Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Un bus hydrogène avec des gènes de Toyota Mirai pour la RATP

Dans Ecologie / Electrique / Autres énergies

Un bus hydrogène avec des gènes de Toyota Mirai pour la RATP

Le premier bus à hydrogène empruntant la technologie d'une voiture circulera sur les routes européennes prochainement. Plus précisément en région parisienne, avec la RATP qui va faire rouler ce H2.City Gold. Ses réservoirs lui permettront de faire 400 km sur un plein.

Il y a quelques mois, Toyota annonçait un accord avec le fabricant portugais de bus CaetanoBus, pour l'approvisionnement en piles à combustible. Aujourd'hui, nous en savons plus sur ce partenariat puisque Toyota a fourni une pile à combustible pour le H2.City Gold, un bus à hydrogène qui va sillonner les routes de région parisienne sur la ligne 185, entre Choisy sud et la Porte d'Italie.

La particularité de ce véhicule de transport, dont l'opérateur sera la RATP, est d'embarquer la PAC (pile à combustible) de la Toyota Mirai. Cinq réservoirs de 37,5 kg d'hydrogène suffiront à effectuer environ 400 km sur un plein complet, qui prendra un peu moins de 10 minutes. Des batteries sur le toit du bus permettront de stocker l'énergie pour certains composants.

La société annonce que c'est une première européenne. Une phase de tests de trois mois sera la première étape avant que la commercialisation ne soit vraiment lancée pour ce bus. Et du côté de Toyota, c'est un bon moment de rentabiliser une technologie toujours très coûteuse, dans des usages variés et différents de l'automobile.

 

 

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (55)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

disons que c'est aussi pour Toyota un moyen de "combler" le trou du développement du H²..

D'autant que le problème de ravitaillement sera encore plus crucial, construire à la fois des stations H² et électrique sur l'ensemble des territoires, sera économiquement irréaliste.

Donc des stations captives comme les dépôts de Bus, tram train ou Poids lourds seront idéales..

Chez moi des PL 44T circulent au GNV, la station étant implantée chez le transporteur....

Par

Cela devient urgent de lancer des usines de production de dihydrogène n'utilisant pas le pétrole comme ressource.

Par

Là, on voit clairement l'avantage de cette technologie pour un tel usage.

Par

Les batteries sur le toit ? Il va se renverser à chaque virage ce bus :biggrin:

Par

Rendement énergétique aussi mauvais qu'un moteur thermique (~30-40 %), transport extrêmement couteux (le jour où une citerne ou un pipeline pourra accepter du 700 bar, contre 2 bar max aujourd'hui ;) ), système de propulsion complexe et encore une fois extrêmement couteux (un réservoir à 700 bar, nécessite une batterie pour faire tampon, une PAC avec une durée de vie de ~30 000 km)...

Bref, il sera toujours plus économique et écologique de stocker et d'utiliser directement l’électricité que de la transformer en hydrogène puis de retransformer l'hydrogène en électricité... Ah et si on utilise du gaz pour produire l'hydrogène bah là on oublie direct vaut mieux utiliser un moteur thermique !

Et ceux qui dise qu'il faut atteindre un peu que la technologie soit plus mature, par exemple pour la durée de vie de la PAC, d'ici là les batteries auront une autonomie et une durée de vie décuplée par rapport à aujourd'hui. Par contre niveau rendement on ne change pas les lois de la physique, celui de l'H restera mauvais, et le cout d'équipements comme les réservoirs ne sera jamais divisé par 10 ! Résumé, mm pour les bus c'est une aberration !

Par

En réponse à narmer

Cela devient urgent de lancer des usines de production de dihydrogène n'utilisant pas le pétrole comme ressource.

ça existe, ça s'appelle électrolyse de l'eau...seul problème ça reste encore assez cher de produire du H2 via cette méthode!

Par

En réponse à Luflex

Rendement énergétique aussi mauvais qu'un moteur thermique (~30-40 %), transport extrêmement couteux (le jour où une citerne ou un pipeline pourra accepter du 700 bar, contre 2 bar max aujourd'hui ;) ), système de propulsion complexe et encore une fois extrêmement couteux (un réservoir à 700 bar, nécessite une batterie pour faire tampon, une PAC avec une durée de vie de ~30 000 km)...

Bref, il sera toujours plus économique et écologique de stocker et d'utiliser directement l’électricité que de la transformer en hydrogène puis de retransformer l'hydrogène en électricité... Ah et si on utilise du gaz pour produire l'hydrogène bah là on oublie direct vaut mieux utiliser un moteur thermique !

Et ceux qui dise qu'il faut atteindre un peu que la technologie soit plus mature, par exemple pour la durée de vie de la PAC, d'ici là les batteries auront une autonomie et une durée de vie décuplée par rapport à aujourd'hui. Par contre niveau rendement on ne change pas les lois de la physique, celui de l'H restera mauvais, et le cout d'équipements comme les réservoirs ne sera jamais divisé par 10 ! Résumé, mm pour les bus c'est une aberration !

Et cramer du pétrole ou du gaz pour produire de l’électricité tu crois que c'est mieux (un kWh en Allemagne c'est entre 400 et 600g de CO2) sans parler du bilan des batteries avec leur recyclage ou l'extraction du Lithium qui est loin d'être très écolo sans oublier les autres métaux.

Par

Dans un cadre urbain, voici une utilisation cohérente et intéressante de l'hydrogène.

Par

La RATP va s'y mettre..."La société annonce que c'est une première européenne".C'est un moyen de rendre plus "propre les bus parisiens"....

Pour information, près de Beauvais, un constructeur chinois assemble des bus électriques, une autre façon de rendre les transports en commun en ville plus propres.

https://www.transbus.org/actualite/actu-2018-12-bus-electriques-byd-beauvais.html

Les terres en région parisienne Nord sont polluées par les déversements de boues de station d'épuration et ne peuvent plus servir à l'agriculture...Il a été décidé d'y planter plus d1 million d'arbres...On va pouvoir respirer mieux... Comme quoi, la taxe carbone n'est pas l'unique levier pouvant améliorer l'environnement.

Maintenant , la fabrication d'hydrogène reste un problème....:voyons::voyons:

Par

En réponse à polo_wtcc

Et cramer du pétrole ou du gaz pour produire de l’électricité tu crois que c'est mieux (un kWh en Allemagne c'est entre 400 et 600g de CO2) sans parler du bilan des batteries avec leur recyclage ou l'extraction du Lithium qui est loin d'être très écolo sans oublier les autres métaux.

Ce n'est pas faux!

C'est pourquoi il ne FAUT PAS ELIMINER les véhicules thermiques et leurs types d'alimentation (gazole, essence, GPL, E85...) comme certains le projettent!

Il ne faut pas TOUT MISER sur les V.E!

Il est nécessaire de répartir les types de motorisations et d'alimentation en fonction des véhicules et des utilisations qui en sont faites.

C'est le PLUS DIFFICILE!!!!:buzz:

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire