Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
Logo Caradisiac    

Téléchargez nos applications

Disponible sur App StoreDisponible sur Google play
Publi info

Top Gear, une affaire d’hommes

Dans Loisirs / TV

Florent Ferrière

Top Gear, une affaire d’hommes

Dans la nouvelle saison de la version française, les trois animateurs vont être rejoints par un quatrième homme, Luc Alphand.

En début de semaine, une étude faisait le bilan de la mixité hommes/femmes parmi les métiers de services de l'automobile. Dans les professions les plus techniques, comme mécaniciens ou carrossiers, la proportion de femmes ne dépasse pas 1 % ! Remarquez, c'est déjà plus que du côté de l'animation de Top Gear France.

Depuis la création de la version tricolore, ils sont trois hommes, Bruce Jouanny, Le Tone et Philippe Lellouche. Pour la septième saison, qui sera lancée le jeudi 1er avril sur RMC Découverte, l'adaptation française innove, avec une quatrième personne à l'animation. Et c'est un quatrième homme ! Le trio initial est rejoint par Luc Alphand.

Une touche féminine aurait pu apporter un vent de fraîcheur, surtout pour un programme automobile qui cherche du départ à casser les codes du genre. Cela aurait été un élément distinctif supplémentaire face aux autres programmes automobiles.

Bien sûr, imposer une femme pour de mauvaises raisons, que ce soit une histoire de quotas ou, pire, de physique, n'est pas la bonne solution. D'ailleurs, le journal Le Parisien indiquait l'été dernier qu'une femme avait été envisagée en quatrième membre de l'équipe, mais Luc Alphand avait marqué les esprits lors de son passage en tant qu'invité. Et pour la direction de RMC Découverte, l'ex-skieur était légitime, avec sa notoriété et surtout sa reconversion dans les sports mécaniques.

Mais dans le paysage audiovisuel français, le constat est sans appel : alors qu'elles sont nombreuses dans les émissions de sports, les femmes sont quasiment invisibles dans les émissions automobiles. RMC Découverte multiplie les programmes avec toujours des hommes. Et les historiques Automoto sur TF1 et Turbo sur M6 n'ont en ce moment pas de femmes à leur tête. Pourtant, les femmes conduisent autant que les hommes et elles sont de plus en plus à signer le bon de commande en concession. Elles s'intéressent donc au sujet et peuvent aussi devenir des passionnées.

SPONSORISE

Toute l'actualité

Commentaires ()

Déposer un commentaire