Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Tesla : Elon Musk s'en prend au gendarme de la bourse américaine

Tesla : Elon Musk s'en prend au gendarme de la bourse américaine

Elon Musk a dû conclure un accord, il y a quelques jours, avec le gendarme américain de la bourse pour éviter des poursuites après ses déclarations du mois d'août. L'homme semble toutefois bien amer vis à vis de la SEC.

Certains fans de Tesla le comparent à un génie, mais il faut bien reconnaître le flaire de l'homme d'affaire lorsqu'il s'agit de communication percutante. Coutumier des déclarations fracassantes sur Twitter, Elon Musk s'est récemment retrouvé dans le viseur de la SEC (security exchange commission), le gendarme américain de la bourse.

Elon Musk a ainsi dû conclure un accord dans lequel il accepte de verser 20 millions de dollars d'amende et de quitter son poste de président du comité directeur. Mais Elon Musk ne pouvait pas rester sans une petite déclaration sur Twitter.

"Just want to (say) that the Shortseller Enrichment Comission is doing incredible work. And the name change is so on point !". Il s'agit évidemment d'humour un peu piquant de la part d'Elon Musk qui a renommé la SEC en "shortseller enrichment comission" : la comission d'enrichissement des "short sellers", ces spéculateurs qui parient sur la baisse d'une action pour s'enrichir. 

Ce sont justement ces personnes là que voulait combattre Elon Musk en annonçant, un peu trop hâtivement, un retrait de Tesla de la bourse en août. Malheureusement, la SEC a rattrapé l'homme qui devra laisser Tesla en bourse, à la merci des spéculateurs. 

 

Mots clés :

SPONSORISE

Toute l'actualité

Dernières vidéos

Commentaires ()

Déposer un commentaire