Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Tesla Battery Day : de grandes annonces, dont une électrique à 25 000 dollars

Dans Nouveautés / Autres actu nouveautés

Audric Doche

Lors de son "Battery Day", Tesla a confirmé l'arrivée d'une Model S "Plaid" qui en fait la berline la plus puissante du moment. Mais ce n'est pas tout : une nouvelle technologie de batteries verra le jour, tout comme une électrique à 25 000 dollars.

Tesla Battery Day : de grandes annonces, dont une électrique à 25 000 dollars

La présentation de Tesla en live, tard hier soir, a été longue et dense. La densité, voilà quelque chose dont nous allons parler au sujet de la nouvelle technologie de batteries chez Tesla, qui promet un début de production pour 2022, ce qui coïncidera avec l'arrivée de nouveaux modèles comme le Semi ou le Roadster.

Nouvelle cellule 4680

Deux véhicules qui bénéficieront justement de ces batteries qui se passent en partie de cobalt, ce fameux métal décrié pour son extraction. En remplacement, Tesla fait appel à du nickel pour la cathode. Premier point important pour ces batteries.

Pour les intimes, les cellules de ces batteries répondent au doux nom de 4680. Elles seraient cinq fois plus denses que les précédentes 2170, actuellement utilisées sur les Model 3 et Y. A taille équivalente, l'autonomie d'une batterie complète serait 16 % supérieure, et surtout, la capacité à encaisser de fortes puissances serait nettement améliorée.

Tout ceci est bien et fait partie d'une progression logique, mais ce n'est pas tout. Désormais, Elon Musk ne parle plus de pack de batteries sur une auto, mais de "structure". En clair, l'intégration des cellules sera totale dans les futurs modèles, et nous n'aurons probablement plus de Tesla avec un "simple" grand pack dans le châssis. Le gain de poids de cette intégration complète serait de 10 %, mais cela devrait aussi fondamentalement compliquer la maintenance et le changement de batterie en cas d'usure prononcée, tout en verrouillant un peu plus l'ensemble. Les bricoleurs les plus aventuriers repasseront.

Tesla Battery Day : de grandes annonces, dont une électrique à 25 000 dollars

Globalement, retenez ceci : aujourd'hui, toutes les Tesla utilisent la même technologie de batterie, appelée "NCA" (lithium nickel cobalt aluminum). Demain, trois types de batteries seront au programme. Les nouvelles batteries à forte densité de nickel, décrites ci-dessus, seront surtout destinées aux "gros" modèles, tels que les Semi et Roadster. Ces véhicules qui devront pouvoir se brancher sur des chargeurs ultra puissants et disposer d'une autonomie plus que convaincante.

Les modèles inférieurs (Model Y, S et X) seront sur des batteries avec cellules "intermédiaires" avec cathode nickel-manganèse. La Model 3, elle, aura droit à un nouveau type de batterie en base fer "LFP" (lithium fer phosphate). Double avantage pour la Model 3 : le fer et le phosphate sont des matériaux communs et peu coûteux, disponibles en abondance. Ils pourront ainsi permettre à Tesla de contenir le prix de son modèle d'entrée dans les années à venir. L'inconvénient des batteries LFP par rapport aux NCA est un poids supérieur et une densité moindre. Mais la durée de vie est désormais bonne sur ce type de stockage d'énergie.

Production, coûts et extraction

Sachez également que Tesla souhaite gagner de l'indépendance par rapport aux fournisseurs de cellules (LG, Panasonic). La marque travaille sur de nouvelles méthodes de production pour atteindre le TWh de batteries par an en 2030. C'est plus de 10 fois plus qu'actuellement... mais tout ceci prendra du temps, l'outil industriel étant selon Elon Musk extrêmement long et complexe à mettre sur pied.

Autre domaine de travail : le coût. Toutes ces avancées en matière de batteries vont-elles profiter aux clients ? On peut l'espérer. Selon le patron du constructeur, le gain serait de 56 % au kWh de batterie. Sur le papier, une grande nouvelle et un espoir pour ceux qui voudraient s'offrir une Tesla dans les années à venir, mais en réalité, cette progression somme toute logique pourrait simplement permettre à Tesla de proposer ses nouveautés (Roadster, Cybetruk, Semi) et de valider leur business plan sans crever le plafond en tarif final client. 

Elon Musk a également abordé le thème de l'extraction des matières premières. Nous sommes là dans un domaine plus théorique et encore difficile à vérifier, mais il a précisé qu'il y avait assez de lithium au Nevada pour "toute la flotte américaine de voitures électriques". Concrètement, plutôt que de tirer le lithium du graphite, les expérimentations vont vers l'extraction à partir du sable et de son silicone (ou plutôt silice). La méthode est toutefois encore à améliorer : aujourd'hui, extraire du lithium à partir de sable coûte environ 100 $ au kWh, mais Tesla annonce pouvoir tomber à 1,2 $/kWh. Quand ? Nul ne le sait. Mais si Tesla y parvient, ce sera alors le premier constructeur à contrôler absolument tout : de l'extraction des matières premières à la vente d'une automobile.

Une Tesla à moins de 30 000 € ?

L'autre grande annonce de Tesla durant ce Battery Day est la volonté de Tesla de proposer une voiture électrique à moins de 25 000 dollars. Un projet qui aurait déjà débuté en Chine, avec des batteries similaires à celles de la nouvelle version de la Model 3 (batteries LFP). 

La Model 3 étant à 4,70 mètres, on peut ainsi attendre un véhicule plus compact, digne du segment C en Europe (Renault Mégane, Volkswagen Golf...). Si Tesla parvient à produire une voiture électrique compacte à moins de 30 000 € sur le Vieux Continent, cela pourrait vite devenir un carton, d'autant plus que Tesla dispose toujours de l'argument de l'accès aux Superchargeurs. Mais garderont-ils leur intérêt lorsque des dizaines, voire des centaines de milliers de propriétaires tenteront de se brancher aux périodes de pointe de l'année ?

Cet été, déjà, en France, de nombreux "embouteillages" ont eu lieu à certaines stations de Superchargers. La forte puissance des bornes permet de bien gérer la chose, mais nous sommes pour l'instant sur une clientèle de niche. Qu'en sera-t-il quand l'électrique se démocratisera vraiment ? Pour l'instant, Tesla n'est toujours pas parvenu à proposer une voiture à moins de 35 000 €. On en est même loin, avec une Model 3 juste sous les 50 000 € en ticket d'accès.

Mots clés :

SPONSORISE

Actualité Tesla

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire