant, Ford va commercialiser six modèles au superéthanol E85 moins coûteux, ce qui n'est pas malau passage.Mais surtout, les véhicules électriques sont moins chères à fabriquer que les voitures thermiques (Patron Ford Europe)« L’annonce de la transformation de notre site de Cologne est l’une des plus importantes de Ford en plus d’une génération », Selon lui, les constructeurs sont contraints d’opérer cette mutation face à la croissance de la demande, à la sensibilisation de l’opinion publique et des clients au changement climatique mais aussi sous la pression de normes d’émissions de plus en plus strictes.

Autre avantage, même s’il est moins mis en avant par les constructeurs : les véhicules électriques sont moins coûteux à fabriquer que les voitures thermiques alors qu’ils sont vendus plus cher. D’où une progression des marges même si les volumes vendus sont moins importants.C'est donc lui qui confirme....

D’autres constructeurs ont bien compris l’enjeu et vont suivre....

En somme, ça fera peut-être du bien à la planète et surtout au portefeuille des investisseurs....:bah:

Alors pourquoi les VE coûtent plus cher que les VT à l'achat ?

Par

En réponse à mdb92

Commentaire supprimé.

"Donc si les Chinois maitrisent la chaine du VE, le meilleur moyen pour nous c de ne pas en faire pour leur faire concurrence?"

Non, je dis simplement que ça rajoute une difficulté pour nos marques de perdurer et prospérer en vendant du chinois rebadgé c'est tout.

L'avenir c'est selon moi en 2030 de faire comme les constructeurs ont toujours fait : contourner les normes stupides.

Bref, l'avenir c'est un gros V8 avec un mini batterie pour faire 50 bornes durant le test d'homologation et être commercialisée à 0,3L/100 km pour 10 gramme de CO². :bien:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire