Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Selon l'assureur Axa, le véhicule électrique premium provoque plus d'accidents que son homologue thermique

Dans Pratique / Sécurité

Selon l'assureur Axa, le véhicule électrique premium provoque plus d'accidents que son homologue thermique

L'étude de l'assureur Axa concerne la Suisse, où le véhicule électrique représente environ 1 % du marché automobile. Elle démontre une tendance : si l'auto électrique compacte et "accessible" présente un taux d'accident inférieur à ceux des thermiques, celui des véhicules électriques premium est nettement supérieur à leurs homologues thermiques.

L'assureur Axa a mené une étude sur le véhicule électrique en Suisse et sur son implication dans les accidents. Si la voiture électrique compacte (type Renault Zoe, Nissan Leaf ou encore Kia e-Niro) présente un taux d'accidents 10 % inférieur à celui des versions thermiques de ces mêmes modèles, la situation s'inverse complètement dès lors que l'on bascule dans le premium.

Selon Axa, le taux d'accidents des véhicules premium électrique (Audi e-tron, Tesla Model S...) est 40 % supérieurs à celui des équivalents à moteur essence ou diesel. Et pour trouver une explication à cette grande différence, il faudrait regarder du côté de la puissance et du couple disponible immédiatement, selon l'assureur, qui met l'accent sur la prévention et la formation des conducteurs de ces véhicules, qui ont souvent plus de 400 ch aux quatre roues, et une accélération immédiate.

"Nous pensons que les conducteurs de grosses voitures électriques sont plus susceptibles de causer des accidents car ils sous-estiment l'accélération forte", a commenté la responsable de la recherche sur les accidents chez Axa. Ajoutés au silence des voitures zéro émission, les systèmes de conduite autonome ou semi-autonome participent au sentiment de "sécurité" des conducteurs de ce type de véhicule.

Axa balaye toutefois certains préjugés qui ont la vie dure : les voitures électriques ne brûlent pas plus que les autos thermiques. La seule différence est la difficulté, dans certains cas, pour contenir un incendie de batterie, mais globalement, les voitures électriques se montrent au moins aussi sûres que les thermiques, le réseau électrique haute tension se coupant automatiquement en cas d'accident.

SPONSORISE

Dernières vidéos

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire