Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Salon de Los Angeles 2019 - Audi présente le RS Q8

Dans Nouveautés / Nouvelles versions

Voici la dernière des six nouvelles Audi RS promises pour 2019. Le RS Q8 adopte un V8 de 600 ch et peut atteindre 305 km/h.

Salon de Los Angeles 2019 - Audi présente le RS Q8

Audi avait promis une fin d'année sportive, c'est bien le cas. Depuis la rentrée, la marque a dévoilé les nouvelles RS6 Avant, RS7 Sportback, RS Q3, RS Q3 Sportback et RS4 Avant ! Et voici pour terminer ce cycle infernal l'inédite RS Q8. S'il y avait bien un SUV en mesure de recevoir le label super-sportif d'Audi, c'est le Q8, qui a du départ un look musclé.

D'ailleurs, on peut trouver la personnalisation esthétique limitée sur le RS ! Il y a bien des prises d'air agrandies. Celles-ci sont reliées par une lame qui passe sous la calandre, dotée d'une nouvelle grille en nid d'abeille et completée de trois ouvertures sous le capot. À l'arrière, le large diffuseur intègre une lame et deux grandes sorties d'échappement ovales. Des fentes (factices) sous ajoutées sous les feux. Le modèle reçoit en série des jantes de 22 pouces… et peut avoir en option des 23 pouces.

Salon de Los Angeles 2019 - Audi présente le RS Q8

La mécanique est reprise aux RS6 et RS7. On a donc un V8 4.0 litres biturbo de 600 ch. Le couple culmine à 800 Nm. Le moteur est associé à une boîte de vitesses automatique à 8 rapports et à l'incontournable transmission intégrale quattro. Il est aussi équipé d'une microhybridation qui fera légèrement baisser les consommations.

Salon de Los Angeles 2019 - Audi présente le RS Q8

Un argument que ne retiendront sûrement pas des clients qui s'offriront un engin passant de 0 à 100 km/h en 3,8 secondes et qui peut atteindre 305 km/h (grâce à une option, sinon c'est 250 km/h maxi). Pour l'agilité, l'engin reçoit des roues arrière directrices. Le RS Q8 a déjà battu un record, celui du temps sur le Nürburgring pour un SUV, avec 7 minutes 42.2 secondes.

Portfolio (10 photos)

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (64)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

J'aime pas les "gros" SUV en général, mais celui il est plutôt pas mal dans cette finition RS. :bien:

Par

Ca revient vraiment à la mode les roues arrières directrice. Tous les allemands s'y mettent. 10ans après que Renault ait dépoussiéré le concept.

Par

"Il est aussi équipé d'une microhybridation"

Il faut un microscope pour la voir ? :beuh:

Par

Ehhh heinnnn en France on peux continuer à parlé écologie pour duper le peuple et lui piquer de l argent....:biggrin::biggrin:

Par

Merci de se souvenir de Honda pour les roues arrières directrices bien avant renault, sinon encore un suv, ça change

Par

aussi performant soit il, c 'est une sacré enclume quand même...

Par

encore un gros bouffeur de carburant, histoire d'enrichir l'état Français et les pétromonarchies :fresh:

Electric is the way to go :good:

Par

Il est vraiment pas mal ! je le préfère a un X6 largement

Par

En réponse à coloriste

Merci de se souvenir de Honda pour les roues arrières directrices bien avant renault, sinon encore un suv, ça change

nissan pionner de ce système avec la skyline, quelques années après honda s'est lancé avec la prélude..

Par

En réponse à coloriste

Merci de se souvenir de Honda pour les roues arrières directrices bien avant renault, sinon encore un suv, ça change

Voilà 30 ans que Renault songe aux 4 roues directrices\r\nA la fin des années 1980, une poignée de journalistes auto avaient eu le privilège d\'essayer une Renault 11 expérimentale gréée de roues arrière directrices. Le Losange n\'était alors pas le seul à travailler à cette solution réputée d\'avenir : on la trouvait sur nombre de concept-cars au Japon d\'abord, en Europe ensuite avec, par exemple, les Peugeot Proxima (1986) et Oxia (1988).\r\n\r\n\r\n\r\nEn 1985, la Nissan Skyline R31 réservée au marché japonais fut le premier modèle de série équipé de 4 roues directrices. En 1987, la Honda Prelude 4WS fut la première auto de grande diffusion dotée d\'un pareil raffinement. L\'année d\'après, sa compatriote Mazda 626 fut la première à combiner la direction intégrale à la transmission intégralerisés\r\n

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire