Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

2. Sur route : des moteurs essence modernes

Essai vidéo - Volkswagen Golf Sportsvan (2018) : évoluer pour (tenter de) subsister

Volkswagen profite de ce restyling pour introduire de nouveaux moteurs. Pas en diesel où on retrouve toujours les 1.6 TDI 115 ch et 2.0 TDI 150 ch, mais en essence. Exit les 1.2 et 1.4 remplacés respectivement par les 1.0 et 1.5 TSI développant 85 et 110 ch pour le premier, 130 et 150 ch pour le second. Il faut noter d’ailleurs que cette Sportsvan est le premier modèle à inaugurer la déclinaison 130 ch du 1.5 TSI avec désactivation des cylindres. 

Pour ce premier essai, nous avons bien évidemment choisi la nouveauté, à savoir le 1.5 TSI 130 ch couplé pour l’occasion à une boîte mécanique à 6 rapports (il est également disponible avec la boîte à double embrayage DSG7) qui remplace le 1.4 TSI 125 ch, moteur le plus vendu sur la Sportsvan. Le 1.5 TSi devrait suivre la même tendance. A l’usage, la première chose que l’on remarque est le silence de fonctionnement. Au démarrage, le bruit du moteur est quasi imperceptible. Logiquement, il se fait un peu plus entendre lors des phases d’accélération mais son niveau sonore est excellent. Passée cette première surprise, on découvre un moteur un peu creux en dessous de 2 000 tr/min mais une fois franchi ce régime, il fait preuve d’une bonne allonge, de reprises relativement toniques jusqu’à 4 000 tr/min et d’accélérations énergiques comme en atteste le 0 à 100 km/h abattu en 9,6 s. Grâce à sa technologie de désactivation des cylindres – 2 cylindres se coupent dès que possible – cette Golf Sportsvan peut revendiquer des consommations raisonnables. Nous avons ainsi pu enregistrer sur notre essai une moyenne proche des 8 l/100 km malgré un parcours exigeant.

Essai vidéo - Volkswagen Golf Sportsvan (2018) : évoluer pour (tenter de) subsister

Si les motorisations évoluent, il n’en est rien du comportement. Clairement destinée à un usage familial, la Golf Sportsvan ne revendique aucune velléité sportive ni même dynamique. Elle mise avant tout sur son confort et aucun souci dans ce domaine. Les passagers sont bien installés. Les mouvements de caisse sont correctement contrôlés sauf quand le rythme augmente : ils ont alors tendance à apparaître sans que cela soit trop pénalisant pour le confort. Comme c’était déjà le cas avant le restylage, la Golf Sportsvan nous livre une prestation sur route tout à fait convaincante, qui fait d’elle l’une des valeurs sûres de la catégorie.

Photos (24)

En savoir plus sur : Volkswagen Golf Sportsvan

SPONSORISE

Essais Monospace

Fiches fiabilité Monospace

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire