Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    
Publi info

Takata : pour solde de tout compte

Takata : pour solde de tout compte

C’est la fin d’un géant de l’industrie liée à l’automobile, un des premiers équipementiers au monde. Il était Japonais et, ce qu’il en reste, évoluera sous pavillon américain. Mais c’est bien un Chinois qui sera aux manettes. Tout un symbole dans ce nouveau schéma qui confirme le déplacement du centre de gravité de tout ce qui est lié à la voiture. Pour le meilleur ou pour le pire.

On ne saurait encore répondre à cette question existentielle essentielle, mais il faut dire que ce cas concret montre que l’équilibre qui prévalait jusqu’à présent ne garantissait pas la sécurité et la qualité. Voici le cas Takata, maison familiale fondée en 1933 devenue empire au pays du soleil levant et qui vit un douloureux crépuscule pour l’aube d’une ère nouvelle.

Du Japon exsudait un préjugé de qualité, comme pour l’Allemagne d’ailleurs, et on a eu l’un des plus grands scandales industriels de l’automobile : quelque 100 millions d'airbags défectueux en fonction dans les voitures de toutes les marques disséminées dans le monde. Un défaut majeur dans le produit dissimulé pendant des années, et responsable d'une vingtaine de décès et de plus d'une centaine de cas de blessures.

Les activités de Takata ont été transférées à l'équipementier américain Key Safety Systems (KSS). KSS est un groupe basé aux Etats-Unis mais contrôlé par le chinois Ningbo Joyson Electronic. L'acquisition des actifs de Takata s’est faite à l'exception de ceux liés aux coussins de sécurité mis en cause dans le scandale, pour un montant de 1,3 milliard d'euros, au cours actuel.

La nouvelle compagnie portera le nom de Joyson Safety Systems. Elle devrait afficher un chiffre d'affaires annuel de 7 milliards de dollars, pour des effectifs supérieurs à 50 000 employés. Shigehisa Takada héritier de la famille fondatrice, a déclaré, avant de quitter ses fonctions : "nous adressons une nouvelle fois nos sincères excuses aux clients, créanciers, actionnaires et tous ceux qui ont été affectés par les problèmes causés par nos airbags". C’est un dénommé Yoichiro Nomura qui sera chargé d'endosser les derniers litiges, essuyer les nombreuses plaintes et fournir les airbags de remplacement.

Abonnez-vous à la newsletter de Caradisiac

Recevez toute l’actualité automobile

L’adresse email, renseignée dans ce formulaire, est traitée par GROUPE LA CENTRALE en qualité de responsable de traitement.

Cette donnée est utilisée pour vous adresser des informations sur nos offres, actualités et évènements (newsletters, alertes, invitations et autres publications).

Si vous l’avez accepté, cette donnée sera transmise à nos partenaires, en tant que responsables de traitement, pour vous permettre de recevoir leur communication par voie électronique.

Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement de ces données, d’un droit de limitation du traitement, d’un droit d’opposition, du droit à la portabilité de vos données et du droit d’introduire une réclamation auprès d’une autorité de contrôle (en France, la CNIL). Vous pouvez également retirer à tout moment votre consentement au traitement de vos données. Pour en savoir plus sur le traitement de vos données : www.caradisiac.com/general/confidentialite/

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Essais et comparatifs

Commentaires ()

Déposer un commentaire