Publi info

Une Opel Insignia sur plateforme Peugeot prévue pour 2022

La présentation de l'Opel Insignia restylée est imminente. Cela n'empêche pas le groupe PSA de réfléchir à sa remplaçante. Les bruits de couloir indiquent en effet que cette dernière reposera sur une plateforme partagée avec Peugeot. Son intronisation se déroulera en 2022.

Une Opel Insignia sur plateforme Peugeot prévue pour 2022

Le calendrier de la gamme Opel s'accélère. Les ingénieurs peaufinent actuellement les derniers réglages de la grande berline Insignia restylée. La suite est déjà prévue d'après nos confrères de la publication allemande Auto Bild avec une nouvelle génération exploitant sous sa carrosserie une plateforme exploitée aussi par Peugeot.

 

L'équipe du design de la firme au blitz se chargera bien entendu de rendre la berline très différente de sa cousine frappée du lion. Les rumeurs évoquent en outre l'arrivée d'une version shooting break bien plus dans l'air du temps au sein de la gamme. L'insignia reprendra par la même occasion des mécaniques Peugeot. Des blocs essence et diesels 1,5l et 2,0l sont attendus sous son capot. Une électrification de l'offre complétera l'ensemble.

 

La troisième génération de l'Opel Insignia déboulera en 2022. La version restylée de la deuxième du nom débarquera quant à elle dans moins d'un an.

En savoir plus sur : Opel Insignia

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (22)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Je crois qu'il faudra un jour arrêter de parler de rumeur comme quoi une future OPEL reposera sur une plate forme Peugeot.

CE SERA TOUJOURS LE CAS DÉSORMAIS !!!

Opel en tant que marque faisant ses propres plate formes et ses propres moteurs c'est fini.

C'est Peugeot qui fournit, Opel adapte le design et point barre.

Par

Une info incroyable !

Z'avez pas en prime une vue du bestiau par un designer russe ?

Par

En réponse à anneaux nîmes.

Je crois qu'il faudra un jour arrêter de parler de rumeur comme quoi une future OPEL reposera sur une plate forme Peugeot.

CE SERA TOUJOURS LE CAS DÉSORMAIS !!!

Opel en tant que marque faisant ses propres plate formes et ses propres moteurs c'est fini.

C'est Peugeot qui fournit, Opel adapte le design et point barre.

Enfin les plate-formes et moteurs venaient de GM, opel faisait le reste. Il est loin le temps où opel était indépendant ! En plus gm changeait juste le logo pour les vendres partout dans le monde sous les blasons Buick ou Holden.

Par

La vraie question est : sur quelle plateforme Peugeot? Celle de l'actuelle 508 ou une nouvelle? Il me semble que DS attend toujours sa grande berline ( pas la ds5ls ) et que Citroën aimerait revenir dans la berline confort et Peugeot finira bien par renouveler la 508 II.

Au final c'est peut être Dengfeng qui fournira dejà la Citroën c6 chinoise.

Par

L' époque GM est révolue ! Faut-il s'en plaindre ?

Jusqu'au milieu des années 80 les Opel avaient une réputation justifiée de fiabilité, mais les années 80 sont loin derrière et Opel a touché le fond sur la période 1990 / 2000. Depuis, la marque a ramé pour reproposer des produits fiables et seule la dernière génération d'Opel by GM est recommandable. Reste à PSA la responsabilité de péréniser le fait qu' Opel soit à nouveau recommandable ! Concernant le comportement routier, le confort et les motorisations, le client traditionnel est déjà gagnant, c'est déjà ça !

Par

En réponse à Altrico

La vraie question est : sur quelle plateforme Peugeot? Celle de l'actuelle 508 ou une nouvelle? Il me semble que DS attend toujours sa grande berline ( pas la ds5ls ) et que Citroën aimerait revenir dans la berline confort et Peugeot finira bien par renouveler la 508 II.

Au final c'est peut être Dengfeng qui fournira dejà la Citroën c6 chinoise.

Cette histoire de plateformes devient une véritable saga chez tous les constructeurs. A début, l'idée est de poser tous les modèles sur des dessous identiques. Sauf qu'il est impossible de faire le même dessous pour tous les modèles, donc chaque plateforme est dérivée avec différents empattements, différentes versions de telle façon que l'idée d'unité disparaît pour retrouver l'unicité ancienne: un modèle, une plateforme avec des éléments communs pas plus nombreux que lorsqu'il n'était pas question de plateformes communes.

Ceci dit, Opel vient de montrer avec la Corsa qu'ils sont capables de différencier d'une belle façon leurs modèles des cousins Peugeot ou Citroën. Ça promet pour la future Insigna mais il faudra quand même mieux qu'un 1,6l gavé d'air par un gros turbo. L'offre moteur PSA est indigente.

Par

En réponse à smartboy

L' époque GM est révolue ! Faut-il s'en plaindre ?

Jusqu'au milieu des années 80 les Opel avaient une réputation justifiée de fiabilité, mais les années 80 sont loin derrière et Opel a touché le fond sur la période 1990 / 2000. Depuis, la marque a ramé pour reproposer des produits fiables et seule la dernière génération d'Opel by GM est recommandable. Reste à PSA la responsabilité de péréniser le fait qu' Opel soit à nouveau recommandable ! Concernant le comportement routier, le confort et les motorisations, le client traditionnel est déjà gagnant, c'est déjà ça !

Triste pour Opel d avoir ramer autant d'années pour pouvoir enfin proposer des véhicules fiables et que tout va s'écrouler aussi vite en récupérant les bidules bâclés de chez Peugeot

Par

Ce qu'il faut surtout se demander, c'est qu'advienne à t il des versions spécifiques à Opel par rapport à Peugeot, comme la GSi, la Country Tourer, ou le 4x4, parce que PSA a une fameuse tendance au nivellement par le bas...

Par

En réponse à Six stars

Triste pour Opel d avoir ramer autant d'années pour pouvoir enfin proposer des véhicules fiables et que tout va s'écrouler aussi vite en récupérant les bidules bâclés de chez Peugeot

C'est basé sur quoi ce genre de commentaire? A part cracher du venin il n'y a rien la dedans ! Regardez les dernieres études, PSA progresse beaucoup côté qualité. il ne faut pas rester sur les anciens clichés trop passionnés. De la même façon mais dans l'autre sens, ça dégringole en qualité côté VW et BMW en ce moment.

Par

En réponse à Popelle

Ce qu'il faut surtout se demander, c'est qu'advienne à t il des versions spécifiques à Opel par rapport à Peugeot, comme la GSi, la Country Tourer, ou le 4x4, parce que PSA a une fameuse tendance au nivellement par le bas...

Il ne faut pas voir ça comme un nivellement par le bas, qui aujourd'hui à besoin d'un 4x4, c'est un marché de niche, qu'elle que soit la plateforme.

J'imagine que l'on estime qu'il n'y a pas assez à gagner pour un tel développement chez Peugeot, marque qui était quand même au bord de la faillite il y a peu faut-il le rappeler.

Ceux qui veulent du 4x4, des 300 chevaux ect... n'iront donc pas chez Peugeot, en attendant ils couvriront la grande majorité des besoins pour le plus gros du marché, c'est ce qui est recherché c'est tout.

Et puis les GSi avec les contraintes de l'Europe, on en verra de moins en moins de ce type de voiture, on avait bien les 208 GTi en petite voiture sportive, il y a peu de chance que la nouvelle arrivée soit de nouveau disponible, mais quand bien même, ce n'est pas ce qui empêchera Peugeot de vendre, parce que franchement, c'est pas un modèle que tu croises tous les jours.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire