Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Route de nuit - Sebastian Vettel : de la F1 à l'environnement et à la sécurité routière

Dans Sport Auto / Formule 1

Le quadruple champion du monde de formule 1 n'a jamais caché ses convictions écologiques même si elles peuvent parfois paraître contradictoires. Après avoir milité pour que les émissions des voitures de course soient revues à la baisse, il milite aujourd'hui pour la fin de la vitesse illimitée sur les autoroutes allemandes. Avec des arguments qui ne sont pas toujours les meilleurs.

Le pilote de l'écurie Aston Martin exige une F1 plus verte et l'instauration des 130 km/h sur les autoroutes.
Le pilote de l'écurie Aston Martin exige une F1 plus verte et l'instauration des 130 km/h sur les autoroutes.

C'est un curieux paradoxe que celui de cet homme. Il est à la fois l'un des pilotes le plus rapide de la planète et un militant acharné de la limitation de vitesse et des causes environnementales. Ce garçon, c'est l'Allemand Sebastian Vettel qui vient de s'immiscer dans le débat, récurrent, des 130 km/h au pays de la "unbegrenzte geschwindigkeit auf der autobahn", la vitesse illimitée sur autoroute.

Cette tradition locale, et unique en Europe, permet de rouler aussi vite que l'on souhaite, non pas sur tout le réseau autoroutier germanique, contrairement à une légende et un fantasme hexagonal, puisque des limitations locales subsistent, mais sur 50 % de celui-ci seulement. Et encore, pas toujours. Car les autoroutes allemandes, qui sont parmi les plus anciennes d'Europe, sont en mauvais état. Du coup, les travaux y sont éternels et les limitations nombreuses. Une vitesse illimitée plutôt limitée, donc. Mais le fait même d'évoquer une éventuelle limitation à 130 km/h, suscite en Allemagne une levée de boucliers entre les pour et les antis du même niveau que le débat sur la corrida en France.

La vitesse illimitée sur les autoroutes allemandes : une tradition bien ancrée, mais pas si fréquente.
La vitesse illimitée sur les autoroutes allemandes : une tradition bien ancrée, mais pas si fréquente.

C'est donc au tour de Sebastian Vettel de livrer son avis et l'on n'attendait pas forcément dans ce pugilat. Pourtant, on le savait militant des causes écologiques et il s'est déjà déclaré en faveur d'une F1 plus verte qu'elle ne l'est, sans pour autant s'afficher au volant d'une Formule 1 électrique. Il a donc décidé de se jeter dans l'arène en se plaçant étonnamment dans le camp des limitateurs. Il vient de déclarer à nos confrères allemands de Auto Motor und Sport, que "la limite de vitesse est une évidence". Pourquoi ? Selon le quadruple champion du monde "il y a des accidents en Allemagne qui se produisent uniquement parce que nous n’avons pas de limite de vitesse".

Plus de tués sur les routes françaises que sur les allemandes 

Rappelons que le nombre de tués sur les routes françaises est bon an mal 13 % plus important qu'en Allemagne selon les statistiques croisées entre l'ONISR (Observatoire National Interministériel de sa Sécurité Routière) et le Statistisches Bundesamt, l'organisme allemand en la matière. Mais Vettel n'en démord pas, et pour lui, une seule vie sauvée vaut la peine d'en finir avec la vitesse illimitée.

Selon le pilote, limiter les vitesses permettrait d'économiser 2 millions de tonnes de C02.
Selon le pilote, limiter les vitesses permettrait d'économiser 2 millions de tonnes de C02.

Le pilote dévoile également un autre argument en faveur des 130 km/h, parfaitement recevable sur le papier, et il concerne l'environnement. Pour lui, la limitation permet de réduire drastiquement la consommation et de ce fait, de faire chuter les émissions de C02. Nous avons pu le constater lors d'un test réalisé par nos soins : la baisse de 130 à 110 km/h, souvent évoquée chez nous, permet de réduire la consommation de 1 l/100km. Pas mal. Et l'on songe aux effets d'une baisse produite par des voitures roulant à 130km/h sur les autobahn, au lieu de 200. Sauf que ces vitesses startosphériques de ce côté-ci de la frontière sont rarissimes.

Un débat qui pourrait aboutir à une limitation des vitesses, ou pas

Selon une étude récente et allemande, 77% des automobilistes d'Outre-Rhin roulent à moins de 130km/h sur les portions illimitées. Et ils ne seraient que 1% à dépasser les 160km/h. Mais Sebastian Vettel l'affirme : "la fin de la vitesse illimitée permettrais d'économiser 2 millions de tonnes de C02". Un chiffre brandit par les Verts allemands durant la campagne électorales qui s'est achevée le 26 septembre dernier. Leur parti a obtenu 14 % lors du suffrage et fera très probablement parti de la coalition qui formera le prochain gouvernement. Leur avis comptera et le débat sur l'"unbegrenzte geschwindigkeit auf der autobahn" devrait continuer d'agiter les conversations Outre-Rhin, jusqu’à une décision législative, ou jusqu'à un abandon pur et simple du projet, avant qu'il ne revienne sur le devant de la scène.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire