Ils produisent du gazole à partir de déchets plastiques

Cette association, financée par l'acteur Samuel le Bihan, entend prouver qu'il est aisé de produire du gazole à partir de déchets plastique, qui font l'actualité ces derniers mois dans le cadre de la pollution des océans. 

Ce n'est pas la première fois qu'un projet de traitement des déchets pour produire du carburant voit le jour. A vrai dire, ces initiatives ont été nombreuses par le passé, mais aucune n'a su passer le stade de la production à l'échelle mondiale, industrielle et de façon relativement écologique d'un point de vue de la conversion.

C'est pourtant ce qu'espère faire l'association Earthwake, fondée par l'acteur français Samuel le Bihan qui était à Antibes pour une petite démonstration de ce transformateur de plastique qui, pour le moment, est de petite taille.

Selon l'association, un kilogramme de plastique pourrait servir à faire 500 à 600 grammes de gazole. Un rendement de 50 à 60 % qui présente toutefois, pour l'heure, un inconvénient : il faut en effet grandement chauffer le plastique pour en extraire ensuite un carburant. Et cela induit une certaine consommation d'électricité, certainement non négligeable si le projet venait à être largement agrandi.

Justement, Earthwake espère produire une machine "de la taille d'un demi-container" d'ici 3 à 6 mois afin de traiter 70 kg de déchets par heure. Le coût de ce genre d'unité de production serait de 50 000 € selon l'acteur français qui a de la concurrence dans le domaine, puisque plusieurs industriels planchent sur des systèmes de retraitement des déchets pour produire du carburant.

 

Commentaires (33)