Caradisiac® utilise des traceurs (cookies et autres) pour assurer votre confort de navigation, pour réaliser des statistiques de visites ainsi que pour vous proposer des services et des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation. Pour plus d’informations et paramétrer vos traceurs : En savoir plus

Publi info
 

2. 5 000 km en Dacia Logan SCe 75 : le petit poucet

U.n 3 cylindres 1.0 atmo, 73 ch, 97 Nm une silhouette tricorps et un équipement basique, combien de défauts peut compenser un prix d'achat extraordinaire de 7 790 € pour une voiture neuve ? Nous avons eu 5 000 km pour le déterminer dans des conditions allant du ciel bleu sur une autoroute au revêtement façon billard à la départementale roumaine sous la neige

Essais longue durée - Les Dacia Logan, Logan MCV et Sandero testées entre Paris et Bucarest (6/7) - 3 vidéos

Au moment d'attribuer les voitures et comme souvent à Caradisiac au moment de prendre des décisions, nous faisons appel au hasard pour former les couples humain/voiture en mettant le nom de chacun dans un chapeau et en demandant à la main innocente de notre aimable et aimée secrétaire générale de rédaction pour tirer au sort. Chacun croise les doigts pour tomber sur les modernes Duster en priant pour que le destin ne leur attribue pas la Logan SCe 75, le plus petit modèle de Dacia doté du plus petit moteur disponible. Mais pas moi. Ayant déjà conduit le SUV dans les deux versions lors de sa présentation en Grèce et ne reculant devant aucun challenge, j'ai alors levé la main afin de me porter volontaire pour faire équipe avec le vilain petit canard, ce à quoi, sans surprise, personne ne s'est opposé.

 

Essais longue durée - Les Dacia Logan, Logan MCV et Sandero testées entre Paris et Bucarest (6/7) - 3 vidéos

C'est avant tout l'originalité d'une polyvalente trois volumes qui m'a attiré, contrairement à la clientèle française qui nourrit un amour immodéré pour le hayon. Ce qui se comprend au premier chargement : le volume de coffre est certes très généreux pour la taille de la voiture - 510 litres - mais l'ouverture pour le charger est restreinte, sa très grande profondeur nécessite un brevet de spéléologie pour atteindre le fond et l'absence d'essuie-glace arrière pénalise rapidement la visibilité.

Essais longue durée - Les Dacia Logan, Logan MCV et Sandero testées entre Paris et Bucarest (6/7) - 3 vidéos
Essais longue durée - Les Dacia Logan, Logan MCV et Sandero testées entre Paris et Bucarest (6/7) - 3 vidéos
Essais longue durée - Les Dacia Logan, Logan MCV et Sandero testées entre Paris et Bucarest (6/7) - 3 vidéos

Le coffre de la Logan : gros volume mais mauvaise accessibilité et pas d'essuie-glace.

La première bonne nouvelle est que, « ma » Logan est loin, très loin d'être le modèle de base à 7 790 €. C'est d'une version haut de gamme Lauréate que j'hérite, affichée à 10 150 €, à laquelle la quasi-intégralité du catalogue d'options a été ajoutée : peinture métallisée Gris Comète (440 €), système multimédia Media Nav Evolution (300 €), caméra et radar de recul (400 €), lève-vitres arrières électriques (150 €), régulateur et limiteur de vitesse (150 €), roue de secours (130 €), cartographie Europe de l'Ouest (100 €) et accoudoir conducteur (100 €), pour un total de 11 920 €. Au final, seule la sellerie cuir à 600 € est laissée de côté, ce qui est une excellente nouvelle à la fois pour mes goûts personnels en matière de confort et pour les vaches. Comme mes estimés collègues, je n'ai pas été particulièrement séduit par le Media Nav : lent, avec un écran bien trop sensible aux reflets pour être véritablement lisible, il restera de toute façon éteint à partir de la frontière hongroise, sa cartographie n'allant pas jusque-là, pas plus qu'en Roumanie. Quant à la caméra de recul, son objectif sera hermétiquement obstrué dès la première chute de neige.

Essais longue durée - Les Dacia Logan, Logan MCV et Sandero testées entre Paris et Bucarest (6/7) - 3 vidéos

Question moteur par contre, cela correspond à ce qui est écrit sur l'emballage : le SCe 75, d'une cylindrée de 998 cm3 répartie entre trois cylindres et dénué de la moindre assistance respiratoire, ne propose que 73 ch à 6 300 tr/min et, pire encore, 97 Nm à 3 500 tr/min. Même s'il n'y a officiellement que 973 kg sur la balance à emmener, il faut presque un calendrier et non un chronomètre pour mesure ses performances, avec un 0 à 100 km/h effectué en 14,2 s et une vitesse de pointe annoncée à 158 km/h. Pas de quoi mettre le feu au bitume donc, mais c'est amplement suffisant pour maintenir un bon 130 km/h au régulateur de vitesse côté hexagone et relever un extrêmement optimiste 190 km/h au compteur côté allemand. Cependant, un passage en quatre est nécessaire sur certains faux plats montants s'éternisant et, à 4 200 tr/min en cinquième pour être à la vitesse légale autoroutière française maximum, le bruit du trois pattes devient envahissant dans l'habitacle. La position de conduite ne souffre par contre aucune critique, même si, après quelques milliers de kilomètres, l'absence de rembourrage au niveau de l'accoudoir finit par devenir douloureuse.

Essais longue durée - Les Dacia Logan, Logan MCV et Sandero testées entre Paris et Bucarest (6/7) - 3 vidéos
Essais longue durée - Les Dacia Logan, Logan MCV et Sandero testées entre Paris et Bucarest (6/7) - 3 vidéos
Essais longue durée - Les Dacia Logan, Logan MCV et Sandero testées entre Paris et Bucarest (6/7) - 3 vidéos

De Paris à Bucarest en passant par Vienne et Budapest, la petite Logan n'aura pas démérité. Une vraie bonne surprise.

Une fois sorti de l'autoroute après avoir franchi la frontière roumaine, il est temps d'emprunter le réseau secondaire qui se révèle à la hauteur de sa réputation. Les bases les plus élémentaires du code de la route sont laissées aux oubliettes par les autochtones et nous verrons fréquemment des semi-remorques franchir des lignes continues pour doubler dans des virages en aveugle. Pour ne pas se mettre en danger en servant de chicane mobile aux poids lourds locaux et suivre mes collègues tous mieux dotés que moi, il faut donc un minimum se conformer aux traditions du coin et se cracher dans les mains. Rouler vite en Logan SCe 75 est un sport qui passe avant tout par un maniement viril de la boîte de vitesses mécanique à cinq vitesses dans laquelle on retrouve ses gênes Renault : à première vue, on a l'impression d'avoir un guidage extrêmement flou mais à la longue, après avoir rentré aussi fermement et rapidement tous ses rapports sans jamais en rater un, on prend confiance. Les suspensions souples, qui étaient un gage de confort sur l'autoroute, permettent ici de digérer les nombreux nids-de-poule qui parsèment le bitume sans perturber l'équilibre et l'angle généreux pris en courbe informe à tout instant le conducteur de la marge qu'il a jusqu'à la perte d'adhérence. Une vraie machine à remonter le temps.

Essais longue durée - Les Dacia Logan, Logan MCV et Sandero testées entre Paris et Bucarest (6/7) - 3 vidéos

5 000 km plus tard et de retour à Paris, il est temps de faire un bilan : la Dacia Logan affiche certes des tarifs canons mais aussi un excellent rapport prix/prestation par son confort et son habitabilité. Pour un peu plus de polyvalence et même si au final le SCe 75 est un moteur plus volontaire que sa fiche technique ne le laisse penser ainsi que l'un des plus sobres ici, avec 6,4 l/100 km de moyenne, le TCe 90 sera probablement un meilleur choix, une partie des 1 250 € de surcoût pouvant être absorbée en « oubliant » de cocher l'option du médiocre Media Nav.

Portfolio (60 photos)

Commentaires (123)

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire

Lire les commentaires

Par

Est-ce que ce reportage intéresse quelqu’un ?

Par

En réponse à L_inconnu

Est-ce que ce reportage intéresse quelqu’un ?

Oui j'ai adoré :love:

c'est fantastique :lover:

j'attends d'ailleurs avec impatience le prochain reportage de Courson :roi:

Par

En réponse à L_inconnu

Est-ce que ce reportage intéresse quelqu’un ?

sinon c'est toujours amusant des gens qui suivent et qui commentent et qui demande si cela intéresse quelqu'un :lol:

ben déjà quelque par cela t'intéresse :ptdr:

Par

En réponse à L_inconnu

Est-ce que ce reportage intéresse quelqu’un ?

Oui moi par exemple, même si mon avis sur Dacia est fait depuis longtemps et que je trouve à redire sur certains commentaires des essayeurs. Ne manque que l'essai du nouveau Duster qui préfigure le futur de Dacia et qui, normalement, gomme les principaux défauts des Sandero, à savoir les sièges et l'insonorisation.

Par

oui ça m’intéresse, à la fois le voyage et le compte rendu de l'essai "longue durée"

Par

Toujours pas d'essai du nombre de parc de bière dans le coffre?

Par

Sce 75 : un extrêmement optimiste 190 km/h au compteur côté allemand, avec un GPS branché on aurait eu la vitesse réelle (qui n'a pas de fonction GPS sur son smartphone ? ), ou bien en relevant le régime moteur et en calculant avec le rapport de boite donné dans la documentation, une conso de 6,4 l/100 km de moyenne, valeur calculée ou affichée ? et donnée avec la vitesse moyenne c'est mieux, au boulot Cara

Par

En réponse à Profil supprimé

Commentaire supprimé.

Si c’est un « site de merde », pourquoi perds-tu ton temps à y venir?!

Si les voitures de l’Alliance Renault sont des voitures de merde... pourquoi leur accordes-tu autant d’importance ?!

Je pense que tu n’as vraiment rien d’autre à faire de ta morose existence.

Tu as raison: nous avons chacun notre part de liberté.

La tienne se cantonne à poster des âneries sur un site automobile et à poster également des insultes et des expressions plus que douteuses.

La mienne, elle, se situe au fait de ne pas forcément vouloir lire toujours tes mêmes inepties quel que soit l’article.

Merci.

Pour en revenir à l’essai... je vous en prie, parler de « calendrier » pour un zéro-cent sensé être abattu en 14.2s... monsieur, vous n’avez jamais conduit de 4L, de R5, de 106 1.0 en boîte 4, de 205 bas de gamme ?!

Maintenant (et c’est pareil pour tous les magasines auto hein...) si vous n’avez pas 150ch sur une citadine, vous ne pouvez plus sortir du pâté de maison... allons...

Je reconnais que cela ne doit pas être un foudre de guerre, mais, si elle tient le 90 (et bientôt 80) sur nationales et le 130 sur autoroute... cela devrait le faire non?!

Sa vocation n’est pas de courser une M3 aux péages... le prix non plus.

En ce qui concerne la consommation...

6.4 l/100, j’imagine que, n’ayant vu aucun appareil de mesure sur vos photos, c’est relevé à l’ordinateur de bord?! Cela fait une consommation moyenne entre 6.7 et 6.9 l/100...

C’est plutôt bon signe: si c’est une voiture neuve, elle va perdre quelques décilitres une fois que le moteur aura quelques kilomètres supplémentaires. Et en conditions estivales, on peut en enlever encore.

C’est prometteur.

Sincèrement, monsieur (et je m’adresse au journaliste de l’essai): pourriez-vous recommander le 1.0 SCe pour une conduite décontractée ?! Est-il tout de même assez « sécurisant »?!

Merci.

Par

Pour le prix rien à dire, elles ont les défauts de leurs qualités, à raisonner sans passion pour aller d'un point A vers un point B c'est suffisant et on limite les dépenses de mobilité. Par contre toutes, par leur aspect et les matériaux employés sont déprimantes à la longue. C'est comme manger avec une assiette en carton et boire son café dans un gobelet plastique, de temps en temps ça dépanne mais chaque jour c'est rédhibitoire.

Déposer un commentaire

Pour déposer un commentaire, veuillez vous identifier ou créer un compte.

Identifiez-vous

Se connecter ou S'inscrire