Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Tata Nano : fin de vie dans l'indifférence

Tata a stoppé la commercialisation de la Nano, la voiture la moins chère du monde, qui a au final été un échec commercial.

Tata Nano : fin de vie dans l'indifférence

Sa présentation en janvier 2008 avait été évoquée par les médias du monde entier. Logique, avec son tarif défiant toute concurrence, moins de 2000 €, on pensait qu'elle révolutionnerait l'accès à l'automobile pour des millions de personnes vivant dans des pays émergents, à commencer par l'Inde. Le carton était annoncé, et il n'y en a pas eu. La Nano a été un flop et vient discrètement de quitter le catalogue de Tata.

Paradoxalement, l'auto a souffert de sa principale qualité ! La voiture la moins chère du monde est très vite passée en Inde pour la voiture des pauvres, ce qui a refroidi la clientèle, qui voulait un véhicule avec davantage de confort et d'équipements. Si elle permettait de voyager à quatre à l'abri d'une carrosserie, la Nano de base n'avait rien, même pas d'airbag, et était équipée d'un moteur d'à peine 40 ch. Des versions mieux dotées ont bien sûr été proposées, mais cela n’a pas suffi à sauver la carrière du modèle.

Un raté qui a servi de leçon à Renault, qui a dévoilé en 2015 la Kwid, une citadine low-cost que l'on peut voir à mi-chemin entre la Nano et la Sandero. Plus grande (3,68 mètres contre 3,10 mètres pour la Nano), elle soigne davantage sa présentation et sa dotation. Elle est donc plus chère, avec 3 500 € environ en prix de base. Reste qu'après un départ canon, la française s'essouffle en Inde, preuve qu'il est difficile de réussir sur le marché de la voiture "ultra low-cost". Heureusement pour Renault, la Kwid connaît un bon début de carrière en Amérique latine.

En savoir plus sur : Tata Nano

SPONSORISE

Actualité Tata

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire