Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Se passer d’assurance auto, sérieusement ?

Dans Pratique / Sécurité

Pierre-Olivier Marie

Selon une étude, un quart des automobilistes se disent prêts à se passer d'assurance auto. C'est pourtant la pire des choses à faire.

Dans une étude publiée l’an dernier, le FGAO avait dressé un état des lieux de la conduite sans assurance en France (27 000 victimes concernées en 2020). Les fautifs sont des des hommes à 80%, et cinq départements sont sur-représentés au chapitre des accidents provoqués par un véhicule non couvert : Paris, Seine Saint-Denis, Val d’Oise, Val-de-Marne et Bouches-du-Rhône. Sans surprise hélas, on compte 31% de chômeurs parmi les automobilistes non-assurés.
Dans une étude publiée l’an dernier, le FGAO avait dressé un état des lieux de la conduite sans assurance en France (27 000 victimes concernées en 2020). Les fautifs sont des des hommes à 80%, et cinq départements sont sur-représentés au chapitre des accidents provoqués par un véhicule non couvert : Paris, Seine Saint-Denis, Val d’Oise, Val-de-Marne et Bouches-du-Rhône. Sans surprise hélas, on compte 31% de chômeurs parmi les automobilistes non-assurés.

Alors que se profile une hausse d’environ 5% des cotisations « auto » en 2023, l’assureur Leocare publie ce jeudi matin une étude* pour le moins inquiétante.

Celle-ci nous apprend en effet que plus d’un quart des automobilistes français pourraient envisager de renoncer à souscrire une assurance dans le but de faire des économies, valeur qui atteint même 36% chez les 18-34 ans.

Certes, l’assurance, obligatoire, coûte cher. Selon l’étude précitée, 61% des personnes interrogées paient plus de 40 € chaque mois pour rouler couverts, et 11% paient plus de 100 €.

Dans un contexte de hausse globale du coût des transports (carburant, entretien, péages…), certains automobilistes peuvent donc se laisser imaginer un « rabotage » permettant de préserver leur pouvoir d’achat.

Or, c’est le pire des calculs. La conduite sans assurance est un phénomène croissant, et expose les contrevenants à des sanctions extrêmement lourdes.

On ne parle pas des verbalisations par les forces de l’ordre, trop peu dissuasives. La peine encourue pour défaut d’assurance est une amende forfaitaire de 750 €, alourdie à 3 750 € en cas de récidive, avec d’éventuelles peines complémentaires. (suspension ou annulation du permis avec interdiction de le repasser, confiscation du véhicule, etc.)

Non, on parle des sommes à rembourser au Fonds de Garanties des Assurances Obligatoires de dommages (FGAO), qui prendra certes à sa charge les indemnités à verser aux victimes d’un conducteur non assuré, mais qui ensuite se retournera vers le conducteur fautif de façon à ce que celui-ci rembourse les frais engagés, avec une majoration de 10%.

Les montants peuvent alors atteindre plusieurs millions d’euros en fonction de la gravité de l’accident. Et c’est ainsi que pour gratter quelques centaines d’euros par an, un conducteur se trouvera finalement « chargé » pour une vie entière.

 

Le conseil Caradisiac: payer cher son assurance auto n'est pas une fatalité! Examinez votre contrat, allégez-le de garanties inutiles comme par exemple la couverture vol sur un véhicule trop âgé, et surtout mettez en concurrence les compagnies chaque année. Il est très facile de prospecter via Internet, et vous constaterez de véritables différences de tarifs à garanties égales. N'oubliez pas de solliciter votre propre assureur de façon anonyme, car les compagnies s'y entendent parfaitement pour proposer des conditions avantageuses à de nouveaux clients. Une fois muni de votre devis, vous pourrez démarrer des "négociations"...

 

*Etude menée auprès d’un échantillon de 1000 personnes représentatif de lapopulation française âgée de 18 à 65 ans (3 catégories : 18-34 ans, 35-49 ans, 50-65 ans).Les données ont été recueillies au moyen d’un questionnaire anonyme(5 questions en ligne du 13 au 20 septembre 2022)

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire