Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Samsung profite de la crise des semi-conducteurs

Dans Economie / Politique / Marché

Samsung profite de la crise des semi-conducteurs

Après le fabricant TSMC, c'est au tour de Samsung de "profiter" de la forte demande mondiale en semi-conducteurs, avec un investissement historique de 151 milliards de dollars.

C'est connu, le malheur des uns fait le bonheur des autres. En temps de crise, certains y trouvent leur compte, et c'est tout particulièrement le cas aujourd'hui des secteurs en tension. A commencer par celui des puces et semi-conducteurs, qui font l'objet d'une explosion de la demande, pour une offre qui peine à suivre. Après le fabricant spécialisé TSMC, c'est Samsung qui annonce avoir relevé son plan d'investissements, qui atteint désormais les 151 milliards de dollars d'ici 2030, soit près de 35 milliards supplémentaires sur ce qui était prévu.

C'est plus que l'ensemble des plans d'investissements des grands constructeurs allemands réunis, tout domaine confondu, sur les années à venir.

La guerre est désormais ouverte entre les deux géants de la puce électronique, le Coréen visant tout simplement la place de leader mondial à l'horizon 2030. Ce qui n'est pas franchement une bonne nouvelle pour les Européens et les Américains qui comptaient assurer leur indépendance, autant sur le plan des batteries que celui des semi-conducteurs. Samsung possède une expérience que l'Europe, surtout, n'a pas. Avec un tel investissement, Samsung s'assure de conserver ses plus gros clients et de pouvoir répondre à la demande dans les prochaines années.

La 5G, la conduite autonome et tout ce qui touche à la connectivité au sein de l'automobile est très gourmand en puces électroniques.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires (5)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

C est normal la monnaie numérique arrive, les voitures bof c est l arbre qui cache la forêt.

Par

il y à tellement:bah: d'autres secteurs en plein expansion, type la domotique surtout dans le logement neuf, qui sont amenés à être de gros demandeurs en puces et microcontrôleurs et qui subissent également la fluctuation des prix des fournisseurs Asiatiques quand les quelques fournisseurs Européens ne peuvent même pas répondre aux demandes.

Avec un tel investissement de la part de Samsung, on n'est pas prêt de retrouver une indépendance à ce niveau là

Par

En réponse à Corvintetö

il y à tellement:bah: d'autres secteurs en plein expansion, type la domotique surtout dans le logement neuf, qui sont amenés à être de gros demandeurs en puces et microcontrôleurs et qui subissent également la fluctuation des prix des fournisseurs Asiatiques quand les quelques fournisseurs Européens ne peuvent même pas répondre aux demandes.

Avec un tel investissement de la part de Samsung, on n'est pas prêt de retrouver une indépendance à ce niveau là

"on" n'a qu'à investir aussi ? C'est certainement pas en ne faisant rien qu'on ne sera plus dépendant.

Par

En réponse à beniot9888

"on" n'a qu'à investir aussi ? C'est certainement pas en ne faisant rien qu'on ne sera plus dépendant.

Les investissements pour construire des usines ne suffisent pas, il faut aussi avoir les connaissances techniques qui vont avec. C'est là qu'il y a un problème, en europe, on fait au mieux du 14 nano pour les puces, l'investissement pour concurencer TSMC ou Samsung est bien trop important et dépasse de loin nos connaissances actuelles.

Le courier international a fait un très bon article là dessus, si le sujet vous intéresse, je vous le conseille

Par

En réponse à ReneM69

Les investissements pour construire des usines ne suffisent pas, il faut aussi avoir les connaissances techniques qui vont avec. C'est là qu'il y a un problème, en europe, on fait au mieux du 14 nano pour les puces, l'investissement pour concurencer TSMC ou Samsung est bien trop important et dépasse de loin nos connaissances actuelles.

Le courier international a fait un très bon article là dessus, si le sujet vous intéresse, je vous le conseille

il ne faut pas dénigrer trop non plus nos ingénieurs, qui je suis d'accord partent pour certains à l'étranger. Nous avons de très bon ingénieurs de renommés mondiales et qui interviennent dans de nombreux pays et dans de nombreux domaines. Dans le mien que je connais bien, le bâtiment, nous sommes à la pointe dans le domaine de la construction.

Le problème dans le domaine de l'électronique vient aussi des matières premières détenues par les pays Asiatique entre autres.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire