Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

Publi info
 

Uber : 1,4 million de Français victimes du piratage

Dans Faits divers & Insolite / Justice

Uber : 1,4 million de Français victimes du piratage

C’est un aveu qui fait froid dans le dos et qui suit une autre information qui a déjà glacé le sang. La société Uber avait pensé gardé au congélateur de l’histoire ce piratage informatique dont elle a été victime en octobre 2016 et qui a conduit au détournement de données de 57 millions de ses utilisateurs. Un fait majeur qu’Uber espérait passer sous silence après que l’enseigne ait versé une rançon à ses bourreaux. Mais en novembre dernier, l’affaire a éclaté au grand jour. Par les millions de victimes partout dans le monde, des Français, et pas qu’un peu…

Au reçu de l’aveu d’Uber sur ce piratage informatique, Mounir Mahjoubi, secrétaire d'État au numérique avait adressé un courrier au PDG d'Uber afin de savoir si des Français comptaient parmi les victimes de ce piratage massif. C’était le 23 novembre et la réponse lui est parvenue : 1,4 million de personnes ont été concernées. Pour se rendre compte de l’ampleur des dégâts, il faut savoir que ce chiffre correspond à la quasi-totalité des comptes de l'Hexagone au moment des faits !

Aujourd'hui, Uber compte plus de deux millions d'utilisateurs en France, pour 17 000 chauffeurs partenaires. Le spécialiste du véhicule de transport avec chauffeurs tente tout de même de rassurer encore en communiquant que « lorsque l'incident s'est produit, nous avons pris des mesures immédiates pour sécuriser les données, empêcher d'autres accès non autorisés et renforcer la sécurité de nos données. Nous n'avons constaté aucune fraude ni aucun abus lié à cet incident. Nous surveillons de près les comptes concernés, qui bénéficient d'une protection renforcée contre la fraude. Nous contactons individuellement les chauffeurs dont le numéro de permis de conduire a été téléchargé. »

On ne demande qu’à le croire. Mais la gestion désastreuse de cette crise par Uber laisse tout de même la place au doute.

Mots clés :

Commentaires (6)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Mensonge d’une entreprise sans valeur éthique

Par

Cette boîte accumule les problèmes, comment les clients peuvent-ils avoir encore confiance en elle... Les joies des applications mobiles et du tout numérique de m... Je préfère un bon vieux taxi, commandé d'un coup de bigophone, et qui ne demande aucune donnée privée. Et le chauffeur est mieux traité par son employeur.

Par

Sur Caradisiac, la question ne se pose pas : tout passe en clair pour s'authentifier.

Ce n'est pas comme si le coût d'un certificat pour avoir un peu plus de confidentialité avec https allait mettre la boutique en faillite...

Uber ou autres, c'est la chienlit au niveau sécurité.

Quant au grand public, il ne sait pas le plus souvent.

Pourvu qu'il jouisse, si possible avec un mobile c'est encore plus fun, tant qu'il ne chope pas la vérole, il remue la queue d'aise.

Par

En réponse à LittlePaulie

Cette boîte accumule les problèmes, comment les clients peuvent-ils avoir encore confiance en elle... Les joies des applications mobiles et du tout numérique de m... Je préfère un bon vieux taxi, commandé d'un coup de bigophone, et qui ne demande aucune donnée privée. Et le chauffeur est mieux traité par son employeur.

:bien::bien::bien:

Tellement d'accord !!!

Par

Uber est une société malhonnête qui a de multiples procès sur les bras aux USA. Qu'attendent les autorités nationales ou européennes pour intender une action contre ces criminels ?

Par

En réponse à Lycanthr0pe

Sur Caradisiac, la question ne se pose pas : tout passe en clair pour s'authentifier.

Ce n'est pas comme si le coût d'un certificat pour avoir un peu plus de confidentialité avec https allait mettre la boutique en faillite...

Uber ou autres, c'est la chienlit au niveau sécurité.

Quant au grand public, il ne sait pas le plus souvent.

Pourvu qu'il jouisse, si possible avec un mobile c'est encore plus fun, tant qu'il ne chope pas la vérole, il remue la queue d'aise.

heureux les simples d'esprit

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire