Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Stellantis : Lancia n'est pas abandonné

Lancia est toujours en vie. Et dans la nouvelle organisation de Stellantis, la marque est carrément placée dans le groupe "premium" avec Alfa Romeo et DS !

Stellantis : Lancia n'est pas abandonné

Lancia n'est toujours pas mort ! La marque survit en Italie, grâce à l'Ypsilon, la génération lancée en 2009. La voiture profite régulièrement d'évolutions, avec notamment l'adoption en 2020 du moteur micro-hybride de la Fiat 500. Et les ventes restent à un bon niveau, la voiture étant bien aidée par des remises et des aides à l'achat.

Disparu du reste de l'Europe, Lancia était promis à un destin funeste une fois cette Ypsilon arrivée en bout de course. Relancée très maladroitement au début des années 2010 avec une gamme composée de Chrysler rebadgées, la marque avait été mise de côté par l'ancien gourou du groupe Fiat, Sergio Marchionne. Et son successeur, Mike Manley, n'a rien fait pour relancer le label.

Mais pour les fans de la marque, l'espoir renaît suite à la fusion FCA-PSA. Dans la nouvelle organisation de Stellantis, le nom du nouveau groupe, on trouve toujours Lancia. Avec une particularité qui ne manque pas de faire réagir : la marque est placée dans le bloc "premium" de Stellantis, avec DS et Alfa Romeo !

Carlos Tavares, patron de Stellantis, ne s'est toutefois pas exprimé sur l'avenir du label. Mais il a balayé toutes idées de supprimer des marques. Il a même souligné que chaque marque aura sa chance. L'homme ne veut sûrement pas avoir à son actif la mise à mort définitive d'un label qui a marqué l'industrie automobile.

Sans évoquer de projet précis, l'homme a, lors de sa première conférence en tant que patron de Stellantis, beaucoup parlé d'un avantage de la fusion : des véhicules développés en commun. L'un des piliers de la stratégie, ce sont les "voitures sœurs", qui partagent un maximum d'éléments non visibles. Carlos Tavares a donné en exemple la mise au point de la nouvelle Opel Corsa, dérivée de la 208. Cela permet de considérablement réduire les coûts, de la mise au point à la production.

Lancia pourrait donc profiter de cette stratégie pour avoir rapidement un nouveau modèle. On verrait bien le label se spécialiser dans les véhicules urbains et électriques, et devenir le Mini à l'italienne. 

Mots clés :

SPONSORISE

Actualité Lancia

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire