Votre navigateur ne supporte pas le code JavaScript.
 
Publi info

Voiture de fonction : optimiser son budget et ses pratiques par un audit de flotte

Le budget flotte constitue le deuxième poste de dépenses pour la plupart des entreprises. Dans ce contexte, la commande d’un audit représente généralement pour elles une opportunité stratégique de s’interroger sur le coût global de leur parc automobile, sur la façon dont elles le gèrent et sur leurs besoins réels, afin de mettre en œuvre un plan d’économies efficace et personnalisé.

Toutes les entreprises qui détiennent une flotte peuvent être amenées à réaliser un audit de parc automobile.
Toutes les entreprises qui détiennent une flotte peuvent être amenées à réaliser un audit de parc automobile.

Toutes les entreprises qui détiennent une flotte, quelle que soit leur taille (petite PME ou grand groupe) et qu’elles soient propriétaires ou locataires de leurs véhicules, sont amenées un jour ou l’autre, et souvent en pratique à un rythme triennal avec ajustements annuels, à réaliser un audit de leur parc automobile. La plupart du temps, il est question d’un objectif directement financier, une recherche d’optimisation des coûts de la flotte qui peut tendre vers une moyenne de 15 % d’économies sur le TCO (Total Cost of Ownership, pour Coût total de détention), voire davantage.

Faire appel à un cabinet spécialisé dans l’audit de flotte

« Un audit de flotte consiste à faire une photographie du parc du client », schématise Raphaël Rousset, Pdg-fondateur de Mobilease, cabinet indépendant qui accompagne une vingtaine de clients, essentiellement des TPE-PME, sur des parcs qui vont de 1 à 300 véhicules.

Raphaël Rousset, Pdg de Mobilease.
Raphaël Rousset, Pdg de Mobilease.

Les sociétés peuvent tout à fait réaliser cet audit elles-mêmes. Sauf qu’un audit nécessite une veille permanente et que dans la pratique, « le rôle de la personne qui a la charge du parc en interne est devenu très complexe, il faut de plus en plus être multi-casquette », analyse Raphaël Rousset. De fait, le salarié qui a en charge la flotte au sein d’une entreprise, d’une petite PME par exemple, a souvent d’autres responsabilités au quotidien (sur le plan des ressources humaines, de la comptabilité, entre autres). Cela conduit dès lors la majorité des entreprises à préférer externaliser la prestation d’audit.

De multiples acteurs, plus ou moins généralistes, sont investis sur ce segment : Direct Fleet, Solucar, Aficar, Mobilease, mais aussi Ayming ou Euklead, pour ne citer qu’eux. 

Collecter un maximum de données sur la flotte

Le point de départ d’un audit est de « recenser les différents partenaires constructeurs et loueurs qui travaillent sur le sujet flotte, les marques et les modèles de véhicules, les énergies, les affectations des véhicules, d’analyser le type de financement (contrat location longue durée, crédit-bail, acquisition), ainsi que toute l’organisation interne du client : qui gère la flotte au sein de l’entreprise ? qui est le décideur ? qui est plutôt sur la partie opérationnelle ? etc. », poursuit Raphaël Rousset.

Tous les cabinets de conseils spécialisés dans l’audit de flotte s’accordent à dire que plus les clients donnent des informations et plus ils sont en mesure de les aider efficacement dans la mise en œuvre d’un plan d’économies.

Alexandre Stefani, responsable commercial d'Aficar.
Alexandre Stefani, responsable commercial d'Aficar.

« Les clients peuvent avoir des difficultés à réunir l’ensemble des informations qui vont être utiles à l’audit. Certains sont déjà outillés, disposent de beaucoup de procédures et sont en mesure de nous délivrer des renseignements en quelques clics, tandis que d’autres peuvent avoir une culture très différente, avec encore pour certains des fichiers Excel, voire sur papier, voire encore des procédures communiquées oralement… C’est vraiment le grand écart entre les entreprises et ce ne sont pas forcément les plus petites qui sont le moins organisées », constate Alexandre Stefani, Responsable commercial du Cabinet Aficar, expert dans les services et la gestion des flottes automobiles.

Cette capacité à faire remonter les données internes apporte aux consultants extérieurs une indication sur le niveau de maturité de leurs clients dans la perspective de l’audit.

Identifier les leviers d’amélioration et les besoins

Dans un second temps, « une fois que nous disposons de l’ensemble des informations et que l’on commence à avoir une vision d’ensemble claire, nous allons être capables d’identifier les leviers d’amélioration, de chiffrer la valeur de ces leviers au travers notamment de notre historique de missions de conseil, et de déterminer ainsi le potentiel d’économies atteignable par le client », décrit Alexandre Stefani.

Bien négocier avec les constructeurs, les loueurs et les distributeurs passe entre autres par un ciblage des besoins du client.
Bien négocier avec les constructeurs, les loueurs et les distributeurs passe entre autres par un ciblage des besoins du client.

Pour les experts, l’une des clés pour pouvoir ensuite bien négocier avec les constructeurs, les loueurs et les distributeurs automobiles lors de la phase de déploiement de l’audit consiste à analyser d’une part avec précision la conception des contrats et des prestations associées ou non (par exemple, les prestations entretien et pneumatiques sont-elles incluses au contrat de location ou au contraire externalisées ? etc.). Elle consiste d’autre part à travailler sur les besoins du client (sur le catalogue de véhicules dont il souhaite disposer : quelles marques, quels modèles, quelles options), à déterminer par ailleurs les bonnes lois de roulage en fonction de l’usage réel des voitures et autres modèles disponibles au sein de la flotte.

Déploiement de la stratégie et suivi sur le long terme

Une fois le cahier des charges validé vient l'heure de traiter les appels d’offres.
Une fois le cahier des charges validé vient l'heure de traiter les appels d’offres.

Cette phase d’audit dure en moyenne entre quatre et six semaines. Une fois le feu vert donné par le client, « une fois que le client nous a validé un cahier des charges et un mode opératoire, nous sommes alors ses représentants pour traiter l’ensemble de l’appel d’offres auprès des constructeurs, des loueurs et des distributeurs », confie Alexandre Stefani. C’est ce qu’on appelle la phase de déploiement, de démarchage et de discussions commerciales auprès des partenaires existants ou futurs, la phase de mise en pratique des recommandations délivrées au client en matière d’optimisation des coûts.

Ce déploiement s’étend généralement sur plusieurs mois. Il peut porter en particulier sur la négociation ou le réajustement des contrats de location, à venir ou en cours. Les cabinets de conseil spécialisés assurent rester mobilisés bien au-delà de cette étape. « C’est un accompagnement sur la durée », insiste Raphaël Rousset. Ainsi, chaque année, le gérant de Mobilease présente à ses clients « un bilan intermédiaire du plan d’économies, afin de vérifier si le bilan réalisé est conforme à l’objectif initial. »

Des flottes toujours plus en demande de solutions

Dans le contexte de transition énergétique, les flottes se posent de plus en plus de questions sur la stratégie à adopter.
Dans le contexte de transition énergétique, les flottes se posent de plus en plus de questions sur la stratégie à adopter.

La demande pour des audits de flotte, pour des études comparatives ou de simples conseils est en augmentation ces deux dernières années. La politique de transition énergétique et la hausse de la fiscalité sur les véhicules thermiques contribuent fortement à cette tendance. Beaucoup de flottes s’interrogent à raison sur les pratiques à tenir, sur la Car Policy la plus judicieuse dans ce nouveau contexte : faut-il absolument investir tout de suite dans des véhicules hybrides ou 100 % électriques ? Et si oui, dans quelle proportion ? Ou, à l’inverse, faut-il temporiser dans l’attente d’une offre de modèles plus conséquente et de tarifs plus abordables ?

Si les consultants en audit reconnaissent que l’enjeu de la transition écologique est propice pour se poser des questions sur l’avenir des flottes automobiles, raisonner en termes de coût de détention global restera, selon eux, quoi qu’il en soit primordial.

 

Audit : quand le conducteur devient le garant des préconisations

La société ASK a mis au point une application post-audit destinée aux conducteurs des véhicules de flottes.
La société ASK a mis au point une application post-audit destinée aux conducteurs des véhicules de flottes.

« Les solutions de télématique, déjà présentes dans 37 % des véhicules de flotte européens, constituent un moyen efficace pour optimiser les coûts », exposait il y a quelques jours Edenred, une plateforme de services et de paiements destinée aux professionnels. Parmi ces solutions, on peut citer les logiciels signés Ocean, Chevin, Tom Tom ou encore Vodafone. On peut aussi évoquer des applications inédites, en lien direct avec la thématique audit de flotte. C’est le cas de Ask-me, imaginée par la société Ask en 2019.

La jeune pousse aixoise cofondée notamment par Fabien Dieu et Nora Mahdid a en effet mis en place un outil digital dont le principe est d’assurer que les leviers préconisés lors de l’audit sont appliqués, tout en déterminant de nouveaux axes d’optimisation durant la vie du véhicule. « Ask prend l’utilisateur final (le conducteur) par la main pour l’amener à appliquer les bonnes pratiques », résume Fabien Dieu. Concrètement, le conducteur reçoit des alertes préventives sur son smartphone l’invitant à contrôler par exemple les pneumatiques de son véhicule, ou à réaliser l’entretien chez le prestataire retenu dans le cadre de l’audit.

Ask fait parvenir des reportings mensuels aux dirigeants des entreprises qu’elle accompagne. Le but ? Porter à leur connaissance des informations (issues des actions de leurs conducteurs ou des prestataires avec lesquels ils travaillent) liées entre autres aux relevés des entretiens, aux consommations de carburant, mais aussi aux loyers ou à la sinistralité de leur flotte.

 

    Mots clés :

  • LLD

PUBLICITE : PROFITEZ DE L'OFFRE

Commentaires (11)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Le coronavirus à plein de côté positif :

- les mesures sanitaires permettent à la grippe qui tue bien plus de personnes de moins se répendre et on conclura que l'année 2020 sera l'année où les maladies virales ont tué le moins de personnes dans le monde (et on commencera la retrospective médiatique sur ce tapage injustifié à contrario des mesures gouvernementales qui elles le sont).

- l'économie étant au point mort, les rejets de C02 et la pollution sont en chute libre (démontrant le fait que c'est bien l'activité économique qui pollue et pas les voitures thermique uniquement)

- On va avoir le droit à une magnifique courbe en V de la bourse (ou en U on verra) qui va permettre de se faire pas mal d'argent à la fin de la crise (mon compte titre vidé avant la crise est sur les starting block)

Bref que de bonnes nouvelles !

Par

En réponse à Axel015

Le coronavirus à plein de côté positif :

- les mesures sanitaires permettent à la grippe qui tue bien plus de personnes de moins se répendre et on conclura que l'année 2020 sera l'année où les maladies virales ont tué le moins de personnes dans le monde (et on commencera la retrospective médiatique sur ce tapage injustifié à contrario des mesures gouvernementales qui elles le sont).

- l'économie étant au point mort, les rejets de C02 et la pollution sont en chute libre (démontrant le fait que c'est bien l'activité économique qui pollue et pas les voitures thermique uniquement)

- On va avoir le droit à une magnifique courbe en V de la bourse (ou en U on verra) qui va permettre de se faire pas mal d'argent à la fin de la crise (mon compte titre vidé avant la crise est sur les starting block)

Bref que de bonnes nouvelles !

merde j'ai écris ce commentaire sur le mauvais article. :blague::biggrin:

Par

En réponse à Jean Kevin Sandoutologue

c'est le problème des sites gratuits.

Y en a pas assez des pubs sur la bande la latérale et sur le bandeau supérieur du forum.... Faut en plus avoir des publireportage.....

Par

En réponse à lorenzozozo

Y en a pas assez des pubs sur la bande la latérale et sur le bandeau supérieur du forum.... Faut en plus avoir des publireportage.....

Installe un bloqueur de pubs, ça change la vie. :-)

Par

En réponse à v_tootsie

Installe un bloqueur de pubs, ça change la vie. :-)

Il y aussi des bloqueurs de publi-reportages? :biggrin:

Par

En réponse à v_tootsie

Installe un bloqueur de pubs, ça change la vie. :-)

Ca ne marche pas sur tous les supports :(

Et puis oui, il n'y a pas de détecteur de publireportage.

Par

Tiens pourquoi avoir effacé mon commentaire évoquant mon ras le bol des publi-reportages sur Caraddisiac? En quoi n'ai-je pas respecter la charte qui s'applique aux commentaires?

Par

Toute façon, un véhicule de fonction ne dépasse quasiment même pas les 27k€.

Donc l'image du X4 ou 6 n'est pas réelle.

Par

En réponse à Breaking bad

Tiens pourquoi avoir effacé mon commentaire évoquant mon ras le bol des publi-reportages sur Caraddisiac? En quoi n'ai-je pas respecter la charte qui s'applique aux commentaires?

T'as pas le droit de critiquer la propagande publicitaire.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire