Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Série d'été - Comment va...Citroën?

La pause estivale nous permet de dresser un bilan de mi-saison d’activité des principaux constructeurs automobiles, sur fond d’électrification et de pénurie de composants électroniques ralentissant la production et les livraisons. Chaque jour durant les trois premières semaines d’août, Caradisiac s’intéresse ainsi aux principaux acteurs du marché français. Aujourd’hui, Citroën, constructeur généraliste qui mise sur des produits originaux, souvent uniques dans leur catégorie.

La grande berline C5X brille par son confort, comme toute bonne Citroën. Pas de déclinaison électrique au programme, mais l'auto est notamment disponible avec un bloc hybride rechargeable.
La grande berline C5X brille par son confort, comme toute bonne Citroën. Pas de déclinaison électrique au programme, mais l'auto est notamment disponible avec un bloc hybride rechargeable.

Citroën a toujours cultivé sa singularité parmi les constructeurs généralistes, avec des produits au style et à la conception sortant souvent de l’ordinaire.

Les 50 premiers exemplaires de l'Ami Buggy ont été vendus en quelques minutes sur le web.
Les 50 premiers exemplaires de l'Ami Buggy ont été vendus en quelques minutes sur le web.

Le cas de l’AMI en apporte une parfaite illustration : avec plus de 23 000 commandes (dont 13 300 en France) depuis son lancement en avril 2020, ce quadricycle électrique connaît un succès assez improbable, et témoigne de cette « joie d’être différent » que soulignait il y a quelques années Jacques Calvet, ancien patron du groupe PSA.

En France, la marque occupe la troisième place d’un marché où elle a assuré 10,6% des immatriculations de voitures neuves au premier semestre, derrière Peugeot (16,9%) et Renault (18,4%).

Citroën a écoulé 242 000 voitures en Europe au premier semestre, valeur en baisse de près de 26% par rapport à 2021, tandis que le marché ralentissait de 14% dans un contexte de pénurie de composants électroniques qui ralentit les livraisons. Les autres constructeurs généralistes affichent des contre-performances comparables, autour de -22% chez Peugeot et VW, ou de 24% chez Skoda.
Citroën a écoulé 242 000 voitures en Europe au premier semestre, valeur en baisse de près de 26% par rapport à 2021, tandis que le marché ralentissait de 14% dans un contexte de pénurie de composants électroniques qui ralentit les livraisons. Les autres constructeurs généralistes affichent des contre-performances comparables, autour de -22% chez Peugeot et VW, ou de 24% chez Skoda.

Les C3 (4ème vente en France au premier semestre) et C3 Aircross (12ème vente) constituent d’autres relais de croissance importants, même si ces voitures restent devancées par leurs rivales respectives signées Peugeot et Renault.

Le C5 Aircross boxe dans la catégorie des Peugeot 3008 ou VW Tiguan.
Le C5 Aircross boxe dans la catégorie des Peugeot 3008 ou VW Tiguan.

Autre locomotive, le C5 Aircross qui demeure une valeur sûre du marché (plus de 250 000 exemplaires écoulés depuis 2018 tous pays confondus) et peut compter sur son récent restylage pour asseoir son succès. Un succès qui repose en partie sur sa déclinaison hybride rechargeable développant 225 ch et capable de parcourir environ 55 km en mode électrique.

La Citroën C4, berline compacte au style reconnaissable entre mille.
La Citroën C4, berline compacte au style reconnaissable entre mille.

Citons aussi la C4, qui représente la deuxième meilleure vente de son segment en France, devançant de peu la star VW Golf au premier semestre. Notez au passage que sa version électrique, baptisée ë-C4, assure le quart des immatriculations de la gamme.

En revanche, Citroën a définitivement quitté le segment des mini-citadines, où il proposait jusqu’à l’automne 2021 la C1. L'entrée de gamme est donc maintenant assurée par la C3. On relève au passage que Peugeot a procédé de façon identique avec sa 108, qui était la quasi-jumelle de la C1. Toyota, qui proposait une Aygo reposant sur la même base, reste lui sur le créneau avec son Aygo X. C'est

Reste que l’on peut s’interroger sur le positionnement de la marque dans la galaxie Stellantis, laquelle a affiché des bénéfices record au premier semlestre. Alors que Peugeot et Opel représentent en Europe l’ « access premium » et que Fiat occupe le créneau des voitures populaires, quel avenir pour les Chevrons, qui sont encore loin de l’objectif d’un million de voitures par an (796 000 en 2021, il est vrai dans le contexte difficile que l’on connaît) ?

La marque part notamment à l’assaut du marché indien, identifiée comme un puissant moteur de croissance en termes de volumes, et développe à cette fin des modèles moins coûteux, donc moins sophistiqués. Ceux-ci n’auront pas vocation à être vendus dans l’UE, mais participent d’un positionnement plus accessible.

Pour autant, Citroën n’a pas vocation à devenir la branche low-cost du groupe. Il continue ainsi à développer des modèles haut de gamme, à l’image de l’étonnante C5X. Une grande familiale qui emprunte aux univers de la berline, du break, voire du SUV, et assume avec brio l’héritage innovant de la marque. Détail qui n’en est pas un, ce nouveau porte-drapeau du savoir-faire tricolore est fabriqué…en Chine !

Citroën C5X
Citroën C5X

Mots clés :

SPONSORISE

Actualité Citroen

Toute l'actualité

Forum Citroen

Commentaires ()

Déposer un commentaire