Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Routes à 80 km/h : pour protester, un gang a mis le feu à plusieurs radars

Routes à 80 km/h : pour protester, un gang a mis le feu à plusieurs radars

Plusieurs radars sont partis en fumée dans la Région Rhône Alpes. Selon la gendarmerie, ce serait l'œuvre d'un collectif opposé à la baisse de limitation de vitesse sur les départementales.

La baisse de la limitation de vitesse sur les départementales est très controversée. D'ici le 1er juillet, et la mise en place de la mesure, les associations 40 millions d'automobilistes et la Fédération Française des Motards en Colère (FFMC) comptent multiplier les rassemblements pour clamer leur opposition. Plusieurs centaines de motards ont par exemple bloqué Agen samedi dernier.

D'autres personnes ont souhaité montrer leur colère d'une manière plus imaginée et moins pacifique. Comme le rapporte le Dauphiné Libéré, plusieurs radars automatiques dans la région Rhône-Alpes, la plupart le long de la Nationale 7, ont été incendiés dans la nuit de dimanche à lundi. En Isère, trois cabines ont été visées, à Sonnay, Roussillon et Reventin-Vaugris. En Ardèche, c'est celle de Peaugres qui a eu un gros coup de chaud. Enfin, dans la Drôme, un appareil a été mis à feu à Laveyron.

La gendarmerie ne semble pas croire un à hasard et pense avoir affaire à un gang, opposé aux 80 km/h. Qu'est ce qui leur fait dire cela ? Nos confrères précisent qu'à côté de la carcasse du radar de Laveyron il était écrit au sol "90 km/h". Le message peut difficilement être plus clair !

Parmi les automobilistes français, beaucoup voient cette mesure comme un moyen pour l'État de remplir les caisses, la réduction de la limitation risquant d'entraîner une hausse du nombre de PV. Le gouvernement s'est engagé à reverser le surplus de recettes (par rapport à ce qui était prévu dans la loi de finances 2018) à un fonds d’investissement pour la modernisation des structures sanitaires et médico-sociales destinées à la prise en charge des accidentés de la route.

Photo : le Dauphiné Libéré.

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire