Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Renault présente ses mesures pour la reprise des ventes dans les concessions

Dans Economie / Politique / Marché

Renault présente ses mesures pour la reprise des ventes dans les concessions

Renault se prépare à relancer son activité commerciale dans l'ensemble de ses points de vente à partir du 11 mai. Des protocoles sanitaires seront mis en place pour l'accueil, les essais ou les livraisons. La marque espère un redémarrage rapide, avec notamment le lancement comme prévu des hybrides E-Tech en juin.

Le 11 mai, les concessions vont pouvoir ouvrir de nouveau librement leurs portes. Du côté des showrooms de Renault, on planche sur le redémarrage de l'activité commerciale depuis le 27 avril. Lors d'une conférence téléphonique à laquelle Caradisiac a participé, le Losange a assuré que ses concessions et son réseau d'agents seront prêts à accueillir le public le jour J.

Bien sûr, des protocoles sanitaires seront mis en place, plusieurs documents ayant été édités en fonction des métiers. Pour assurer l'activité commerciale tout en garantissant un maximum de sécurité pour les collaborateurs et les clients, plusieurs mesures seront prises, comme la mise en place de gel hydroalcoolique à l'entrée du magasin et le rappel et le respect des gestes barrières (pas de poignée de main par exemple). Le port du masque est aussi recommandé pour les collaborateurs en contact avec les clients. Pour signer les documents, il est conseillé d'offrir un stylo neuf au client.

Renault s'attend évidemment à une reprise en douceur, avec pour commencer entre 30 et 50 % des effectifs. La marque l'a souligné : "le juge de paix, c'est le marché". Elle semble plutôt confiante sur la relance, en se basant notamment sur ce qui a été constaté dans des pays qui ont déjà repris. Et même si les nouveaux clients ne se précipitent pas dans les points de vente en mai, le Losange est optimiste car il a pour commencer un grand nombre de commandes passées avant le confinement en attente de livraison.

Renault présente ses mesures pour la reprise des ventes dans les concessions

La marque a d'ailleurs un gros portefeuille de commandes car celui-ci avait été gonflé par des retards de livraison volontaires en début d'année, afin de profiter de la grille de malus WLTP mise en place le 1er mars, jugée plus avantageuse dans de nombreux cas. Ces livraisons seront importantes pour la trésorerie des points de vente. Lors de la mise en main sur site, le collaborateur ne touchera pas au véhicule, il expliquera les fonctions en gardant une distance et sans monter à bord. Des tutos en vidéo sont proposés pour certaines fonctionnalités, notamment le multimédia.

Pour les nouvelles commandes, la marque va miser sur des offres sur les modèles en stock, avec notamment des locations dont les premières échéances seront décalées, mais aussi sur l'arrivée de nouveautés. Renault nous a ainsi assuré que le lancement des premiers véhicules hybrides E-Tech, la Clio et le Captur, n'était pas retardé. Les modèles arriveront comme prévu en juin dans les garages. Les clients pourront les tester, avec là aussi un protocole spécifique. Le client sera notamment seul à bord pendant sa prise en main. Une désinfection du véhicule sera assurée avant et après. Le reste du calendrier produit ne bougera pas beaucoup, avec l'arrivée de la Mégane restylée dans le courant de l'été.

SPONSORISE

Actualité Renault

Toute l'actualité

Forum Renault

Commentaires (20)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Ils vendent encore?

Par

En réponse à GY201

Ils vendent encore?

Ils vont seulement commencer à vendre maintenant, pour la première fois de l'année... Comme les autres.

Par

le Cric va etre en panne avec les vendeurs car pas de client...en plus les vacances pt etre compromis a cause du Covidmachin qui circule toujours invisible...W & S

Par

En réponse à GY201

Ils vendent encore?

Nop hier moi révision pour mon FORD ...pas de vendeur tout les bureaux bien ranger...

il y a que l'entretien qui boss depuis lundi 4 mai...

Par

"La marque a d'ailleurs un gros portefeuille de commandes car celui-ci avait été gonflé par des retards de livraison volontaires en début d'année, afin de profiter de la grille de malus WLTP mise en place le 1er mars, jugée plus avantageuse dans de nombreux cas."

Les fanboys PSA allergiques à tout ce qui porte un losange et qui se gargarisaient des performances très moyennes de Renault en janvier et février risquent effectivement de déchanter sévèrement. Ce n'est visiblement plus un secret que Renault a retardé des immatriculations car le nouveau barème du malus calculé sur cycle WLTP, mis en place le 1er mars, est beaucoup plus favorable aux motorisations du groupe (et notamment au 1.3 TCe, qui a vu ses malus baisser, voire s'annuler, significativement).

A contrario, PSA a immatriculé et masse en janvier et février car les 1.2 et 1.6 Puretech ont pris cher avec le nouveau barème. Preuve en est : PSA a des stocks de véhicules immatriculés non vendus plus importants que Renault et redémarre ses usines plus tard.

Par

En réponse à carsales

"La marque a d'ailleurs un gros portefeuille de commandes car celui-ci avait été gonflé par des retards de livraison volontaires en début d'année, afin de profiter de la grille de malus WLTP mise en place le 1er mars, jugée plus avantageuse dans de nombreux cas."

Les fanboys PSA allergiques à tout ce qui porte un losange et qui se gargarisaient des performances très moyennes de Renault en janvier et février risquent effectivement de déchanter sévèrement. Ce n'est visiblement plus un secret que Renault a retardé des immatriculations car le nouveau barème du malus calculé sur cycle WLTP, mis en place le 1er mars, est beaucoup plus favorable aux motorisations du groupe (et notamment au 1.3 TCe, qui a vu ses malus baisser, voire s'annuler, significativement).

A contrario, PSA a immatriculé et masse en janvier et février car les 1.2 et 1.6 Puretech ont pris cher avec le nouveau barème. Preuve en est : PSA a des stocks de véhicules immatriculés non vendus plus importants que Renault et redémarre ses usines plus tard.

Un peu contradictoire la fin de ton message...

Tu écris que PSA a immatriculé en masse en janvier/ février ( contrairement à Renault)...et a un stock en concession encore plus important que Renault !

Par

En réponse à goldskin

Un peu contradictoire la fin de ton message...

Tu écris que PSA a immatriculé en masse en janvier/ février ( contrairement à Renault)...et a un stock en concession encore plus important que Renault !

Tu peux immatriculer sans forcément vendre.

Par

En réponse à carsales

"La marque a d'ailleurs un gros portefeuille de commandes car celui-ci avait été gonflé par des retards de livraison volontaires en début d'année, afin de profiter de la grille de malus WLTP mise en place le 1er mars, jugée plus avantageuse dans de nombreux cas."

Les fanboys PSA allergiques à tout ce qui porte un losange et qui se gargarisaient des performances très moyennes de Renault en janvier et février risquent effectivement de déchanter sévèrement. Ce n'est visiblement plus un secret que Renault a retardé des immatriculations car le nouveau barème du malus calculé sur cycle WLTP, mis en place le 1er mars, est beaucoup plus favorable aux motorisations du groupe (et notamment au 1.3 TCe, qui a vu ses malus baisser, voire s'annuler, significativement).

A contrario, PSA a immatriculé et masse en janvier et février car les 1.2 et 1.6 Puretech ont pris cher avec le nouveau barème. Preuve en est : PSA a des stocks de véhicules immatriculés non vendus plus importants que Renault et redémarre ses usines plus tard.

C'est clair, d'ailleurs tu as remarqué que les haters habituels sont déchaînés ce qui montre leur inquiétude ! :bien:

Ils continuent à nous faire le coup de la remise massive alors que le post Cara sur le sujet montre bien que Renault ne remise pas plus que les autres, et même moins que Pijo !

En tout cas sans cette épidémie Renault aurait fait une excellente année avec les futurs best sellers Clio et Captur, c'est dommage.

Par

En réponse à carsales

"La marque a d'ailleurs un gros portefeuille de commandes car celui-ci avait été gonflé par des retards de livraison volontaires en début d'année, afin de profiter de la grille de malus WLTP mise en place le 1er mars, jugée plus avantageuse dans de nombreux cas."

Les fanboys PSA allergiques à tout ce qui porte un losange et qui se gargarisaient des performances très moyennes de Renault en janvier et février risquent effectivement de déchanter sévèrement. Ce n'est visiblement plus un secret que Renault a retardé des immatriculations car le nouveau barème du malus calculé sur cycle WLTP, mis en place le 1er mars, est beaucoup plus favorable aux motorisations du groupe (et notamment au 1.3 TCe, qui a vu ses malus baisser, voire s'annuler, significativement).

A contrario, PSA a immatriculé et masse en janvier et février car les 1.2 et 1.6 Puretech ont pris cher avec le nouveau barème. Preuve en est : PSA a des stocks de véhicules immatriculés non vendus plus importants que Renault et redémarre ses usines plus tard.

au mois de mars renault a vendu plus que peugeot pareil pour avril, donc ça explique certainement ce que tu dis !:good:

Par

En réponse à goldskin

Un peu contradictoire la fin de ton message...

Tu écris que PSA a immatriculé en masse en janvier/ février ( contrairement à Renault)...et a un stock en concession encore plus important que Renault !

Les véhicules immatriculés non vendus correspondent aux occasions 0 km et les véhicules de démonstration.

PSA en a abusé les deux premiers mois de l'année avec la e208 , en immatriculant des véhicules fabriqués fin 2019 pour qu'ils soient pris en compte dans le calcul du CO2 de 2020 (ce qui explique grandement l'écart inhabituel entre 208 et Clio sur ces deux mois, mais Renault a fait exactement pareil avec la Zoé, qui a fini sur le podium en janvier).

Idem avec tous les modèles motorisés par le 1.2 Puretech (et le 1.6 dans une moindre mesure) en janvier et février, face à l'impact négatif sur ce moteur du nouveau barème malus sur base de cycle WLTP. Stratégie inverse pour Renault avec le 1.3 TCe, dont les malus ont baissé.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire