Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

Publi info
 

Sécurité routière : le CNSR déjà prêt à conseiller le prochain gouvernement

Dans Pratique / Sécurité

Sécurité routière : le CNSR déjà prêt à conseiller le prochain gouvernement

Le Conseil national de la Sécurité routière (CNSR) a entamé un nouveau mandat de trois ans, en ce début 2017. Sans attendre les résultats de l'élection présidentielle et les futures ambitions du prochain chef d'État en matière de Sécurité routière, le "nouveau" CNSR s'est officiellement remis au travail ce vendredi matin. Le vieillissement, les usagers très vulnérables comme les piétons ou les cyclistes, les nouvelles technologies et la voiture autonome font apparemment partie de ses priorités et de ses pistes de réflexion pour faire baisser la mortalité.

La première séance plénière du nouveau Conseil national de la Sécurité routière (CNSR), présidé depuis janvier par le député (PS) Yves Goasdoué, s'est tenue ce vendredi matin, à Paris. Comme sous le mandat précédent, ce CNSR "rénové" espère peser sur les futures décisions en matière de Sécurité routière, et souhaite donc pouvoir continuer à "formuler des recommandations concrètes" pour faire "diminuer l’accidentalité"… Reste maintenant à savoir quelle importance lui sera accordée par le prochain président de la République !

Ce n'est pas forcément gagné. Sous Nicolas Sarkozy, l'instance était carrément restée en sommeil tout au long de son mandat, et c'est seulement fin 2012 qu'elle avait été réactivée. Depuis, le CNSR a alors formulé 21 recommandations. "21 recommandations dont 19 ont été reprises" par les ministres de François Hollande, a tenu à rappeler Yves Goasdoué. C'est dire la place qu'il a acquise ces dernières années. Du moins officiellement.

Les objectifs des quatre commissions qui l'articulent toujours – "usagers vulnérables", "éducation et risque routier professionnel", " véhicules, technologies innovantes, infrastructures", "conduite et état de santé" – doivent traduire les priorités de ce nouveau mandat de trois ans. Le vieillissement, les usagers très vulnérables comme les piétons ou les cyclistes, les nouvelles technologies et la voiture autonome font ainsi partie des principales pistes de réflexion pour améliorer les chiffres du bilan routier, en berne depuis 2014.

Ces quatre commissions se sont ainsi officiellement remises au travail ce matin. Elles ont "leur ordre de mission", les derniers rapports des experts sur lesquels s'appuyer. Et la prochaine séance plénière, celle qui devra présenter leurs prochaines recommandations, ne se réunira pas avant octobre. "Il nous faut bien six mois", ont confirmé plusieurs membres du CNSR.

Commentaires (15)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

En réponse à Profil supprimé

Commentaire supprimé.

:pfff:

Ta Marine fera que dalle, comme les autres.

Par

Je connais quelqu'un du cnsr et je vais donc en profiter pour vous faire un petit résumé : blàblà blà plus de radar blablabla vitesses minorées blàblà casque obligatoire pour le conducteur et les passagers blà blà radar de détection de doigt dans le nez blàblà amende obligation de test urinaire avant de démarrer blàblà contravention réglable directement en cash peu importe l'odeur des billets blàblà pour le bien de la société.

Par

En réponse à hellboy59

:pfff:

Ta Marine fera que dalle, comme les autres.

+1 !

Croire qu'avec Marine Lepen les choses vont changer en bien pour nous, c'est du pure fantasme. :violon:

Mais bon chacun est libre de penser ce qu'il veut. :bah:

En tout, elle fait tout pour l'avoir le pouvoir...Mais va savoir ce qu'elle en ferait si elle l'obtenait. :areuh:

Par

En réponse à mekinsy

+1 !

Croire qu'avec Marine Lepen les choses vont changer en bien pour nous, c'est du pure fantasme. :violon:

Mais bon chacun est libre de penser ce qu'il veut. :bah:

En tout, elle fait tout pour l'avoir le pouvoir...Mais va savoir ce qu'elle en ferait si elle l'obtenait. :areuh:

Elle coulera le pays.

Par

il est déjà au fond du trou grâce à chirac, sarko, hollande et les banquiers...

Par

En réponse à ness09

Elle coulera le pays.

Attends! Mais ce n'est pas déjà le cas?! ¡

:peur:

Par

En réponse à hellboy59

:pfff:

Ta Marine fera que dalle, comme les autres.

Comme sur tous ces autres points : plus de répression. (radars)

De toute façon c'est à ça que sert le CNRS non ? légitimé l'augmentation des radars sous couverture de sécurité routière, c'est bien connu : il vaut mieux punir que prévenir. (Prévenir ça ne rapporte pas de toute façon)

Par

ils ont pas compris ont veut la liberté et on sait conduire , ont veut conduire en liberté sans avoir à craindre de tout ces contrôles , le seul truck qui faut faire attention c à la circulation :ange:

Par

En réponse à Profil supprimé

Commentaire supprimé.

Non!

La délation est une spécialité politique qui n'est pas de droite (dans le sens médiatique) CF les écrits de l'occupation...

Pour ceux qui disent que MLP ne fera rien, allez vous voter pour un autre qui de toutes façons avoue qu'ils ne fera rien (Cf Melenchon la truelle et ses déclarations d'amour à l'UE)???

C'est quoi la logique?

MLP est la seule à faire peur à l'oligarchie politico-médiatico-banquaire parce qu'on sait d'entrée de jeu qu'elle ne fera rien, c'est normal!

Allez vous acheter une logique, sérieux!

De plus, Marine est la seule a s'être demandé pourquoi les autoroutes sont exploitées par des entreprises privées alors qu'elles ont été payées par les impôts des français, ça change du discourt pseudo écolo de Mélencon qui veut baisser les limites de vitesse (surement pour permettre aux VE de faire plus de KM avec un plein de batterie).

Bref, un passionné d'automobile ne doit pas voter contre l'automobile, ça s'appelle un non sens!

Par

Ces gens sont contreproductifs : baisse de 10 km/h des vitesses moyennes : - 1 à 2 % de PIB. Merci qui ? Quant à la baisse de la mortalité, merci qui ? Les constructeurs automobiles très certainement...Je ne compte pas l'argent du contribuable dépensé dans des aménagements qui détruisent la compétitivité et ennuient les Français (pour ne pas dire autre chose) : gendarmes couchés à profusion, chicanes....fermetures des voies sur berge à Paris....vente des autoroutes à des sociétés privées, hausse des péages...Ceux qui comptent sur JLM ou EM se trompent, ce sera 5 ans de perdu.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire