Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Essai vidéo - Audi A5 Sportback : digne de sa devancière

Dans Nouveautés / Nouveaux modèles

, mis à jour

2. Sur route : le dynamisme serein

Essai vidéo - Audi A5 Sportback : digne de sa devancière

Pour son lancement, la seconde génération d’A5 Sportback est animée par une palette de moteurs essence et diesels dont les puissances respectives vont de 190 à 354 ch (S5) et de 190 à 272 ch. Des motorisations reprises d’autres modèles de le marque, à l’exception de la S5 qui adopte pour l’occasion un nouveau V6 3.0 de 354 ch et surtout 500 Nm exploitables sur une large plage comprise entre 1 370 et 4 500 tr/min.

Pour ce premier essai, nous avons choisi le cœur de gamme diesel à savoir le TDI 190 ch couplé pour l’occasion à la boîte S-Tronic à 7 rapports. Avec ses 400 Nm de couple, ce 2.0 TDI convient parfaitement à un usage quotidien. Alors bien sûr, il n’a pas la noblesse ou la rondeur du V6 3.0 TDI mais son tempérament est très plaisant grâce à des reprises énergiques et des accélérations toniques avec un 0 à 100 km/h abattu en 7,4 s. De quoi être à l’aise sur autoroutes que petites routes ! Son mariage avec la boîte robotisée est des plus probants avec des changements de rapports très fluides en mode normal. Ceux qui veulent plus de dynamisme pourront se consoler avec le mode Sport ou encore mieux les palettes au volant, même s'il s'agit avouons-le d'un accessoire un peu incongru sur une motorisation diesel. Mis à part cela, ce TDI 190 ch s’avère aussi intéressant en termes de consommation avec une moyenne relevée sur notre essai de 7,4 l/100 km. Une version Ultra, encore plus économe, existe également.

 

Essai vidéo - Audi A5 Sportback : digne de sa devancière

Qui dit Audi dit forcément transmission Quattro. Même si les quatre roues motrices constitiuent plus de 70 % de ventes, il était intéressant de voir comment se comporter notre A5 Sportback sans cette technologie. Eh bien, le résultat est concluant. Aucune perte de motricité à signaler. Bien sûr, on perd légèrement en efficacité, mais rien de rédhibitoire pour autant. Le train avant est précis, la consistance de la direction très bonne même si on aurait aimé un volant un peu moins grand. Disposant de série de l’Audi Drive Select qui permet de choisir différents modes de conduite, cette A5 Sportback se révèle plus dynamique que l’A4 berline en raison d’un empattement plus important mais également d’un tarage des suspensions plus ferme. Malgré des dimensions conséquentes, elle ne manque pas de dynamisme et enchaîne facilement les virages avec toutefois une préférence pour les grandes courbes. Difficile donc de trouver des défauts, même si un peu plus de « vie » aurait été bienvenue.

Particulièrement sereine, l’A5 Sportback apporte une attention particulière à ses occupants avec un confort digne de son rang "premium". Ainsi, sur autoroute à allure stabilisée, aucun bruit parasite ne vient se signaler. Il est possible de profiter des suspensions pilotées mais l’amortissement classique est tout à fait satisfaisant même l'auto chaussée de roues 18 pouces comme sur notre modèle d’essai. Le compromis efficacité/confort est donc de tout premier ordre, mais on n’en attendait pas moins de la firme d’Ingolstadt.

Portfolio (22 photos)

En savoir plus sur : Audi A5 Sportback (2e Generation)

SPONSORISE

Essais Grande Berline

Fiches fiabilité Grande Berline

Toute l'actualité

Commentaires (94)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Mouais 14.8 pour une AUDI....

Ne vous inquiétez pas les FanBoy VW... La Golf à eut 16.5...

Muhhahhahhahaha

Par

La plus belle Audi, la A5:bien:

Par

Vraiment une très belle auto, et comme dit au dessus, la plus belle des Audi !

Par

"Enfin, diront certains lassés du manque d’originalité des modèles Audi."

Non on ne le ..dira pas .. Mais qd m^me, je sens là un produit juste abouti, et je me gratte, cette planche de bord fait-elle la balle pour un modèle qui se ..veut ..premium ..??!!

Par

Dans les -, j' observe ce volant un peu trop grand mais sans doute à destination des conducteurs premiums ..??

Par dou12hj

Toujours au top Audi!!!

une excéllente voiture pour connaisseurs....

Par

En réponse à moulache

"Enfin, diront certains lassés du manque d’originalité des modèles Audi."

Non on ne le ..dira pas .. Mais qd m^me, je sens là un produit juste abouti, et je me gratte, cette planche de bord fait-elle la balle pour un modèle qui se ..veut ..premium ..??!!

Soit pas jalouse !

Par

Que ça fait rêver de lâcher plus de 50000 eu pour ce coupé et se retrouver avec un tdi 4 cylindres y'a que Cara les vendu à VW que ça ne dérange pas.

Par

A chaque fois que je lis un essai sur une voiture Française je me dit qu'elles rattrapent peu à peu leur retard,puis on lis ce genre d'essai d'Audi A5 et on se dit que finalement non,la Française est définitivement absente de ce segment et qu'ils ont définitivement 5 ans de retard sur les Germaines haut de gamme.Les Français ne savent tout simplement pas faire de voitures de ce genre.(mais comme Fiat,nous avons des marques "populaires", dit sans cynisme aucun d'ailleurs simple constatation.

Par

Le souci habituel de Audi, c'est que la caisse sera à poil si vous prenez pas les options. Sachant que de base elle est super chère, rajoutez les options vitales.... Bon courage.

Dommage, car en 190ch TFSI elle m'aurait bien plu.

Et en prime, selon les sièges, l'habitabilité arrière souffre vite :/

Reste que si je devais changer de caisse, elle serait dans ma shortlist.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire