Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Un malus selon le poids des voitures proposé par des députés (màj)

Dans Economie / Politique / Budget

, mis à jour

Un malus selon le poids des voitures proposé par des députés (màj)

La commission développement durable de l'Assemblée a adopté un amendement pour instaurer en 2020 un deuxième malus sur les véhicules de plus de 1 300 kg

Le texte du 7 octobre. Le gouvernement a l'intention de durcir le malus automobile en 2020. Le projet de loi de finances 2020 contient un nouveau barème qui commence plus tôt, dès 110 g/km de CO2 au lieu de 117 g/km, et dont les sommes progressent plus vite. Mais rien n'est encore validé !

L'heure est aux discussions en commission et plusieurs députés ont déposé des amendements pour faire évoluer les règles du malus. Si certains souhaitent la suppression de la grille proposée pour 2020, jugeant notamment que celle-ci pénalise trop les véhicules familiaux, d'autres espèrent mettre en place un système plus sévère en prenant en compte le poids du véhicule, en plus du niveau de CO2 !

L'idée n'est pas nouvelle, on vous en a parlé par exemple cet été avec la publication d'un rapport qui recommandait la mise en place d'un malus sur le poids des autos. D'ailleurs, la plupart des amendements citent ce rapport.

L'un d'eux, repéré par Autoactu et signé par plusieurs députés dont Barbara Pompili, Présidente de la commission du développement durable et de l'aménagement du territoire, propose de taxer les modèles à partir de 1 300 kg avec une taxe de 15 € par kilo ! Une voiture de 1,5 tonne, par exemple un SUV compact, serait ainsi taxée de 3 000 €. Et cela donc en plus de la taxe en fonction du CO2 !

Il y aura quelques aménagements au système. Les véhicules électriques, forcément plus lourds, seraient ainsi taxés à partir de 1 700 kg. Une manière d'épargner les citadines branchées… mais ensuite de taxer lourdement les gros modèles électriques, de type Audi e-tron ou Mercedes EQC. Dans tous les cas, le malus maximal sur le poids serait de 10 000 €. Un avantage serait aussi accordé aux familles, avec une taxe dès 1 600 kg.

Ces députés veulent donc s'attaquer aux véhicules trop lourds. Ils soulignent que les rejets de CO2 n'ont pas vraiment baissé ces dernières années. Selon eux, "le poids moyen des voitures neuves a considérablement augmenté (de 10 kg par an en 50 ans en France), au point de surcompenser la baisse des émissions gagnée via l’optimisation des rendements des moteurs ou l’amélioration de l’aérodynamique. Il a été tiré vers le haut par l’augmentation très forte des ventes de SUV". Pour ces députés, les véhicules plus lourds sont forcément plus gourmands et "la production de ces grands véhicules est particulièrement consommatrice en ressources naturelles et en énergie".

Mise à jour 9 octobre > Dans le cadre de l'étude du projet de loi de finances 2020, la commission développement durable de l'Assemblée a sans surprise adopté l'amendement de sa présidente Barbara Pompili. Toutefois, un sous-amendement a exclu les véhicules électriques et hybrides rechargeables sous 60 g/km de CO2, pour ne pas freiner le développement de ce type de motorisation… et ne pas taxer des modèles qui auraient en même temps profité du malus.

L'idée de ce deuxième malus au poids fait donc son chemin… mais on l'imagine mal passer le cap du vote final de la loi de finances 2020, d'autant que beaucoup de modèles familiaux seraient concernés et que le malus CO2 sera déjà plus sévère.

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (322)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

C'est fort bravo , un peut comme avec le diesel que le gouvernement à favoriser , ou la mode du SUV n'a pas vraiment eu de contraintes , nous voilà avec une proposition de taxe sur la masse , eu les gars ça marche avec une Tesla de 2300 kg :biggrin:

Par

Encore des impôts !

Par

Ben voilà une bonne idée ! :bien::bien::bien:

Par

Il y a des flèches quand même. Ils obligent les gens à passer à l'électrique. Ce qui signifie des centaines de kilo de batterie... et après ils vont taxer le poids...

On peut proposer de moduler leur rémunération à leur temps de présence réelle à l'assemblée et au sénat, ça nous fera des économies !

Par

Ah là je suis preneur! Ça va bien taxer les SUV et autres merdier tel que les PickUp !

Par

Autant faire une taxe SUV... :bah:

Ces véhicules n'ont aucune utilité et polluent davantage qu'une compacte ou berline.

Par

Tiens, il ont remarqués que le poids avait une incidence sur l'énergie, il y aurait donc au moins un député qui aurait été a l'école comme ça. C'est ma foi une nouvelle, bonne ou mauvaise, je ne sais. Se rappeler de la loi de l'énergie cinétique en 2019, c'est vraiment un progrès vous ne trouvez pas ? On est en marche là, à fond.

Que ce soit pour le poids ou le CO2, cette limitation à 10 000 € favorisera toujours les véhicules les plus onéreux par rapport aux autres. Les véhicules de luxe ne sont qu'à peine concernés, mais pas les autres.

Du reste les ministres à 15 000 / mois hors frais (et d'autres) ne sont pas plus concernés puisqu'ils roulent en véhicule de fonction, payés par nos taxes et impôts, notamment celle-ci et c'est pas des Keijidōsha (k-cars)...

Par

Excellent, ça freinera sûrement les gens à acheter ces horreurs sur roue communément appelé SUV

Par

En réponse à OctobreRouge

Ah là je suis preneur! Ça va bien taxer les SUV et autres merdier tel que les PickUp !

Pas forcément...

Là où une 308 pèse 1.089 kgs le 3008 en fait 1.250...mais reste sous les 1.300 kgs et donc 0€ en sup

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire