Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Renault : ventes mondiales en forte baisse mais des signes de relance

Dans Economie / Politique / Marché

Florent Ferrière

Plombées par le Covid, les ventes mondiales de Renault sont passées sous la barre des trois millions de véhicules. Mais le groupe a plusieurs points de satisfaction à l'issue de cette année particulière.

Renault : ventes mondiales en forte baisse mais des signes de relance

En 2020, le groupe Renault a écoulé très exactement 2 949 849 véhicules (voitures particulières et utilitaires légers), soit une baisse de 21,3 %, alors que le marché mondial est en recul de 14,2 %. L'explication est bien sûr le Covid, qui a plombé les ventes de voitures sur les principaux marchés du groupe, à commencer par l'Europe.

Le marché européen a ainsi baissé de 23,6 % en 2020. Le groupe a limité la casse sur le Vieux Continent, avec une baisse de 25,6 %. La maison mère a même maintenu sa part de marché (7,7 %) grâce aux bons résultats de la Clio, leader de sa catégorie, et surtout l'envolée des ventes de la Zoé, qui a atteint le cap symbolique des 100 000 ventes en 2020 !

Au niveau mondial, la marque Renault recule de 24,1 %, avec 1 787 121 ventes. Si les ventes ont très fortement baissé au Brésil (- 45 %), elles se sont bien maintenues en Inde, où Renault baisse de 9,4 % sur en marché en chute de 18,8 %. Le Losange lancera cette année en Inde un petit SUV low-cost, le Kiger. Mieux, la firme coréenne Samsung est en hausse de 14,2 % (90 300 livraisons), grâce au succès du XM3 (le SUV coupé Arkana).

Pour une fois, le groupe n'est pas sauvé par Dacia, qui a connu une mauvaise année, avec des ventes en baisse de 29,2 %, soit 520 765 livraisons. Outre le Covid, il y a les effets de l'évolution de la gamme : changement de génération pour la Sandero, fin de carrière pour le Dokker ou encore mise en pause des boîtes EDC sur le Duster. C'est aussi une année noire pour Alpine, avec seulement 1 526 A110 écoulées, contre 4 832 en 2019.

Renault se veut toutefois optimiste. Luca de Meo, nouveau DG du groupe, rappelle que sa priorité est désormais la rentabilité aux volumes de ventes. Pour lui, "les premiers résultats sont d'ores et déjà visibles au second semestre 2020, particulièrement en Europe où la marque Renault progresse sur les canaux de vente les plus rentables". Renault a augmenté sa part de marché sur le canal des particuliers. Le portefeuille de commandes en Europe à fin décembre 2020 est supérieur de 14 % à celui de 2019.

Autre bon point : grâce à la Zoé et aux bons débuts des hybrides E-Tech (30 000 livraisons), Renault a atteint ses objectifs de la norme européenne CAFE, il n'y a donc pas de sanction pour un dépassement du CO2. En 2021, le groupe lancera plusieurs nouveautés électrifiées, dont le SUV coupé Renault Arkana et la petite Dacia Spring.

Les ventes mondiales du groupe Renault en 2020

Marques Ventes Évolution
Renault 1 787 121 - 24,1 %
Dacia 520 765 - 29,2 %
Alpine 1 526 - 68,4 %
Samsung 90 300 + 14,2 %
Lada 383 983 - 7,0 %
Avtovaz 9 823 + 625,5 %
Jinbei&Huasong 156 331 - 3,4 %
Total 2 949 849 - 21,3 %

 

SPONSORISE

Actualité Renault

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire