Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Trottinette électrique en partage : un bilan CO2 plutôt moyen

Trottinette électrique en partage : un bilan CO2 plutôt moyen

L'on a désormais coutume de classer la trottinette électrique comme un moyen de transport "écologique" dans les villes. Mais est-ce réellement le cas pour celles qui sont en partage/libre accès ? Une première étude s'est penchée sur la question, avec un bilan plutôt mitigé.

Deux études américaines l'ont déjà démontré : l'usage d'une trottinette électrique en partage dans les grandes villes permet de "remplacer" des trajets qui auraient été normalement faits en bus ou en voiture particulière (mais aussi à pied). Ce nouveau mode de transport présente donc un intérêt de prime abord sur la réduction locale des émissions de CO2 et des rejets polluants, mais sur le cycle entier, qu'en est-il ?

Une étude complète sur le sujet vient d'être publiée par un Institut américain. Si l'usage de la trottinette ne représente quasiment rien en termes de CO2, la donne change si l'on se penche sur le bilan total. Selon l'étude parue dans l'IOP, le journal scientifique américain vieux de 130 ans, les rejets de CO2 seraient de 202 g/mile (1,6 km) pour une trottinette en partage. 50 % de ces rejets proviennent de la fabrication, des matériaux et de l'acheminement, et 43 % proviennent de la collecte des trottinettes le soir dans les grandes villes, afin de les ramener dans des points de rassemblement.

C'est là tout le paradoxe de la trottinette électrique en partage : à l'usage, elle ne pollue pas, mais sa collecte vient presque annuler les bénéfices apporter par son utilisation. Il serait possible de réduire significativement ces rejets en ne collectant notamment que les trottinettes avec un très faible niveau de charge, ou encore en utilisant un véhicule plus efficient. L'autre axe de travail serait la longévité : en faisant "durer" les trottinettes en libre accès pendant au moins 2 ans, il serait possible de réduire significativement l'empreinte carbone liée à la fabrication et la livraison.

L'étude démontre également que le mode de transport le plus viable, d'un point de vue global, reste le vélo, mais uniquement le vélo personnel. A l'inverse de la voiture, qui devient plus écologique lorsqu'elle est partagée, le vélo personnel ne demande pas de "collecte". Et il n'est pas rare de faire au moins 5 à 10 ans avec un vélo correctement entretenu, y compris s'il est à assistance électrique.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Dernières vidéos

Publicité : Ne manquez pas

Toute l'actualité

Commentaires (50)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Article inutilisable et baclé:

1. Pourquoi ne s'intéresser qu'aux trottinette en location? Il n'y a pas de frais de récupération sur une trottinette qu'on possède

2. 202g de CO2 par miles : on a la chance d'avoir un système métrique, par respect le journaliste pourrait consacrer 30 secondes à faire la conversion : donc 126g/km de CO2.

3. Pour annoncer 126g/km de CO2, cela suppose qu'on a pris une hypothèse de durée de vie de la trottinette

4. Pour savoir si c'est beaucoup ou pas beaucoup il faut un point de compararaison. Par rapport à un vélo électrique? une voiture?

Par

En réponse à ape-happy

Article inutilisable et baclé:

1. Pourquoi ne s'intéresser qu'aux trottinette en location? Il n'y a pas de frais de récupération sur une trottinette qu'on possède

2. 202g de CO2 par miles : on a la chance d'avoir un système métrique, par respect le journaliste pourrait consacrer 30 secondes à faire la conversion : donc 126g/km de CO2.

3. Pour annoncer 126g/km de CO2, cela suppose qu'on a pris une hypothèse de durée de vie de la trottinette

4. Pour savoir si c'est beaucoup ou pas beaucoup il faut un point de compararaison. Par rapport à un vélo électrique? une voiture?

:good::good::good:

Pourquoi ne parle-t-on pas de la voiture électrique dans ce cas là ?

Il y aurait de bien belles surprises ...

Par

le velo... nous sauvera tous.

Le velo electrique cargo pour la livraison en ville, pour faire les courses, pour transporter les enfants a l'ecole...

Stop au gaspillage d'energie.

Par

Pour me répondre à moi-même, le titre initial de l'article en anglais c'est "The environmental impacts of shared

dockless electric scooters" que le journaliste a traduit en "Trottinette électrique : un bilan CO2 plutôt moyen"

Par

En réponse à ape-happy

Article inutilisable et baclé:

1. Pourquoi ne s'intéresser qu'aux trottinette en location? Il n'y a pas de frais de récupération sur une trottinette qu'on possède

2. 202g de CO2 par miles : on a la chance d'avoir un système métrique, par respect le journaliste pourrait consacrer 30 secondes à faire la conversion : donc 126g/km de CO2.

3. Pour annoncer 126g/km de CO2, cela suppose qu'on a pris une hypothèse de durée de vie de la trottinette

4. Pour savoir si c'est beaucoup ou pas beaucoup il faut un point de compararaison. Par rapport à un vélo électrique? une voiture?

En même temps l’article rapporte les résultats d’une étude dont l’objet est les trottinettes en libre service. C’est pas idiot de s’y intéresser le phénomène étant relativement récent.

Pour la conversion je suis d’accord ça aurait pu être fait.

Pour la durée de vie de la trottinette l’etude a plusieurs hypothèses allant de 6 mois à 2 ans.

Le point de comparaison est à ma lecture l’idée reçue que ce sont des moyens de transport propres. Donc 0 émission

Après l’etude a été faite aux US. Est ce que les camionnettes de récupérations françaises polluent autant que leurs homologues américains? Est ce qu’on recharge aussi les trottinettes avec des générateurs thermiques aux US?

C’est sûrement pas parfait comme étude mais ça a le mérite d’exister.

Par

Et encore il faudrait compte les trottinettes recharger dans des camionnettes grâce à un groupe électrogène fonctionnant au diesel/fioul

ça rejoint un peu le constat mais il faut savoir que ça existe

EN plus les trajets en trotinettes à Paris notament vienne remplacer le métro, pas la voiture, personne ne prend la voiture depuis Paris vers Paris (stationnement, temps, risque d'accrochage ...) à moins de transporter du lourd ou de l'encombrant... ce que ne peut pas faire la trottinette

Ces engins n'ont rien d’écologique, c'est juste pratique. C'est un moyen de transport individuel, c'est un scoooter le bruit en moins (c'est déja pas mal)

On dit que les société de location ne peuvent pas gagner de fric à Paris, tant mieux ça va disparaître une fois pour toute ces engins qui pourrissent la vie des piétons et stressent les automobilistes

Dans les zones urbaines moyennes avec de la place et plein de piste cyclables ça peut être pas mal mais à Paris .. c'est une anarchie de pire en pire. Je parle même pas des trop nombreux travaux inutiles

Par

Alors un véhicule électrique c'est pire..

Par

En réponse à JimmyNeutron

le velo... nous sauvera tous.

Le velo electrique cargo pour la livraison en ville, pour faire les courses, pour transporter les enfants a l'ecole...

Stop au gaspillage d'energie.

Quand il pleut quand il fait froid sans compter la vulnérabilité tas plus de chance mourir en vélo quen voiture surtout en ville, en plus mettre des enfants dans des cases en.bois tu te prends le bus et ça fait une famille décimée

Par

En réponse à ape-happy

Article inutilisable et baclé:

1. Pourquoi ne s'intéresser qu'aux trottinette en location? Il n'y a pas de frais de récupération sur une trottinette qu'on possède

2. 202g de CO2 par miles : on a la chance d'avoir un système métrique, par respect le journaliste pourrait consacrer 30 secondes à faire la conversion : donc 126g/km de CO2.

3. Pour annoncer 126g/km de CO2, cela suppose qu'on a pris une hypothèse de durée de vie de la trottinette

4. Pour savoir si c'est beaucoup ou pas beaucoup il faut un point de compararaison. Par rapport à un vélo électrique? une voiture?

"1. Pourquoi ne s'intéresser qu'aux trottinette en location? Il n'y a pas de frais de récupération sur une trottinette qu'on possède"

C'est vrai que contrairement au velo , la trotinette electrique est bien plus accessible

( on en trouve entre 100 à 200 Euros , en particulier pour celle conforme à la legislation)

facile à emporter et a recharger chez soit ou au bureau y compris si on habite dans un studio.

.

Pour des trajets quotidien et previsible court (typiquement de l'arret de metro/bus/rer à sa destination finale)

la trotinette en propriete perso me semble un excelente option.

.

Apres est ce que c'est un amelioration en terme d'ecologie ou meme de santé publique

que les petits trajets d'un km et moins ne soient plus fait à pied.... Ca j'en sais rien...

.

Par

En réponse à DonaldLove

Alors un véhicule électrique c'est pire..

Les voitures genre autolibs tu les laisses à une borne autolib..

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire